mercredi 14 janvier 2015

Looking For Alaska - John Green

Miles Halter a seize ans mais n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il quitte le cocon familial pour le campus universitaire : ce sera le lieu de tous les possibles, de toutes les premières fois. Et de sa rencontre avec Alaska. La troublante, l'insaisissable Alaska Young, insoumise et fascinante. Amitiés fortes, amour, transgression, quête de sens : un roman qui fait rire, et fondre en larmes l'instant d'après...

  • Titre VF (lu en VO) : Qui es-tu Alaska ?
  • Auteur : John Green
  • Éditeur : Speak (VO), Gallimard (VF)
  • Année de parution : 2005
  • Nombre de pages : 221 pages
Coup de 
(ou 18/20)

J'ai sorti ce roman de ma PAL à l'occasion d'une lecture commune avec ma partenaire Goutte, du blog Rivière de Mots. Nous l'avions toutes les deux dans notre bibliothèque en VO et nous avions toutes les deux été renversées par Nos Étoiles Contraires, alors, quoi de mieux comme lecture pour inaugurer notre partenariat ? Je vous assure, (pratiquement) rien n'aurait pu battre Looking For Alaska.

De ses 16 années d'existence, Miles Halter n'a jamais vraiment eu l'impression de vivre. Pour lui, ça a toujours été la Floride, ses parents comme seuls amis et des rêves de jours meilleurs plein la tête. Mais ça n'est jamais arrivé, du moins jusqu'au jour où il décide de provoquer son destin. Déterminé à voir sa vie être chamboulée, il s'inscrit dans un pensionnat en Alabama, bien loin de sa vie où rien n'arrive jamais.

Là-bas, il devient Pudge. Là-bas, il rencontre le Colonel (de son vrai nom, Chip Martin), Takumi et Lara, qui deviendront ses premiers amis, mais surtout, il rencontre Alaska Young. Alaska l'intrépide, le fascinant mystère, la magnifique. Là-bas, il découvrira l'alcool, la cigarette et le sexe, mais il se découvrira aussi lui-même, au milieu de toutes ces aventures insouciantes et frôlant le danger. Et puis, un événement viendra chambouler complètement sa vie. Miles Pudge Halter ne sera plus jamais le même. Il y aura l'Avant et l'Après. Il aura suffi à Alaska Young de voler son cœur pour faire voler sa vie en morceaux.

Looking For Alaska, c'est l'un de ces romans au message si fort qui caractérisent le merveilleux John Green. On peut lire le roman sur plusieurs niveaux et on savourera toujours autant la beauté de l'histoire. Il y a d'abord l'histoire seule, avec son intrigue, ses personnages et leurs péripéties. Déjà, c'est un total succès pour moi, je ne pouvais pas m'ennuyer auprès de Miles et de ses amis (surtout Alaska, qui est absolument imprévisible). Ensuite, il y a mon aspect préféré du bouquin, celui qui fait prendre au roman tout son sens. Il s'agit de la philosophie du roman. Il nous pousse à réfléchir et à nous poser des questions sur des tonnes de sujets, comme la vie, la mort, les religions, le sens d'une vie et les rêves d'un individu. John Green a une façon bien à lui de simplifier ces questions complexes pour que tous puissent en comprendre l'enjeu, sans toutefois en sacrifier la profondeur. J'adore. Finalement, j'imagine, vu l'intensité de ce livre, qu'il y a un troisième niveau à interpréter, mais comme je n'ai jamais compris le troisième niveau en littérature, j'en reste là !

Je crois que tout le monde peut se reconnaître, de près ou de loin, dans les personnages du roman. Ils sont perdus et ils se cherchent. Et tout le monde passe par là à l'adolescence. Ils cherchent leurs limites et ils défient l'autorité avec l'alcool, la cigarette, la drogue (ce n'est peut-être pas tout le monde qui passe par là, par contre.... En tout cas, pas moi :P De l'alcool, peut-être... Mais jamais autant qu'eux !). Ils s'ennuient souvent et se disent que peut-être, un jour, tout sera parfait et ça n'arrivera plus (en anglais, ils disaient the Great Perhaps et j'ai adoré l'expression !). Mais ça n'arrive jamais, alors ils noient leur ennui dans l'alcool et les mauvais coups. Je ne suis pas très drogue et alcool, mais je comprenais pourquoi ils pouvaient en venir là.

