samedi 8 août 2015

L'Été des secondes chances - Morgan Matson

Taylor a une manière bien à elle de traiter ses problèmes personnels : elle les fuit. Mais lorsque son père, atteint d’un cancer, décide de passer son dernier été en famille dans leur maison de vacances, la jeune fille ne peut se dérober. C’est là, cinq ans plus tôt, qu’elle avait laissé sa meilleure amie, Lucy, et son premier amour, Henry, avec la ferme intention de ne plus jamais les revoir. Cet été est celui de tous les souvenirs... et des secondes chances ? 

L'été des secondes chances
  • Titre VO : Second Chance Summer
  • Auteur : Morgan Matson
  • Éditeur : Hachette, collection Bloom
  • Année de parution : 2014
  • Nombre de pages : 412 pages
Coup de 
ou 19/20

J'ai lu L'été des secondes chances en compagnie de Léna Bubi, du blog Un univers de livres. Ce n'est donc pas qu'un superbe livre que j'ai pu découvrir, mais aussi une fille adorable. Je la connaissais déjà un peu, évidemment, sans quoi ça aurait été bizarre qu'on fasse une lecture ensemble, mais je n'avais jamais vraiment échangé avec elle plus que quelques commentaires... Grande erreur de ma part ! Bref, merci beaucoup pour cette LC, Léna, et on se reprend bientôt ♥. 

Donc, revenons au bouquin. Ou plutôt, devrais-je dire, au Bouquin, avec une majuscule, car ce n'est pas une simple histoire qu'on lit pour l'oublier aussitôt. C'est plutôt un énorme coup de cœur de ma part, un instant merveilleux qui m'aura replongée dans de vieux souvenirs estivaux, tant les miens que ceux des personnages, mais qui s'est aussi parfaitement intégré à mes nouveaux souvenirs (lire ce bouquin au bord d'un lac, c'est le paradis *-* ).  

On y retrouve Taylor, une adolescente ordinaire de 17 ans. Sa vie va plutôt bien, rien à signaler de plus que tous les jeunes de son âge, à un détail près qu'elle n'affronte pas les conflits... Elle les fuit. Mais bon, pas de quoi écrire un livre à propos d'elle. Seulement voilà, elle apprend le jour de son anniversaire que son père est atteint d'un cancer incurable et qu'il désire passer son dernier été en famille dans leur chalet, où ils n'ont pas mis les pieds depuis 5 ans. Depuis que Tay a subitement abandonné sa meilleure amie et son premier amour, à vrai dire, dans le but précis de ne jamais les revoir. Il semblerait bien que Taylor devra affronter le passé cet été. 

C'est l'histoire typique d'un été, à savourer durant cette période de préférence pour en ressentir toute la magie. Morgan Matson a créé une de ses ambiances parfaites, où l'on se fond en une parfaite symbiose avec son univers. Le mot vous semble peut-être fort, mais l'histoire m'a paru tellement réelle... La preuve la plus flagrante ? Peu après que j'aie commencé le roman, ma mère m'a demandé si je voulais manger des épis de maïs pour souper. J'ai franchement failli lui répondre qu'on en avait déjà mangé dans la semaine, avant de me rendre compte que c'était Taylor qui en avait mangé, hahaha :P

Je vais être honnête avec vous : le synopsis n'a rien qui sorte de l'ordinaire. Je parie que, vous aussi, en ayant lu le résumé, vous pouvez déjà deviner le trois quart de la fin. Mais vous savez quoi ? ÇA NE CHANGE RIEN. Parce que la beauté de ce livre repose sur l'essence des relations humaines, tant la famille que l'amitié et l'amour. Je ne me suis jamais ennuyée, même si aucun tueur en série, sorcier, dragon ou ouragan n'est surgit du lac. J'étais juste complètement à fond dans les émotions de Taylor et j'ai adoré. Par contre, je dois avouer qu'il reste un dernier quart des péripéties qui vous tiendra en haleine pendant la moitié du roman, le temps de s'assurer que vous vous attachez convenablement aux personnages... Cet élément, c'est le mystère qui entoure la fuite de Tay, cinq ans plus tôt. Pourquoi avoir tout laissé tomber du jour au lendemain, alors que tout était si parfait ?

