jeudi 17 décembre 2015

U4. Jules - Carole Trébor

Jules, Koridwen, Yannis, Stéphane ont entre 15 et 18 ans.
Ils ont survécu au virus U4, qui a décimé 90% de la population mondiale.
Ils ne se connaissent pas, mais ils se rendent pourtant au même rendez-vous.

Je m'appelle Jules. Je vis à Paris. La ville que j'observe du haut de mon cinquième étage n'est plus la mienne. J'ai recueilli une petite fille, elle s'appelle Alicia, je ne sais pas quel âge elle a ni pourquoi elle a survécu. C'est pour elle que j'irai au rendez-vous. Parce qu'il nous reste peut-être une dernière chance pour sauver le monde.  

  • Titre VO : Aucun. Livre français.
  • Auteur : Carole Trébor
  • Éditeur : Nathan et Syros
  • Année de parution : 2015
  • Nombre pages : 384 pages 

♥♥♥
ou 16/20

J'étais réellement sceptique avant de me plonger dans cette série. J'ai déjà lu des séries écrites à plusieurs mains avant U4 (et là, je parle bien d'un livre par personne, pas plusieurs personnes sur le même livre), mais le résultat n'était pas fameux, à mon avis. Pas horrible, mais pas concluant. Bref, quand je l'ai reçu en service de presse de la part d'Interforum Editis Canada (merci!), j'étais un peu confuse face à mes sentiments par rapport à ce livre. J'étais à la fois très curieuse, parce que, je l'avoue, je n'ai pas lu une seule chronique à propos de ce bouquin depuis sa sortie, faute de temps, mais aussi embêtée par le concept et par le résumé qui sortait un peu de mes envies livresques du moment... Voilà donc pour la petite histoire de mes attentes/sentiments envers U4. 

Dès les premières pages, on nous plonge dans un univers post-apocalyptique très cru. On apprend d'abord de façon plutôt factuelle que le monde a été ravagé par une épidémie, qu'en quelques jours à peine, pratiquement toute la population mondiale s'est subitement décimée, ne laissant derrière elle qu'une poignée d'adolescents et des soldats. Bam. Parmi ces adolescents, il reste quelques geeks finis - de ceux qui jouaient à un jeu de rôles en ligne appelé WOT - qui reçoivent une invitation pour un rendez-vous organisé par le maître de jeu, Khronos. Ce dernier leur propose de le rejoindre le 24 décembre à Paris pour remonter le temps.

On se tourne ensuite vers Jules, qui est resté cloîtré chez lui depuis le début de l'épidémie. Il a vu les gens s'effondrer dans la rue depuis sa fenêtre. Il y avait des cris, des sirènes, puis.. plus rien. Maintenant que tout semble mort dehors, Jules doit envisager de sortir pour trouver à manger. C'est alors qu'il découvre Alicia, une fillette qui a survécu toute seule pendant trois semaines. Puis il retrouve son frère, toxicomane qui préfère abandonner son petit frère plutôt que de risquer de manquer de drogue. Enfin, Jules retrouve ses copains d'école, qui ont construit une drôle de communauté de survie. Avec eux, il retrouve l'espoir d'avoir un avenir, même s'il continue de penser au moment où il pourra peut-être remonter le temps avec les experts de WOT. 

Ce que j'ai aimé de ce livre, c'est décidément l'ambiance. Contrairement à plusieurs romans dans le genre, on y croyait vraiment, tout me semblait parfaitement crédible. Ce qui m'a le plus frappée (et probablement l'une des causes de ce réalisme), c'est à quel point l'auteure ne nous épargnait AUCUN détail. C'était dégueulasse, cruel et atroce. Qui a dit qu'un apocalypse devait être propre ? J'avais carrément l'odeur des cadavres dans le nez. Même l'organisation de la survie de Jules et de ses amis était méticuleusement soignée par l'auteure. Franchement, si je devais survivre à la fin du monde, j'utiliserais leurs techniques, parce que ça avait l'air d'aller salement bien. En tout cas, on voyait que Carole Trébor (et ses coéquipiers) avaient profondément travaillé sur leur scénario. 

