lundi 27 février 2017

Personnages : désirs vs réalité

Qu'est-ce que qui fait que nous apprécions un personnage et pas un autre ? Où se trouve la limite entre nos désirs pour le personnage et la liberté de création de l'auteur ?
Peut-on laisser nos attentes par rapport à un personnage influencer notre appréciation de l'oeuvre ? 

Résultats de recherche d'images pour « reading tumblr »

Cet article m'a été inspiré par le roman Fangirl, de Rainbow Rowell (vous pouvez lire ma chronique ici) : un livre qui m'a globalement plu, mais pour lequel j'attendais beaucoup plus de la part du personnage principal, Cath. 

Avant même d'avoir lu le résumé du bouquin, j'espérais de tout cœur que ce livre serait enfin LE livre qui mettrait en scène une fangirl forte et pétillante, une fangirl qui s'assume. Elle n'avait pas besoin d'être extravertie (quoique, ça aurait pu être cool), parce que c'est à mon avis possible d'être nerd et introvertie, sans pour autant passer toutes ses soirées cloîtrée dans sa chambre et avoir peur de mentionner sa passion, à savoir le fangirlisme professionnel. Ou sans avoir constamment peur de parler, point final.

Bref, j'avais envie de voir une fangirl un peu à mon image. Une fangirl qui n'a pas honte de parler de ce qui la passionne. Une fangirl qui, sans nécessairement être à l'aise d'aller au devant des autres, est capable de socialiser ou de faire des blagues. Une fangirl qui aime autant passer du temps à faire l'ermite dans sa chambre qu'à aller explorer le monde, essayer de nouvelles choses. 

Parce qu'on peut autant ''fangirler'' en parcourant Tumblr qu'en allant visiter des endroits et en vivant des expériences que nos personnages préférés ont vécues avant nous. 
↙↓↘
J'explore ma région en l'honneur de Tous Nos Jours Parfaits
Je veux aller visiter des endroits abandonnés depuis que j'ai lu Paper Towns. 
Je ne peux pas m'empêcher de penser à One Tree Hill et à The O.C. (ou à n'importe quelle série américaine) quand je vais dans un bar ou à un party. 
Je pense même à Aurélie Laflamme quand je mâche de la gomme au melon, bon sang.

Chaque jour, mes fandoms influencent ma vie ''active'' et ma vie inspire mes lectures. 

Être fangirl (ou fanboy), c'est un mode de vie, une façon de voir le monde. 
Ce n'est pas une condamnation. 

Tout ça pour dire que j'en ai parfois marre du cliché de la fangirl super introvertie qui est incapable d'avoir un quelconque contact humain et (SURTOUT), qui est super mal dans sa peau. C'est aussi possible d'être nerd et relativement décomplexée, figurez-vous. 

Résultats de recherche d'images pour « reading tumblr »

Si vous avez lu Fangirl, vous voyez sûrement où je veux en venir. 
Cath a de l'anxiété sociale *(voir ma précision plus bas)*. 
Elle ne fait que traverser un couloir bondé et ça la fait pleurer. Des mois passent sans qu'elle n'ose adresser la parole à sa coloc. Elle n'est pas capable de trouver la cafétéria par ses propres moyens, alors elle se contente de manger des barres énergisantes pendant des semaines.
Elle passe ses soirées à écrire des fanfictions, incapable de participer à la vie étudiante et de se faire des amis. Elle se trouve constamment moche et n'ose pas parler de ce qui la passionne. 
En gros, tout le contraire de ce que j'avais envie de lire à propos des fangirls. 
Résultat ? Le roman s'est avéré être plutôt décevant pour moi. 

Seulement, est-ce justifié de juger un livre pour les choix que l'auteur a pu faire par rapport à un personnage ? Est-ce que ça ne revient pas à demander à l'auteur d'écrire un autre livre ?
Après tout, si je n'étais pas satisfaite du synopsis, je n'avais qu'à lire un autre livre. Mais que faire si aucun livre ne convient à ce que je recherchais dans ce personnage ? Cela signifie-t-il que les écrivains doivent se forcer davantage pour s'extraire des stéréotypes ? 

Résultats de recherche d'images pour « black people reading tumblr »

Cela nous amène à un sujet controversé dans la littérature YA : la diversité. On a longtemps reproché, avec raison, aux auteurs de ne pas inclure les minorités dans leurs histoires. Conséquemment, il y a désormais plusieurs romans avec des personnages noirs, arabes ou asiatiques ; handicapés, malades ou avec des maladies mentales ; homosexuels, bisexuels ou transsexuels ; maigres ou gros. La question reste toujours à savoir s'il y a suffisamment d'histoires contenant de la diversité, mais ça c'est un autre débat. 

