jeudi 11 décembre 2014

Wintergirls - Laurie Halse Anderson

Quatrième de couverture VO :
“Dead girl walking”, the boys say in the halls.
“Tell us your secret”, the girls whisper, one toilet to another.
I am that girl.
I am the space between my thighs, daylight shining through.
I am the bones they want, wired on a porcelain frame.


Lia and Cassie are best friends, wintergirls frozen in matchstick bodies, competitors in a deadly contest to see who can be the skinniest. But what comes after size zero and size double-zero? When Cassie succumbs to the demons within, Lia feels she is being haunted by her friend’s restless spirit...
- - - - - - 
Traduction personnelle (j'ai fait du mieux que j'ai pu pour que ça reste beau !) :
La morte qui marche”,  disent les garçons dans les corridors.
Dis-nous ton secret ”, chuchotent les filles d'une toilette à l'autre.
Je suis cette fille.
Je suis l'espace entre mes cuisses, la lumière qui s'y faufile.
Je suis le squelette qu'ils veulent, liée à un corps de porcelaine.

Lia et Cassie sont des meilleures amies, filles d'hiver figées dans des corps d'allumettes, rivales d'un concours mortel où la plus mince remporte la victoire. Mais qu'y a-t-il après la taille zéro et double-zéro ?
Quand Cassie succombe à ses démons, Lia sent que l'esprit agité de son amie n'a pas fini de la hanter...

5152478
  • Lu en VO
  • Auteur : Laurie Halse Anderson
  • Éditeur : Penguin Group (collection Speak)
  • Année de parution : 2009
  • Nombre de pages : 278 pages
Coup de 
(ou 20/20)

J'ai lu ce livre dans le cadre d'un cercle de lecture dans mon cours d'anglais, ce qui signifie, si vous avez bien suivi jusqu'ici, que je l'ai lu en VO. Il faudra donc, si je réussis à vous convaincre avec ma critique, que vous soyez prêts à le lire en anglais, car il n'est pas, et c'est bien dommage, traduit en français ! Bref, quand la prof nous a présenté sa sélection de romans (dont Wintergirls) comme étant tous des coups de cœur, je me suis laissée tenter par ce roman qui m'était alors inconnu, allant même jusqu'à le faire passer devant des romans de John Green et Eleanor and Park. Je voulais du nouveau et je n'ai pas été déçue, ça non ! Bienvenue dans l'univers addictif//troublant de Wintergirls...

Lia et Cassie sont inséparables depuis ce qui semble être l'éternité. Meilleures amies pour la vie, elles vivent tout ensemble, pour le meilleur et pour le pire. Il était donc tout naturel pour eux deux de conclure un pacte, et ce, même s'il pouvait leur être fatal. Cette nuit-là, elles se sont promis qu'elles seraient les plus minces du bahut, plus minces encore que l'autre. Pourtant, les choses ont vite fait de dérapé. Un accident, une faille irréparable dans leur amitié. Elle ne se parlent plus pendant des mois. Et puis, une nuit, Cassie laisse 33 messages dans la boîte vocale du cellulaire de Lia. Le lendemain, on découvre le corps de Cassie dans un motel miteux. Et voilà le début de l'histoire, mais surtout, d'une torture mentale sans précédent pour Lia. 

Si vous cherchez un roman qui saura vous bouleverser, Wintergirls est probablement dans les meilleurs choix que vous pourriez faire. L'auteure a su aborder le sujet tabou qu'est l'anorexie avec brio et je ne suis pas ressortie indemne de cette lecture. Honnêtement, elle a rédigé les pensées de Lia avec un tel réalisme que ça en donne des frissons. Sans avoir de trouble alimentaire, je suis convaincue d'avoir véritablement séjourné dans le monde de l'anorexie. Tout le long du roman, on se pose des questions sur nous-mêmes, sur les autres, sur la vie. À un certain point, le roman était tellement fort que je me suis sentie mal, dans le corps de Lia, mais aussi dans le mien. C'était déroutant et effrayant, de devoir sortir de mon livre pour retrouver ma propre perception des choses.

Même si l'histoire est principalement psychologique, on s'en doute, je ne me suis quand même jamais ennuyée. Il n'y a pas vraiment d'action, mais non seulement le sujet est intéressant, il y a aussi une certaine trame thriller qui est vraiment géniale. On hésitait parfois carrément à propos de la mort de Cassie (Naturelle ? Suicide ? Meurtre ? Accident ?), tellement le gars du motel est louche... De plus, nombreux sont les retours vers le passé de Lia et Cassie, où l'action (d'une vie moindrement active d'adolescent) était alors beaucoup plus présente.

Un autre point fort de ce bouquin est l'écriture de Laurie Halse Anderson. Elle est parfaite, hautement originale et surprenante, poétique, réfléchie. Même la police d'écriture, la grosseur des caractères, tous se mettent en branle pour traduire au mieux la pensée torturée de Lia. Il y a même des moments assez drôles qui savent détendre l'atmosphère. On n'aurait pas pu avoir mieux comme écriture. D'ailleurs, même si le texte était en VO, je n'ai eu aucun problème à comprendre le roman.

Sérieusement, si vous avez suffisamment de connaissances en anglais pour en lire, je ne peux que vous conseiller de toutes mes forces d'acheter Wintergirls ! Les troubles alimentaires sont des sujets trop peu exploités, du moins en profondeur comme l'a fait Laurie Halse Anderson. Vous ne pourrez pas rester de glace (wooow, le jeu de mot !!!) devant ce livre, vous en ressortirez grandement remués, ça c'est certain !


7 commentaires:

  1. Woh... Ta chronique donne vraiment envie de lire ce roman! Malheureusement je ne pense pas être assez forte en anglais pour le lire, mais dans quelques années je le lirai, c'est certain!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci, c'était le but ^^
      Sincèrement, fonce aussitôt que tu en comprends assez, il est génial *-*

      Effacer
  2. Comment ne pas être convaincue après une chronique pareille? Il me le faut

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est clair !!! Cours l'acheter :P !!!!!!!!

      Effacer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreEffacer
  4. Bonjour,
    j'ai lu Wintergirls, avant de lire ton article. Et je pense également la même chose. Tout as dit tout ce qu'il fallait. Et ta traduction est très bonne.
    Cependant, je ne me voyais pas à la place de Lia. Et aujourd'hui, je me pose encore beaucoup de questions... Celle qui revient toujours, c'est POURQUOI ?! . Pourquoi se faire ça a soit, ou même aux autres.
    Ce livre est génial, car nous donne le point de vue de "la victime" de l'anorexie. Chose qu'on ne lit/entend pas souvent.

    RépondreEffacer
  5. Bonne nouvelle, il sort en octobre chez La Belle Colère !
    Cajou

    RépondreEffacer