samedi 27 décembre 2014

Big Easy - Ruta Sepetys

Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette ville, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien...

Couverture Big Easy
  • Titre VO : The Big Easy
  • Auteur : Ruta Sepetys
  • Éditeur : Gallimard (Scripto)
  • Année de parution : 2013
  • Nombre de pages : 438 pages
Coup de 
(ou 18/20)

Quiconque suit mon blog depuis un certain moment sait pertinemment à quel point je suis impressionnée par les récits historiques de Ruta Sepetys. Certes, elle en a peut-être écrit seulement deux (l'autre étant Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre , un autre excellent roman), mais ils sont tellement intéressants qu'elle aurait aussi bien pu en écrire une centaine. J'aime qu'elle puisse sortir des sentiers battus pour nous faire découvrir une époque, un pays. J'ai vraiment l'impression d'en apprendre beaucoup quand je me plonge dans ses œuvres.

Après un voyage éprouvant de la Lituanie à la Sibérie sous le régime de Staline, Ruta Sepetys nous dépeint la Nouvelle-Orléans de 1950. L'avènement de la culture étasunienne (ne riez pas, c'est un mot) rétro  dans toute sa splendeur (consommation de masse, Coca-Cola dans des bouteilles de vitre, Hollywood, Rock 'n' Roll...) nous y est présenté. Mais pour Josie Moraine, ces années ne représentent pas que les joies d'après-guerre. Pas quand sa mère lui crée problèmes après problèmes, allant même jusqu'à emménager dans une maison close. Dans le Quartier français, prostitution rime avec argent sale, mafia, crime, misère. Pourtant, Josie ose espérer d'un autre avenir que celui qui se présente à elle. Passionnée de littérature, elle rêve d'échapper au cercle vicieux des affaires louches en allant étudier à l'université Smith. Heureusement qu'elle a des amis qui tiennent à sa réussite, parce qu'on ne peut pas dire que sa mère soit d'une grande aide en s'empêtrant dans une affaire de meurtre...

L'univers de Josie est riche et recherché, on sent bien que l'auteure a fait des recherches minutieuses. On s'y serait cru, l'ambiance était palpable. Et pourtant, Ruta Sepetys ne rend pas la lecture lourde avec des faits historiques à n'en plus finir, de la politique complexe. Elle sait vulgariser ses recherches pour créer une histoire réaliste, car il est vrai que des gens du Quartier français en 1950 ne se seraient pas souciés de tels faits. En tout cas, si vous êtes comme moi fascinés par tout ce qui est vintage, vous serez comblés par ce roman !

L'histoire n'est jamais ennuyante. J'ai tout aimé des péripéties, un mélange parfait entre l'action d'une vie quasi criminelle et le quotidien d'une adolescente de 17 ans qui travaille dans une librairie pour survivre, qui se demande bien qui choisir entre Patrick, son ami sensible et très cultivé, ou Jesse, l'adorable Bad Boy. Plus le livre avance, plus Josie se voit coincée dans les magouilles de sa mère et je ne pouvais plus arrêter de lire tellement j'avais peur qu'il ne lui arrive quelque chose.

Mon aspect préféré du roman demeure les personnages. Ils sont charmants, attachants, crédibles, humains... Je les adore ! D'abord, Josie, une fille à laquelle il est facile de s'identifier, je trouve. De plus, quand on parle de personnages féminins qui foncent, qui sont courageuses et déterminées, débrouillardes, je pense qu'elle en est un exemple remarquable. Ensuite, il y a Patrick. Je l'ai bien aimé, dans le genre gentil garçon, immanquablement présent pour aider Josie. En plus, il apporte un élément intéressant et rare pour la période historique, lequel doit rester secret pour ne pas vous spoiler. Enfin, il y a Jesse, mon coup de cœur du roman. J'ai adoré la façon avec laquelle il traitait Josie, sa passion pour la mécanique (assez sexy ^^), mais qui ne l'empêche pas d'avoir son côté intello (monsieur est étudiant à l'université). Il prouve que même avec un passé difficile, on peut faire les choses bien.

Contre toutes attentes, on s'attache même aux filles de la maison close. C'est vrai quoi, on aurait pu s'attendre à ce qu'elles soient aussi ignobles que la mère de Josie. Mais non. Elles ont beau traîner dans un milieu aux affaires louches, elles sont comme des mères, des tantes, des amies pour Josie. Certaines m'ont beaucoup touchée, dont Willy, la femme qui tient le bordel. Malgré son air froid, voire glacial, on se rend compte qu'elle a du cœur et qu'elle veut le bien-être de ses filles. Au final, les seuls personnages que j'ai détestés sont la mère de Josie et son ignoble copain. Si j'aurais pu, j'aurais sûrement rentré dans le roman pour aller les tabasser (ouais, je suis violente comme ça moi).

En conclusion, je vous recommande vivement de lire ce roman au contenu incroyablement intéressant, qui, de surcroît, regorge de personnages terriblement attachants. Autant vous dire tout de suite que j'attends avec impatience un nouveau roman de Ruta Sepetys ! 

11 commentaires:

  1. Je le veux je le veux je le veux ♥ j'avais déjà adoré ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, alors celui-là il me le faut absolument...

    RépondreEffacer
  2. C'est un coup de coeur pour moi également ! Comme tu le dis, l'atmosphère est magnifique et éprouvante, on a vraiment l'impression de se balader dans l'univers de la Nouvelle Orléans avec Josie.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Exactement, c'est très plaisant comme périple ^^ Surtout que la Nouvelle-Orléans, ce n'est pas vraiment un endroit qu'on connait bien (en tout cas, je ne connais pas beaucoup ;) ).

      Effacer
  3. Il faut vraiment que je lise ce livre ! Surtout que j'avais aussi adoré Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Alors celui-ci devrait énormément te plaire :D !

      Effacer
  4. Je partage tes impressions sur les personnages, particulièrement à propos du copain de la mère de Josie!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Heureusement ^^ Je me serais inquiétée si tu m'avais dit que ce salaud était l'homme idéal :P !!

      Effacer
  5. Wow, il a l'air bon! En plus, moi qui tripe sur les livres d'amour!! :) Est-il récent? :D

    RépondreEffacer