Toutefois, peut-on condamner un roman s'il n'a pas représenté assez de minorités ou s'il a représenté ces minorités en utilisant des stéréotypes ? Je me pose la question. 

Je suis récemment tombée sur un ''scandale'' par rapport à la série Red Queen, de Victoria Aveyard. Une personne la traitait de raciste parce que sa série ne mettait en scène que des personnages blancs. Accusations certes extrêmes, elles m'ont poussée à me demander si on ne poussait pas nos désirs de diversité un peu trop loin. Faudrait-il que les auteurs se forcent à inclure systématiquement un personnage de couleur dans leur histoire, par exemple ? 
Évidemment, il ne s'agit pas de ne jamais en mettre, mais si cela ne vient pas naturellement à l'esprit de l'auteur de créer des personnages asiatiques, faut-il l'accuser d'un manque d'ouverture d'esprit ? Parce que la diversité n'est pas nécessairement généralisée. Je veux dire, j'habite dans une ville de taille moyenne et je n'ai jamais eu d'amis arabes ou noirs, entre autres, pour la simple et bonne raison qu'il n'y en a que très peu dans mon coin, contrairement aux grands centres. Bref, quand j'imagine des personnages, je peux inclure de la diversité (même si ce n'est pas mon premier réflexe), mais je serais certainement beaucoup moins à l'aise de parler du point de vue d'une personne qui aurait pu vivre du racisme, parce que ce n'est pas ma réalité. On écrit sur ce que l'on connaît. 

Un autre exemple, cette fois concernant les stéréotypes. J'ai lu quelques avis négatifs par rapport à Eleanor and Park, de Rainbow Rowell, lesquels jugeaient que les descriptions de Park étaient racistes et stéréotypées, parce que l'on parlait de la forme de ses yeux, de ninjas, etc. Est-ce raciste de faire mention de caractéristiques physiques typiques ou de faire référence à la culture ? Ou n'est-ce pas plutôt une façon de banaliser les différences, comme quoi tous les physiques et toutes les cultures se valent ? 

Résultats de recherche d'images pour « grunge tumblr »

La dernière situation où les désirs des lecteurs se heurtent à la réalité des personnages est quand nous avons affaire à un anti-héros. Vous savez, le type qui fait tout pour se rendre désagréable ? Celui qui déteste tout et tout le monde ? Là, je pense à Holden Caulfield, de L'attrape-cœurs, par J.D. Salinger. Souvent, quand les gens tombent sur ce type de personnages, ils se mettent à haïr le livre, parce qu'ils voulaient côtoyer un personnage avec lequel ils auraient pu s'entendre. Pourtant, demander à l'auteur de changer son personnage reviendrait à lui demander d'écrire un autre livre. Et l'une des fonctions de la littérature n'est-elle pas justement de nous faire vivre autre chose, de nous montrer d'autres points de vue que les nôtres ? Vu de cette façon, j'ai tout de suite plus apprécié L'attrape-cœurs. À vrai dire, ce livre est désormais l'un de mes classiques préférés et je me suis attachée à Holden beaucoup plus que je ne l'aurais cru lorsque j'ai refermé le livre en 2015. 

Image associée

Pour finir, si je peux me permettre de soumettre mon point de vue sur tout ce débat, voici les conclusions auxquelles je suis arrivée en écrivant cet article. 
  • On ne peut pas forcer la diversité dans la littérature, sans quoi ça aurait l'air artificiel et d'autant plus dégradant. On ne peut que l'encourager et surtout encourager la littérature faite par des auteurs diversifiés. Après tout, ce sont eux qui savent le mieux comment décrire leur point de vue et ça serait totalement absurde de lire des romans prônant la diversité.... mais uniquement écrits par des auteurs blancs, américains, riches et respectant les standards de beauté (quoique ça ne les empêche pas non plus d'être excellents !). 
  • On ne peut pas juger entièrement un livre par rapport à nos attentes et à notre appréciation du comportement du personnage. On peut surtout critiquer le genre si ce comportement devient presque une norme. 
  • Les stéréotypes, ce n'est pas forcément mal. Après tout, je connais des gens qui SONT des stéréotypes, et c'est parfait comme ça (je suis probablement un stéréotype moi-même). 
MAINTENANT ! Je veux vous entendre : quel est votre avis sur le sujet ? Avez-vous déjà réfléchi aux questions soulevées dans l'article ? Certains livres vous ont-ils déjà déçu parce que les personnages ne se comportaient pas comme vous le vouliez ? Je veux touuuut savoir :)

En espérant que cet article, vous ait plu ! 


