mardi 8 décembre 2015

Je t'ai rêvé - Francesca Zappia

La folie est son quotidien.
Rien ne la préparait à être normale.

- On joue au jeu des vingt questions ? 
- Ok, mais c'est moi qui les pose cette fois.
- Ça marche.
- Si je devine en moins de cinq questions, je serai vraiment déçue.
Il esquisse un sourire et répond : 
- Ne m'insulte pas.
- Est-ce que tu es vivant ? 
- Oui.
- Tu habites ici ? 
- Oui. 
- Je t'ai rêvé ? 

  • Titre Vo : Made You Up
  • Auteur : Francesca Zappia
  • Éditeur : Collection R
  • Année de parution : 2015
  • Nombre de pages : 442
♥♥♥
(ou 15/20)

Même avant de savoir de quoi il parlait, ce livre m'a toujours attirée avec sa superbe couverture. Pourtant, j'étais loin de me douter qu'une couverture aussi jolie renfermait une histoire traitant d'un sujet aussi lourd qu'est la schizophrénie ! Les maladies mentales doivent sortir de leurs tabous et, heureusement, je constate que la littérature jeune adulte en parle de plus en plus. Je suis donc contente d'en avoir appris un peu plus sur cette maladie grâce à Collection R Canada qui m'a envoyé ce livre en service de presse ! 

Alex est une adolescente comme les autres, à un détail près : elle ne sait pas faire la différence entre la réalité et le rêve. Est-ce que les espions communistes qui la surveillent à l'école sont vrais ? A-t-elle vraiment sauvé une colonie de homards en vente dans un supermarché avec son premier véritable ami, Yeux-Bleus ? Mais surtout... Qui est vrai et qui ne l'est pas ? Au moins, Alex peut compter sur sa famille pour l'aider à cheminer sans trop d'encombres dans la vie et pour atteindre son objectif : réussir ses études secondaires et aller à l'université. Seulement, tout bascule le jour où Alex rencontre Miles. Il a les yeux tellement... Bleus. Mais c'est impossible, Alex avait rêvé la séquence des homards... Non ? 

Alors là, impossible de s'ennuyer en faisant la lecture de Je t'ai rêvé, ne serait-ce que parce que vous douterez constamment de ce que vous lisez. Tout deviendra très vite un gros fouillis dans votre tête, dans la mesure où vous ne pouvez pas vous fier à la perception d'Alex, la narratrice. À partir de là, une seule chose est certaine : rien ne l'est. Welcome to the jungle. C'était un aspect très bien exploité de la schizophrénie dans le roman et c'était idéal pour se mettre dans le corps d'une personne atteinte de cette maladie. J'ai adoré comment c'était fait, même si je dois avouer m'être sentie pratiquement anxieuse à plusieurs moments, tellement mes repères étaient bouleversés. Rajoutez à ça une intrigue farfelue, mais inquiétante, où un directeur d'école entretient des obsessions assez dangereuses à l'égard d'un tableau des scores et de certains élèves... Malheureusement, j'ai parfois trouvé cette partie des péripéties assez tirée par les cheveux. Je veux bien, Alex en rajoute, mais ce que j'ai cru comprendre des réels enjeux (enfin... Ce que j'ai cru comprendre. Rappelez-vous, on ne peut jamais se fier à la narratrice) avait malgré tout assez peu de chances de survenir dans la vraie vie... Du moins, pas tout en même temps. 

Alex est un personnage auquel on s'attache facilement. Je me suis reconnue en elle et en certaines de ces manies étranges, ce qui m'a beaucoup fait réfléchir à la conception que l'on a de la folie. On est tous un peu fous, comme on l'entend parfois. Certains le cachent juste mieux que d'autres. Quoiqu'il en soit, je trouvais qu'elle se débrouillait quand même très bien malgré toutes les difficultés qu'elle avait et j'avais espoir qu'elle puisse vivre normalement comme elle le souhaitait. Ensuite vient Miles, alias les beaux yeux bleus. Je vous avertis : il faut lui laisser sa chance. Je sais, il est insupportable au départ. Méchant, snob, effrayant, tout ce que vous voudrez. Mais il devient terriblement attachant au fur et à mesure que l'on avance dans le roman. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il avait de bonnes raisons qui expliquent tout, mais c'est un personnage incroyablement complexe et intéressant à découvrir, couche par couche. J'ose espérer que vous l'aimerez autant que moi après l'avoir découvert au complet et que vous lui pardonnerez ses erreurs. Parce que moi, je suis tombée en amour avec ♥ (Et dans ma tête, je l'ai associé à Miles Teller, que j'aime beaucoup depuis que j'ai écouté The Spectacular Now ^^) Tucker, l'ami et collègue d'Alex, m'a également beaucoup plu. Je ne sais pas, je le trouvais sympa et un peu grand enfant. J'ai même cru pendant un moment qu'Alex pourrait finir avec... ;)