Miles faisait un peu pitié au début, seul et ennuyé comme il l'était. Ça m'a attristée, mais la naïveté et son manque d'expérience qui en découlaient m'ont souvent fait sourire. Et parfois, je me reconnaissais en lui et son Great Perhaps. Tout ça, ça faisait du sens. Par contre, mon personnage préféré a été Alaska. Quel magnifique personnage ! Elle représentait pour moi La Fille dure à cuire, l'idéal de la liberté, une fille fonceuse. Mais au fil des pages, on se rend compte que celle qui semble la plus forte est peut-être la plus malheureuse, la plus torturée. Elle a des remords, elle se sent seule et elle voudrait s'oublier. Et ça m'a touchée. Par contre, si j'ai aimé les personnages, il y a une nuance à faire : j'ai peut-être aimé les personnages, mais je n'en suis pas tombée amoureuse. Ce n'est peut-être pas grand chose, le livre reste quand même un coup de cœur, mais pas aussi grand que pour TFIOS...

L'écriture était travaillée, intelligente, vivante. Elle nous transportait aisément au cœur de l'action aussi bien que dans les sentiments des personnages. Et pour ceux qui se le demanderaient, le niveau de langue en VO est relativement facile à lire, mais à cause des passages avec plusieurs sens, je conseille ce livre à ceux qui ont déjà un peu d'expérience dans la lecture d'un livre en anglais !

Bref, je ne peux que vous conseiller fortement de lire ce roman, qui vous fera passer du rire aux larmes (quoique, pour moi, ça ressemblait plus à la petite larme au coin de l’œil que la noyade complète :P ), en passant par la réflexion. Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'anglais, je suis convaincue que la version VF est aussi excellente (Qui es-tu, Alaska ?). 
Un gros merci à Goutte pour cette LC ♥


Mes autres chroniques sur les livres de John Green :

17 commentaires:

  1. Je suis ravie de voir que tu as aimé car souvent les avis sont mitigés. Personnellement je l'ai lu il y a très longtemps (bien avant TFIOS) et j'en garde un très bon souvenir. C'est un roman que je veux absolument relire! *^*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? J'avais surtout lu des avis positifs, mais quand j'y repense, je n'en ai pas lu des tonnes non plus... En tout cas, moi aussi je veux absolument le relire !! Les livres de John Green me donnent l'impression d'être des romans qu'on peut lire à tout âge et toujours en dégager des perspectives différentes... :D

      Supprimer
  2. J'ai adoré ce livre, je l'ai lu il y a hyper longtemps mais il m'a marquée ! Je suis contente de voir que tu as aimé, j'ai l'impression de ne voir que des avis négatifs dessus, à mon grand désespoir :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens que les romans de John Green me marqueront pour longtemps, dont celui-ci ;) Mais... C'est à ce point, les avis négatifs :o ?? Je ne me rappelle pas d'en avoir lu autant, au contraire...

      Supprimer
  3. Je suis contente que tu aies aimé ce livre !
    Pour ma part je n'avais pas trop trop accrocher :/ Mais je pense lui redonner sa chance un jours ou l'autre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, c'est dommage, il y a un très beau message dedans *-*
      J'espère qu'il te plaira si tu réessaies :)

      Supprimer
  4. C'est un livre que j'aimerais lire depuis super longtemps ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Je viens tout juste de clore ce roman et d'en faire la chronique. Tu en as fait un bel article, chapeau !
    Je comprends complètement tous tes avis même si je ne les partage pas forcément !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) !!
      Mais tu m'intrigues, je vais aller voir ce qui a bien pu te déplaire... ;)

      Supprimer
  6. Ta chronique est magnifique, ma puce ! ♥ J'ai adoré faire cette LC avec toi, alors merci encore et vive notre partenariat, vive nous et vive notre prochaine LC ! :P ♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, difficile d'avoir plus enthousiasme comme commentaire ♥ Merciiiiii :D

      Supprimer
  7. J'ai adoré ce livre pour la quête d'identité et de la recherche du Great Perhaps... Ta chronique est géniale :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont vraiment des sujets très intéressants dans le roman ! C'est pour ça qu'on aime John Green ;) Merci ♥ !

      Supprimer
  8. Je l'ai lu, et c'est l'un de mes préférés de John Green, quasi au niveau de TFIOS, voir plus.
    Ta critique est géniale !!! J'adore comment tu développes tes idées, tes pensées, ton avis.
    Je l'ai moi aussi critiqué, mais ce n'est guère mieux que toi (http://darknessofsoul.skyrock.com/3251551242-Looking-for-Alaska.html)

    RépondreSupprimer