vendredi 14 août 2015

Pour la beauté des livres (15)

Pour la beauté des livres est un rendez-vous littéraire que j'ai créé il n'y a pas très longtemps. Il est assez semblable au rendez-vous déjà existant s'intitulant Rien que pour la couverture, mais j'ai décidé de le nommer différemment parce que je voulais également y intégrer des citations et éventuellement autres choses si j'ai une idée soudaine... J'espère que ces nouvelles couvertures/citations vous plairont !

Les superbes couvertures
  
7607 17998474 7456034
22718682 22718712 13445306

Extraits de romans

Sam battait la mesure sur le volant. Patrick avait sorti sa main par la fenêtre et la faisait onduler. Et moi, j'étais juste assis entre eux. A la fin de la chanson, j'ai dit quelque chose:
-Je me sens éternel.
Et Sam et Patrick m'ont regardé comme si j'avais dit le truc le plus génial qu'ils avaient jamais entendu. Parce que la chanson était trop super et qu'on l'avait vraiment bien écoutée. On venait de vivre à fond ces cinq dernières minutes, et on se sentait jeunes, dans le bon sens du terme.

Le monde de Charlie, par Stephen Chbosky.


L'une des premières choses qu'on apprend, c'est que les gens meurent. Plus tard, on commence à apprendre pourquoi. Ça commence par la question de la vieillesse. C'est encore acceptable, c'est une chose que tout le monde finit par supporter, le plat du jour au grand buffet de l'immortalité. On nous apprend que les gens mènent de longues et heureuses vies. Et puis qu'ils se fatiguent. Et alors ils s'arrêtent, ils s'endorment, pour toujours. C'est pourquoi les grands-parents sont tellement utiles. Pour la plupart d'entre nous, la première mort, c'est celle de gens qu'on s'est toujours attendu à voir mourir. Celle à laquelle nous avons été préparés dès le premier jour.
Et puis, on en apprend un peu plus. Les armes à feu. La guerre. La maladie.
Le cancer.
Les grands mots. Les mots qui font mal. Les mots qui n'ont jamais une fin heureuse.
Et maintenant c'était mon tour.

Alors, c'est clair, tu n'as jamais souffert comme je souffre. Parce que, quand elle n'est pas avec moi même respirer me fait mal.

Sans prévenir, par Matthew Crow.

J'espère que vous avez aimé mes petites trouvailles ♥
À la prochaine !

14 commentaires:

  1. Les couvertures sont magnifiques *-* :) j'adore la première <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI *-* Et tu sais c'est quoi le meilleur ? Le résumé de ce livre est génialissime !

      Supprimer
  2. Waouh <3 Très belle sélection ! La troisième est très poétique, je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :D Oui, c'est bien vrai, surtout quand on sait que le roman traite d'anorexie !

      Supprimer
  3. Je suis d'accord avec Marinette :)) La troisième couverture est très belle et poétique ! J'aime aussi beaucoup la deuxième citation *.*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord moi aussi :D Ouuuuiii, cette citation m'a coupé le souffle quand je l'ai lue *-*

      Supprimer
  4. La première couverture est magnifique et la deuxième citation très émouvante ♥

    RépondreSupprimer
  5. La couverture de 'Paper Weight' est magnifique! Je l'avais également choisi pour un article du même genre. J'aime beaucoup le roman 'Le monde de Charlie' et la phrase "Je me sens éternel" est celle qui m'a le plus marqué dans tous le roman!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est la phrase culte du roman, celle qui a marqué tout le monde je crois :)

      Supprimer
  6. What you left behind est un roman qui me tente énormément que ce soit pour la couverture ou le résumé, je crois que je vais craquer lol!

    RépondreSupprimer
  7. La couverture d'Extraordinary est sublime !!! Ca me donne envie de me plonger dans ses pages hihi

    RépondreSupprimer
  8. Les couvertures de What you left behind et Extraordinary sont vraiment magnifiques *_* Et merci pour la découverte de nouveaux livres ! =)

    RépondreSupprimer