L'écriture était généralement très bien. Francesca Zappia maîtrisait les pensées d'Alex pour en faire un chaos ordonné et compréhensible pour le lecteur, ce qui n'est pas chose facile vu sa schizophrénie (d'Alex, pas de l'auteure). Malgré tout, je dois signaler quelques coupures saccadées dans le déroulement et deux ou trois petits moments où l'intrigue n'était vraiment pas claire.

La fin. LA FIN. Parlons-en de cette fin. J'avais l'impression de revivre Lucides (voir la chronique), mais je n'étais toujours pas préparée pour ce genre de massacre mental. Je vous jure, j'ai passé les 100 dernières pages ou presque à avoir mal au ventre et à avoir les yeux exorbités, faute de savoir quoi faire d'autre. Ah et puis j'ai versé quelques larmes. C'est carrément exténuant de lire une fin comme ça, parce qu'on a réellement l'impression de perdre pied avec le personnage. Je ne savais tout simplement plus ce qui se passait. Et pourtant... C'était génial. Mais atroce. 

Enfin, je suis vraiment contente d'avoir pu découvrir ce roman qui me faisait de l’œil depuis sa sortie en VO. J'ai été surprise, chamboulée et j'ai vraiment adoré la romance, même si au final j'en attendais peut-être un peu plus de l'intrigue en général (mise à part la fin qui était déjà assez éprouvante comme ça ! ). J'ai hâte de voir ce que cette nouvelle auteure fera d'autre, si c'est le cas, parce que je sens qu'elle a encore plus de potentiel en banque... 

Merci à Collection R Canada pour cette super lecture !
Cliquer ici pour voir les options

12 commentaires:

  1. Ah là là ! Il y a tellement de tentation dans cette collection R ! Encore un titre qui me tente ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, deviens partenaire avec eux, ça va être plus simple ;) :P

      Supprimer
  2. J'ai hâte d'être en vacances pour pouvoir me jeter dessus !

    RépondreSupprimer
  3. Ah, j'avais tout de suite pensé à Lucides ! Ce roman me tente énormément ! De toute façon, la collection R est géniale, un point c'est tout !
    Très belle chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ne pas y penser ! Je peux te dire que la fin est PRESQUE aussi perturbante, mais aussi stressante :P
      Hihi, je suis bien d'accord... Merci ♥

      Supprimer
  4. Il a l'air pas mal du tout, en tout cas je suis fan de la couverture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, cette couverture est sublime ^^ Et le livre est... Troublant ! Je ne crois pas qu'on puisse qualifier une fin aussi stressante de sublime :P

      Supprimer
  5. J'adore de plus en plus les romans qui osent briser les tabous et mythes qui font reculer selon moi notre société. Peut importe notre différence, nous sommes égaux! C'est l'important... Nous avons droit tous à la même dignité! Il est dans ma PAL depuis 2 semaines environs et j'ai bien hâte de m'y plonger!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi, je suis bien d'accord :D Je trouve ça fascinant de m'ouvrir de plus en plus sur toutes les facettes de l'humanité avec ce genre de lecture ^^ J'espère qu'il te plaira :D
      Si tu veux une autre lecture traitant des maladies mentales, je te conseille Tous Nos Jours Parfaits, par Jennifer Niven, qui parle de la bipolarité et du suicide...

      Supprimer
  6. Je n'ai jamais lu de livres abordant le thème des maladies mentales. Mais je dois dire que j'aimerais bien commencer avec ce livre qui me semble pas mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, tu devrais t'y plonger au plus vite alors !! Il aborde effectivement très bien les effets de cette maladie (ben... Je crois. Je n'ai pas trop d'expérience dans la schizophrénie :P ).

      Supprimer