En raison de cette belle organisation, l'histoire se lisait très bien. Le texte était fluide et ponctué d'éléments accrocheurs qui donnaient envie de s'accrocher et de continuer le périple avec Jules. Néanmoins, pour une raison qui m'échappe, j'ai mis plus de deux semaines à terminer le roman... Toutefois, je ne vois vraiment pas d'élément qui pourrait expliquer cette lenteur... Je crois que j'étais juste confortable avec ce rythme de lecture, curieusement. Quoi qu'il en soit, je craignais aussi que les quatre récits s'emboîtent mal, qu'ils révèlent la fin des autres et que l'intérêt d'une telle série de perde à cause d'erreurs futiles. Il se trouve que j'ai été agréablement surprise à ce propos et que je n'aie, au contraire, qu'encore plus envie de découvrir les autres personnages plus en profondeur ! En plus, ce n'est même pas exactement la même fin pour tous les livres ! Malgré tout, même si j'apprécie que les fins varient d'un livre à l'autre, je dois avouer que la fin de U4. Jules était un peu trop précipitée à mon goût. 

Les personnages m'ont plu... Et déplu. Si on regarde du côté positif, je les ai trouvés très réalistes, tout comme la structure générale du récit. Ils étaient simples, sans flafla surnaturel, mais ils étaient tous héroïques à leur manière. J'aimais comment tout le monde apportait ce qu'il pouvait au groupe. En fait, je crois que ce qui m'a déplu, c'est un peu le manque d'émotion dans les relations entre certains personnages. Sans aucun doute, Alicia était adorable et il y avait un lien magique entre elle et Jules. La relation entre Jules et son frère a été bien rattrapée par l'auteure. Mais j'ai trouvé l'histoire d'amour entre Jules et Maïa plutôt mal exploitée. Elle me semblait plus superficielle que partie prenante de l'histoire. Il en va de même pour les relations entre d'autres personnages, mais je ne commencerai pas à tout énumérer... 

L'écriture du livre vaut la peine d'être mentionnée. C'était plutôt sec, factuel, mais j'ai beaucoup aimé le ton que ça donnait au roman. C'est étrange à dire, mais j'ai l'impression que la plume de l'auteure était palpable, un peu rugueuse sur les bords, et que ça donnait vie à l'atmosphère sauvage du livre. Voilà. Comprenez-moi ou pas, mais c'est ce que j'ai ressenti. 

En conclusion, U4. Jules a été une excellente surprise pour moi, malgré quelques petits accrochages. Le livre m'a définitivement donner envie de découvrir Yannis, le gentil garçon, Koridwen, la sorcière mystérieuse, et Stéphane, qui cache beaucoup de secrets sur l'armée, je crois. On verra bien si l'avenir m'attire à nouveau vers cette série... 

J'aimerais faire une petite mention rapide à l'application (U4 Live) pour appareil mobile qui est mentionnée derrière le livre. J'ai testé et j'ai bien aimé ! Juste le visuel est impressionnant et vaut le détour... Je ne vous en dis pas plus, allez tester par vous même ! J'ai été contente de découvrir des entrevues avec les auteurs et d'en apprendre plus sur leur cheminement pour créer U4. Ma seule déception est que je n'ai pas retrouvé de contenu exclusif sur la vie des personnages comme je m'y attendais, des scènes coupées si on veut, mais bon... 

Merci à Interforum Editis Canada pour cette lecture !

10 commentaires:

  1. Une série qu'il faut que je découvre !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, franchement, les autres tomes sont tout aussi prometteurs que celui-là !

      Supprimer
  2. Si tu veux continuer la série, je te conseille surtout Koridwen ! Le livre et encore plus la fin sont géniaux ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci du conseil ;)
      J'avoue que c'est définitivement la plus mystérieuse et qu'elle a l'air d'avoir des informations cruciales sur l'armée !!

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Si tu as l'occasion, effectivement, c'est une super série à essayer :D

      Supprimer
  4. Ton avis est très intriguant ! Ce livre semble sorti de l'ordinaire et j'adore. Merci pour ton avis et joyeuses fêtes de fin d'année :)
    Alice alias Plume de Chat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le lire prochainement :D Merci Alice, toi aussi ♥

      Supprimer
  5. J'ai bien envie de découvrir cette histoire parce que le concept d'écriture m'intrigue beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai été impressionnée par le travail des auteurs pour créer l'univers *-* J'espère que tu pourras en lire un bientôt ;)

      Supprimer