samedi 20 décembre 2014

Flashes - Mélissa Macy

À dix-sept ans, Justine n'est pas une lycéenne comme les autres. Elle voit des choses, des choses étranges que personne d'autre ne perçoit. Lorsqu'une femme est retrouvée morte dans son appartement, la jeune fille comprend qu'elle se retrouve impliquée malgré elle dans cette histoire. Aidée de sa meilleure amie, Manon, et de son frère, Julian, Justine se lance alors dans une course contre la montre. Et si elle pouvait sauver la prochaine victime ? Pas facile. D'autant que les visions de l'adolescente ne sont pas claires et que son esprit va être perturbé par l'arrivée du beau Nico. Pourtant, il faut faire vite car le tueur est là, tapi dans l'ombre. Il guette.
Couverture Flashes
Auteur : Mélissa Macy
Éditeur : Mon Petit Éditeur
Année de parution : 2014
Nombre de pages : 332 pages

♥ et 1/2
(ou 11/20)

Avant tout, j'aimerais remercier Yannick, du blog Prose-Café, pour m'avoir envoyé ce roman en service presse. Je suis vraiment ravie d'avoir pu découvrir Flashes !

Aux premiers abords, je dois dire avoir vu plusieurs éléments semblables à l'une de mes dernières lectures, Le Cueilleur de Fraises (comme le genre policier, l'ambiance, le tueur qui a droit à certains chapitres avec son point de vue, etc). Autant vous dire que je ne savais donc pas quoi en penser, vu la déception que j'ai eue avec ce dernier... Heureusement, j'ai fini par me rendre compte que ce livre surpassait largement Le Cueilleur de Fraises !

En lisant Flashes, on rencontre Justine, une adolescente pâlotte qui, depuis la mort de sa mère, a un don un peu particulier : elle a des visions du futur. Certains en rêveraient, certes, mais ce n'est pas commode de vivre avec quand on fait un malaise à chaque fois qu'une vision se présente ! Malgré tout, Justine réussit à s'en sortir avec son frère jumeau Julian et sa meilleure amie Manon... Jusqu'au jour où Justine se met à avoir des visons violentes de vase fracassé, d'une mélodie classique et d'un homme aux actions douteuses. Au même moment, une série de meurtres se produisent au centre-ville. Coïncidence ? Certainement pas ! Ensemble, ils essaient de réduire les dégâts en avertissant les victimes, sans se douter qu'ils se sont eux-mêmes placés dans la mire du meurtrier.

Même s'il y avait certains moments plus longs que d'autres, j'ai aimé qu'il y ait du suspense tout le long du livre. Peu à peu, on nous révèle de petites informations sans jamais nous dévoiler le meurtrier, Évidemment, on finit par s'en douter, du moins, on a deux ou trois suspects potentiels, mais l'auteure maintient l'incertitude jusque dans les 20 dernières pages. En plus, l'héroïne tombe en amour avec un certain Nicolas, ce qui a donné plusieurs petites scènes vraiment adorables !

Bref, l'intrigue est bien construite et, le plus important pour moi dans un roman policier, elle était maîtrisée. Quand ça part dans tous les sens, je perds bien vite de mon intérêt ! De plus, les visions de Justine rajoutaient un côté fantastique au ton habituellement sec des romans policiers.

À mon avis, le travail sur les personnages est tout à fait réussi ! Au départ, j'avais un peu de mal avec Justine, que je trouvais niaise pour son âge, mais finalement, je m'y suis attachée autant qu'aux autres. C'est une adolescente relativement réaliste, si on fait abstraction des visions, qu'on aurait pu rencontrer dans la rue sans problème (et elle n'est pas si molle finalement). Je crois que mon personnage préféré est par contre Julian. Je ne saurais pas dire exactement pourquoi, mais j'ai aimé sa personnalité plus mature, son côté protecteur envers Justine. Pour ce qui est Manon, elle est fidèle à son amie, elle est vraiment toujours là pour elle. À eux trois, ils formaient un petit groupe aux bases solides, du genre qui partage tout, et c'était très plaisant à voir/lire. Et puis, il y a Nicolas, également très attentionné.

À vrai dire, la seule chose qui m'ait réellement dérangée pendant ma lecture, c'est l'écriture. J'ai senti qu'elle avait encore besoin de travail, d'une relecture. Surtout au début, je la trouvais maladroite et plutôt de niveau simple. Je veux dire, certains passages me faisaient penser à des textes que j'écris pour les cours de français et, qu'en les relisant, je me dis : Ouain... Ça sonnait mieux en l'écrivant. Bref, ce n'est pas le genre de chose que j'aime penser en lisant ! Toutefois, je ne sais pas si c'est moi qui m'habituais ou l'auteure qui prenait plus d'assurance, mais je n'avais plus cette sensation en avançant dans le roman. Mais bon, il restait quand même quelques fautes d'orthographe, dont une qui m'a perturbée : omni prégnante (!!!) au lieu d'omniprésente.... 

En tout cas, si vous n'êtes pas tellement surpris par le dénouement du livre, vous en serez assurément stressé ! Dans les dernières pages, le suspense et l'horreur des événements sont à leur comble, j'en avais des frissons. Vraiment, ces quelques pages valent à elles seules le détour ! Dommage que la conclusion (celle après la scène éprouvante ) soit aussi brusque, mais j'ai adoré !

Pour finir, Flashes est une belle surprise, même si elle aurait encore un peu besoin d'être travaillée ! Définitivement, si vous avez l'occasion de vous y plonger, c'est une histoire intéressante qui saura vous divertir et vous faire trembler ! Encore merci à Yannick (et à l'auteure, car j'imagine qu'elle travaille de près ou de loin avec ce dernier !).

2 commentaires:

  1. Je déteste le style d'écriture dont tu parles ... Le truc qu'on écrit et qu'en relisant on se dit wouahhh ça sonne vraiment mal !
    Du coup je préfère passer mon chemin ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment dommage pour le roman :/ Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il peut sûrement être encore travaillé :D Parce que tout le reste est super chouette !

      Supprimer