* (Précision : Je ne veux pas ridiculiser les gens qui ont une phobie sociale. C'est une maladie mentale dont l'importance ne doit pas être minimisée. Je suis même contente d'avoir pu lire un livre sur ce sujet. Il faut seulement comprendre que j'étais déçue que la fangirl soit encore associée à une forme d'introversion maladive, puisque c'est le cas dans la majorité, sinon la totalité, des histoires qui l'implique.)

dimanche 19 février 2017

Comment je n'ai pas su résister à Stranger Things (critique série)

Hawkins, Indiana,1983.

 Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis Mike, Dustin et Lucas se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d'amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre "11" sur son poignet et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…
Résumé : Allocine

Résultats de recherche d'images

mercredi 15 février 2017

Les Maisons - Fanny Britt

Dans trois jours, Tessa, agente d'immeuble et mère de trois enfants, a rendez-vous avec un homme.

Entre-temps, il y aura des visites de propriétés, l'essayage d'un maillot de bain, un pont à ne pas briser, des étreintes dans la nuit, des deuils, des rappels de l'enfance, la peur de vieillir dans l'amertume. Cesse-t-on un jour de désirer ce que l'on a si ardemment voulu ?

Roman sur l'amour et la transformation, Les Maisons fouille les drames privés qui se révèlent derrière les portes closes de nos intérieurs encombrés. 

Couverture : Les maisons

mercredi 8 février 2017

Fangirl - Rainbow Rowell

Cath est fan de la série Simon Snow, comme le reste du monde. Sauf qu’elle ne se contente pas d’endosser le costume de son héros favoris à chaque avant-première, elle va jusqu’à écrire la suite des aventures du jeune mage, et publie ses histoires sur un site où sa fanfiction est suivie par des milliers de lecteurs. 

Tout bascule le jour où Wren, sa sœur jumelle, qui partage sa passion depuis toujours, décide de faire chambre à part sur le campus universitaire. Alors que Wren s’apprête à profiter dignement des joies de la vie étudiante, Cath est soudain projetée dans un univers hostile où elle va devoir se confronter à des gens bien réels : son père, publicitaire qui frise le surmenage, une prof de littérature qui méprise la fanfic, une coloc un peu revêche et un petit ami envahissant…

Fangirl

samedi 4 février 2017

Bilan du mois de janvier 2017

Résultats de recherche d'images pour « winter reading tumblr »
► Bilan du mois de janvier 2017 ◄

Vodka // Nouvel An // Escalade // Neige // Fangirler sur un bâtiment abandonné // Karaoké improvisé // Hypochondriac Power // Oubliez-moi // Parce que je fais juste regarder la télé // Le dessous d'une table de billard // Stranger Things *-* // Billets d'avion // Party Harry Potter // Croquettes et frites // Aquarelle sans aquarelle // Poèmes // Cards against Humanity + Truth or Dare // Pis c'est là que je me rends compte que je n'ai pas de vie // Téléphones dans le vide // Recommencer l'école // Littérature jeunesse ♥ // Mcdo, service à l'auto // Résidences universitaires // Plus jamais, j'avais dit // Je ne sais pas quoi faire de moi // Sourire pour rien, rien pour sourire // Forêt enneigée // En fait je suis tellement malsaine // Silence radio // Des propositions sympas // Jalousie, mon amie // Écrire // Heille, ça fait longtemps que je n'avais pas fait un bilan. 

Mes lectures du mois : 

Coups de 
Image associée Résultats de recherche d'images pour « le dernier des cinq trésors »
Harry Potter et la chambre des secrets en version illustrée.... 
Vous n'avez pas besoin d'explications ♥ 

Le dernier des cinq trésors, par Joris Chamblain et Aurélie Neyret, troisième tome de la série Les Carnets de Cerise. Bon sang, ce que je peux aimer cette série ! Les dessins sont magnifiques et je pleure toujours à la fin de ces BD, juste parce qu'elles sont trop mignonnes. 

