lundi 7 avril 2014

Le Messager - Markus Zusak

 « Ed Kennedy, dix-neuf ans, chauffeur de taxi, a peu de raisons d’être fier de sa vie : son père est mort d’alcoolisme, il est désespérément amoureux de sa meilleure amie, Audrey, et il partage un appartement délabré avec le Portier, son chien – fidèle mais odorant. Il n’a pas grand-chose d’autre à faire que conduire son taxi, jouer aux cartes et boire avec ses amis aussi perdus que lui. Jusqu'au jour où, malgré lui, il permet d'arrêter un braquage de banque. C'est là que le premier message arrive : un as de carreau où sont inscrites trois adresses. Ed est désormais le Messager : choisi pour aider les autres, il commence une enquête qui va faire imploser sa vie routinière et, d’énigme en énigme, le forcera à se dépasser. 
Et si, nous aussi, nous vivions en dessous de nos capacités ? »

Couverture Le messager
  • Titre VO : I Am The Messenger
  • Auteur : Markus Zusak
  • Éditeur : Éditions Kero
  • Année de parution : 2014
  • Nombre de pages : 352 pages

Coup de 
(ou 20/20)

Ce livre, j'avais excessivement hâte de le lire. Premier service de presse à vie (merci aux Éditions Kero !), imaginez ma joie !! En plus, c'est le deuxième roman (traduit en français) de la plume de Markus Zusak, auteur que je vénère pour La Voleuse de Livres... Et qui n'a fait que m'éblouir encore plus avec cette nouvelle histoire !!

On nous présente d'abord Ed Kennedy, jeune homme paumé qui n'a jamais rien réussi de sa vie. Chauffeur de taxi à 19 ans, malchanceux en amour, aucune passion outre les parties de cartes qu'il joue avec ses amis. Pourtant, une suite d'événements bouleverseront sa vie à jamais.

Dès les premières phrases, on ressent l'humour de l'auteur et on nous plonge dans le vif d'un braquage de banque raté. Très original et attrayant comme début ! «Le braqueur est nul. Je le sais. Il le sait. Toute la banque le sait. » Lors de ce vol de banque, l'intervention héroïque remarquée d'Ed lui vaudra le titre d'héros. S'en suit alors une série de cartes à jouer qui seront envoyées directement chez Ed. Chaque carte est marquée de trois adresses. Désormais, Ed sera le Messager : à chaque adresse sa bonne action, Ed devra, d'une façon ou d'une autre, améliorer, ne serait-ce que pour un instant, la vie de sa cible.

Ce qui est le plus génial avec ce livre, c'est toute la sensation de bien-être qui s'en dégage. Non seulement l'humour est omniprésent, bien que quelquefois en subtilité, mais on ressent également tout le bien qu'Ed fait à ses cibles en les aidant. On peut parfois croire que c'est en nous qu'il a voulu créer une petite étincelle de joie. Bref, on finit même par avoir le goût de faire des bonnes actions nous aussi !

J'ai eu l'immense plaisir de retrouver la même écriture, si atypique mais captivante, que dans La Voleuse de Livres. Le talent narratif de Markus Zusak paraît s'étendre à l'infini, réussissant toujours à transformer un synopsis banal ou simple en un récit renversant, incroyablement original dans son déroulement et surtout, profondément attendrissant. Décidément, Markus Zusak est un auteur qui ne cessera jamais de m'impressionner et de me surprendre !

Ed Kennedy est un anti-héros dans son genre : un peu pathétique au début, souvent maladroit... Son âme courageuse semble plusieurs fois enfouie très loin en lui, voire même inexistante. Pourtant, on s'attache à lui, pour une raison inexplicable, tandis que lui se rend compte qu'il est peut-être meilleur qu'il ne le pense. Je pense qu'il est simplement sympathique et que c'est ce qui fait son charme! Pour ce qui est de ses amis, Audrey, Marv et Ritchie, ils ne m'ont fait ni chaud ni froid, mais cela ne veut pas dire que tous les autres personnages étaient sans intérêt, au contraire ! Plusieurs cibles de messages m'ont vraiment touchée : Milla, vieille dame tristement solitaire, mais adorable ; le père O'Reilly, personnage hautement chaleureux ; Sophie, adolescente très intrigante... Les personnages originaux et attachants ne manquaient pas !

Tout au long du livre, on est mué par le désir de savoir qui envoie ces fameuses cartes à Ed. On soupçonne d'abord quelques personnages, avant de se rendre compte que c'est impossible. Ce n'est que dans les dernières pages qu'on nous l'apprend, et là, ça frappe fort ! J'étais un peu confuse, j'ai dû relire le passage, mais JAMAIS je n'aurais pu deviner cette fin ! Franchement, bravo, c'est une conclusion remarquable !!!

En résumé, gros coup de cœur pour ce livre qui ne peut que mettre de la joie dans votre journée ! Et maintenant... À quand un autre livre de Markus Zusak traduit en français ? J'ai vu sur Internet qu'il avait écrit une trilogie ayant pour titre Wolfe Brothers ... À suivre !!


♦♣♠♥  Encore merci aux Éditions Kero :)  ♥♠♣♦

10 commentaires:

  1. Réponses
    1. J'espère que tu pourras le lire au plus vite !! Il est super ^^

      Effacer
  2. Je l'ai reçu moi aussi en service presse il y a quelques jours, j'ai hâte de le commencer ! :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonne lecture :) J'irai lire ta chronique !!

      Effacer
  3. Oh whaou ta chronique donne extrêmement envie de le lire !!! L'histoire à l'air géniale !!! Au départ je voulais le lire parce que c'est Markus Zusak et que j'ai moi aussi adoré La voleuse de livre, mais maintenant que j'ai lu ta chronique je me rend compte à quel point il a l'air bien ! J'espère que je pourrais le lire bientôt :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Si tu as adoré La voleuse de livres, tu devrais beaucoup aimer :) C'est sûr que c'est moins triste (mais on s'entend que c'était dur à battre ^^), mais c'est peut-être semblable à l'opposé : c'est très touchant, sauf que c'est plus dans le sens joyeux !! En tout cas, c'est peut-être pas très clair, mais c'est ce que j'ai ressenti :P !!! Bref, bonne lecture ;)

      Effacer
  4. J'ai adoré "La voleuse de livres" alors j'espère que ce livre me plaira aussi :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Tu devrais :D : ce n'est pas aussi triste, mais c'est la même ambiance avec la petite étincelle de magie ♥

      Effacer