dimanche 18 janvier 2015

Gone, La Peur (T.5) - Michael Grant

Malgré la famine et les mensonges, malgré l'épidémie, les enfants de Perdido Beach ont survécu. Mais un nouvel ennemi vient rôder dans le monde fragile qu'ils ont construit. Peut-être le pire de tous : la peur.
Dans l'obscurité qui envahit peu à peu la Zone surgissent les angoisses les plus terrifiantes. Pourtant, au sein de chaque clan, les survivants continuent à prendre soin les uns des autres, quel qu'en soit le prix...

  • Titre VO : Fear
  • Auteur : Michael Grant
  • Éditeur : Pocket Jeunesse
  • Année de parution : 2012
  • Nombre de pages : 488 pages
Attention, cet article contient des spoils importants !!!!
Pour ma chronique du tome 4, c'est ici.
Pour des chroniques des autres tomes, je vous conseille d'aller voir sur Livraddict.


(ou 14/20 )

Cela fait un an que les enfants de Perdido Beach sont enfermés dans la Zone, ce dôme qui les a laissés responsables de leur propre sort, de leur survie, tout simplement. Ils ont passé à travers les famines, les guerres, les épidémies, mais ils sont toujours là, peut-être même plus forts que jamais.
Pourtant, un événement terrorisant se prépare et pourrait bien tuer les dernières lueurs d'espoir des enfants... C'est le dôme. Il s’obscurcit de jour en jour et pourrait bientôt les laisser dans le noir complet. Et sans lumière, il n'y a plus de nourriture. Plus de nourriture... Et ce sera la fin de la Zone.

Pour être franche, après 5 tomes, je commençais à avoir plutôt hâte que ça se termine. Des morts, des morts et des morts, ça devenait un peu redondant. À mon avis, Michael Grant aurait pu trouver le moyen de condenser les 6 tomes de la série en 5 tomes, en enlevant certaines scènes de combat un peu longues. D'ailleurs, je crois que c'est pour cette raison que les tomes 4 et 5 sont ceux de la série que j'ai le moins aimés (je sais, j'avais noté le tome 4 comme un coup de ♥, mais après mure réflexion, je mettrais bien un ♥♥♥ ...). Disons même que j'avais peur de devoir dire que la fin de la série était une petite déception. (Heureusement, il me restait encore le tome 6 ♥)

L'histoire était toujours aussi trépidante, toujours de plus en plus effrayante. Je ne comptais plus le nombre de fois où j'ai été profondément dégoûtée... Autant dire que cette série ne s'adresse pas aux âmes sensibles !! Mis à part cela, j'étais très intriguée par la nouvelle forme qu'avait pris Némésis, alias le petit Pete, et par la grossesse de Diana. Au final, ça a donné un résultat très intéressant, sur lequel repose principalement le tome 6 !

Les personnages sont hyper attachants, malgré leur nombre élevé. J'aime beaucoup le fait que le roman soit divisé entre leurs points de vue, car tant de personnes différentes présentent des réactions complètement opposées face à cette situation pour le moins particulière. Sinon, j'ai été ravie de constater que les romances reviennent beaucoup à l'honneur dans cet avant-dernier tome. En fait, j'étais surtout contente de voir que Sam et Astrid étaient revenus ensemble, et pour de bon. Ils font tellement une belle équipe, je ne pouvais juste pas supporter qu'ils se perdent de vue ainsi.

Enfin, j'aurais seulement un bémol sur l'écriture de Michael Grant. En fait, il ne s'agit pas vraiment de l'écriture comme telle, qui simple, va droit au but et fait parfaitement l'affaire dans le contexte d'horreur et de survie. Il n'y a d'ailleurs aucun détour pris dans la description des combats, on nous dépeint toutes les abominations en détail. On ne fait pas de chichi dans la Zone ! Non, le problème, c'est plutôt les étiquettes que l'auteur s'acharne à conserver malgré la situation d'urgence. Je veux dire, rendue à ce point, pour moi, il n'y a plus de petits génies, de nerds ou de délinquants. Il y a encore moins de nécessité à commencer un paragraphe avec Dekka, la lesbienne... Comme si elle ne se résumait qu'à ça !!

En résumé, pas le meilleur tome de la série même s'il rejoint bien le modèle des autres livres. Pour tout vous dire, j'aurais aimé que l'auteur innove un peu rendu à ce point de la saga. Dommage qu'il ne l'ait pas vraiment fait, mais je suis heureuse de pouvoir dire que le dernier tome (déjà lu) vient complètement rattraper cette petite déception. Il est hallucinant !!! J'ai hâte de vous en faire la chronique... Bientôt ;) 


7 commentaires:

  1. Cette série est juste géniale !!! Le dernier tome est une petite merveille *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ça, tu l'as dit !!!! J'ai dévoré le sixième, c'était génial *-* ♥

      Supprimer
  2. J'adore cette série et je trouve que ce tome ci est l'un des meilleurs justement parce que l'auteur innove avec le dôme qui s'obscurcit. Néanmoins j'en avais un peu marre des combats :) Je n'avais pas remarqué que l'auteur mettait beaucoup "d'étiquettes" à ses personnages mais maintenant que tu le précises, je me rend compte que c'est vrai...dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'obscurité est une nouveauté, mais les combats... En fait, ce que j'ai beaucoup aimé des premiers tomes, c'était la mise en place de leur petite société, comment ils parvenaient à s'organiser dans l'horreur de la situation. Alors, quand il n'a plus resté que les combats, j'ai été un peu déçue !

      À vrai dire, je n'avais pas tellement remarqué les étiquettes non plus, ou ils ne me dérangeaient pas, mais quand j'ai lu le Dekka, la lesbienne, j'ai été un peu choquée :/ Comme si je me promenais dans la rue en disant : Bob le noir, Solange la juive, Raoul l'handicapé... C'est un peu absurde de faire ça, non :P ?

      Supprimer
  3. Toujours pas commencé cette saga, je me tâte encore lol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste pour le tome 6, ça vaut carrément la peine que tu la lises !!! Mais je t'assure, les autres tomes sont géniaux aussi ;) ...

      Supprimer
  4. Qui sont les personnes sur la couverture du livre?stp

    RépondreSupprimer