Venons-en aux personnages. Bon sang, ce que j'ai pu les adorer ceux-là ♥ Ils m'ont tous semblé tellement humains, réels, touchants. C'est presque si je me suis découvert, le temps d'un livre, une seconde famille à travers ces pages. D'abord, Taylor. Elle n'est pas parfaite, elle a ses défauts. Elle est tout simplement incapable d'affronter les obstacles qui se dressent devant elle. Mais c'est aussi ce qui fait d'elle une personne extrêmement attachante. On se reconnaît souvent dans ses doutes. Toutefois, ce sont finalement les personnages secondaires qui m'ont le plus touchée, à commencer par la famille de Tay. Son père, bien que gravement malade, trouvait toujours le moyen de lui de me décrocher un sourire. Mon coup de cœur revient à Warren, le grand frère de Tay. Si je pouvais le trouver snob au départ, toujours à déblatérer ses connaissances étendues, j'ai finalement découvert un garçon touchant, intéressant, drôle et plus candide qu'il ne voudrait bien le montrer. J'aurais aimé qu'il soit mon frère (n.b. : Je ne tente de remplacer personne chez moi, haha ! Je n'ai tout simplement pas de frère ;) ).

Morgan Matson m'a fait passer par toute une gamme d'émotions. La colère, le rire et la joie, l'amour pur pour ce livre et ses personnages, mais aussi la tristesse. Vers la fin, j'avais mal au crâne à force de pleurer, mais je ne pouvais pas m'arrêter de lire. C'était pratiquement du masochisme, maintenant que j'y pense :P. Disons que j'étais bien contente qu'il soit 2h30 du matin, sans quoi j'aurais eu l'air d'une vraie folle. Il faut surtout savoir qu'elle passe un magnifique message sur la famille, la durée toujours incertaine de la vie, toujours avec une écriture impeccable. Seul bémol pour la traduction : j'ai trouvé trois ou quatre petites coquilles pendant ma lecture.

En conclusion, je n'aurais pas pu trouver meilleure lecture pour l'été. Ce n'est certes pas un livre qui tient d'un concept inusité (amour estival, sable et couchers de soleil, j'ai déjà lu), mais il faut croire que ce bouquin avait une petite étincelle de plus et c'est tout ce qu'il me fallait pour tomber en amour avec. J'espère sincèrement que vous la ressentirez vous aussi si jamais vous décidez de vous lancer !


8 commentaires:

  1. Wahou, ca c'est une chronique qui vend du rêve. Je comprends tout à fait ce que tu as ressenti, car pour moi, c'était pareil avec WÉ were Liars. Une fusion entre nous et les personnages...
    Je pense le lire, c'est sûr, mais sans doute l'an prochain pour ne l'apprécier que mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, c'est pas mal ça, effectivement :P
      Oh, tu me tentes tellement avec We Were Liars toi *-* Comme si ma PAL avait besoin de ça ;)
      C'est une bonne idée ! Tu peux même en profiter pour aller faire des vacances au bord d'un lac, haha !

      Supprimer
  2. Très belle chronique ! J'avais beaucoup aimé ce roman, Tay me manque ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ^^ Oui, c'est fou comme on peut s'attacher aux personnages de ce roman *-*

      Supprimer
  3. J'ai adoré moi aussi ♥ C'est sûr qu'on devine tout très rapidement mais c'est pas grave, il est génial quand même ^^

    RépondreSupprimer
  4. J'ai passé un très bon moment avec toii durant cette lecture commune *-* :) Ta chronique est magnifique, et il n'y a absolument rien à redire :3 J'ai publié ma chronique tout à l'heure, si jamais ;)
    Bisous♥ et c'est avec plaisir que je referai une LC avec toii ^.^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meeeerci ♥ T'es drôle toi... '' Si jamais''... Comme si je n'allais pas aller lire ta chronique sur le champ (+ ajouter le lien tout de suite ) :P Bisous !

      Supprimer