 Résultats de recherche d'images pour « les maisons fanny britt » Résultats de recherche d'images pour « une flamme dans la nuit »
J'ai lu Les Maisons, par Fanny Britt, pour un cours au cégep dans le cadre du Prix littéraire des collégiens.... Et c'était TEL-LE-MENT bon *-* L'écriture est géniale, les personnages sont attachants, ça se lit très bien ^^ Je publierai éventuellement une chronique plus détaillée sur ce livre, mais ça risque fortement d'être la critique écrite pour mon cours ;) 

Finalement, j'ai dévoré Une Flamme dans la nuit, par Sabaa Tahir ♥ Mon avis ici. 

♥♥
Résultats de recherche d'images pour « guide fangirl » Résultats de recherche d'images pour « le passage de la nuit livre » Résultats de recherche d'images pour « harry potter mythologie et univers secrets »
Le Guide de la Fangirl, par Sam Maggs. Enfin un livre qui explique (globalement) comment je me sens en tant que fangirl ! Il a renforcé mon amour pour plusieurs fandoms et m'a donné envie d'en découvrir plein d'autres ^^ Il y avait plusieurs conseils sympas.
Les points négatifs ? 
Une tendance à dire que les gars nerds sont forcément tous chiants/sexistes/désagréables.
L'auteure aurait pu approfondir plusieurs sujets et couvrir plus de fandoms. 

J'ai ensuite lu Le Passage de la nuit, par Haruki Murakami, que j'adore. 

J'ai été agréablement surprise par Harry Potter : Mythologie et univers secret. Moi qui suis très intéressée par la philosophie, ce livre regroupait une vingtaine d'essais, tous d'auteurs différents, sur les symboles dans la série Harry Potter et les concepts philosophiques que l'on pouvait y observer. Bref, un super mélange, même si ça pouvait devenir lourd
 comme lecture à certains moments !  

♥♥ et 1/2
Résultats de recherche d'images pour « solange te parle livre » Résultats de recherche d'images pour « des femmes savantes chloé savoie »
J'ai lu Solange te parle, par un recueil de textes écrits par Solange (oui, la youtubeuse). Ils étaient super bien écrits, ils faisaient réfléchir.... Sauf qu'ils reprenaient mot pour mot les textes de ses vidéos, ce qui m'a déçue. Franchement, si j'avais acheté le livre sans le savoir, j'aurais été fâchée (heureusement, je l'ai emprunté). J'aurais aimé avoir du nouveau contenu. 

J'ai lu Des Femmes savantes, par Chloé Savoie-Bernard, encore pour le Prix littéraire des collégiens. C'est un recueil de nouvelles qui se veut féministe, mais je dois dire que la façon avec laquelle l'auteure aborde le sujet est assez déroutante... Disons que ça brouille le message. Mais bon, l'écriture était intéressante. (Critique écrite pour l'école à venir)

♥♥
Résultats de recherche d'images pour « chroniques birmanes »
J'ai lu la BD Chroniques Birmanes, par Guy Delisle, un bédéiste dont j'avais entendu beaucoup de bien. Je dois dire que je n'ai pas été très impressionnée. Il y avait des longueurs dans l'histoire, laquelle était d'ailleurs souvent décousue. Je ne suis toujours pas sûre d'avoir apprécié le style de dessin de l'auteur. Cependant, j'ai appris des trucs intéressants sur la Birmanie, et ça, c'était chouette. 


Rien !

Statistiques :D
  • 103 710 pages vues depuis le début du blog... Mais je ne sais pas combien de pages vues durant le mois de janvier, pour la simple et bonne raison que je n'ai pas fait de bilan depuis le mois de septembre --' En tout cas, il y a eu 16 000 pages vues depuis le mois de septembre *-* 
  • 350 messages publiés depuis le tout début. 
  • 116 abonnés au blog ♥ Bienvenue aux derniers arrivés ! 
  • 668 mentions j'aime sur Facebook ! Bon bon bon, je crois qu'on va avoir besoin d'un petit boost pour arriver à 700, parce qu'on n'a presque pas bougé depuis septembre XD
  • 461 abonnés sur Twitter :D Même chose sur Twitter que sur Facebook :P 
  • 242 abonnés sur Youtube + une nouvelle vidéo :D 
  • 517 abonnés Instagram ^^ Et j'ai même réussi à me faire un thème de feed et à m'y tenir, hourra ! 
Bon mois de février ! 

mercredi 1 février 2017

Parce que parfois j'écris un roman (vidéo)

Allô toi !

J'ai cru bon de te partager mes pires conseils d'écriture : 


Et toi, tu as de mauvais conseils à me partager ?