jeudi 10 juillet 2014

Le visage de l'ombre : Cœur de flammes - Iman Eyitayo

En condamnant la magie il y a de cela un millénaire, les Anciens pensaient avoir réussi à protéger les terres d’Iriah des horreurs de la guerre. En faisant appel à des pouvoirs inconnus, un être tyrannique, le Régisseur, arrive toutefois à s’y imposer en maître et ordonne l’assassinat de tous les enfants naissant par paire. 

Une jeune femme échappe à cette fatalité. Jumelle, Aluna se sait condamnée à vivre dans l’ombre, sous la coupe d’un druide fou qui la force à être le cobaye d’étranges expériences magiques. Mais lorsque l’une d’entre elles tourne mal et qu’elle est projetée dans une rivière aux eaux interdites, le cours de sa vie change à jamais. 

Dès lors, Aluna va être entraînée dans une aventure mêlant magie, complots, rébellion, et qui va lui permettre d’entrevoir un des secrets les mieux gardés de son monde…

18802625
  • Auteur : Iman Eyitayo
  • Éditeur : Auto-Édition
  • Année de parution : 2013
  • Nombre de pages : 328 pages

(ou 10/20)

Je tiens à remercier l'auteure pour l'envoi de Cœur de Flammes en service de presse et j'espère ne pas avoir été trop lente pour le terminer et rédiger ma chronique... J'avoue avoir un peu bloqué sur certains passages du roman, mais ce n'est définitivement pas parce qu'il était mauvais !!

Laissez-moi donc vous expliquer la raison de cette note assez moyenne... Mais d'abord, résumé !
Dans cet univers où la magie a depuis longtemps été bannie, exception faite d'une forme de magie rare contenue dans des masex (pierres magiques), où tous les jumeaux doivent être tués sous l'ordre d'un mystérieux Régisseur, Aluna est née. Pourtant, elle n'a jamais existé aux yeux de la loi, car elle a passé toute son enfance dans un sous-sol, dans l'ombre de sa jumelle Elena. À l'adolescence, elle est envoyée chez un druide qui se sert d'elle comme d'un cobaye, jusqu'au jour où il passe proche de la tuer au cours d'une expérience.

En essayant de la sauver, le druide échappe Aluna dans une rivière sacrée, mais la jeune femme est vite repêchée par le prince Willan lui-même, malgré l'interdiction de plonger dans cette rivière. Aluna est peut-être sauvée, certes, mais quiconque pénétrant dans cette rivière ne peut pas espérer s'en tirer sans encombre...

Alors pourquoi ne pas avoir attribué une note plus haute à ce livre ? C'est vrai quoi, l'histoire est bien construite, une fois passée la perturbation du départ (on entre quand même dans un univers fort différent du nôtre !!), on a vraiment le sentiment de suivre un récit clair, bien travaillé à l'avance. La vérité est que le genre Fantasy est un genre qui me touche peu et rarement, sauf pour quelques romans (ma série préférée, Harry Potter, est considérée comme du Fantasy !!). Bref, j'ai quand même apprécié le déroulement de l'histoire en général, mais sans plus.

En effet, j'ai noté quelques moments de longueurs qui ne m’intéressaient pas particulièrement, comme les scènes de bataille. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais je bloquais carrément sur certains passages, ce qui explique que j'aie mis autant de temps à le lire. Il fallait également que je sois complètement dans ma bulle pour commencer à plus rentrer dans l'histoire, dans l'univers et ces descriptions, car j'avais autrement l'impression d'être attaquée par une tonne d'informations. C'est un aspect du roman qui pouvait le rendre un peu lourd.

Les personnages m'étaient au final assez sympathiques. Sans que je puisse l'expliquer, je me reconnaissais dans une part d'Aluna. En tout cas, j'ai aimé qu'elle soit à la fois forte et fragile. Elle m'avait l'air très chaleureuse, comme Willan aimait le dire ! Et puis, parlons de ce dernier, Willan : au départ, je n'étais pas trop confiante quant à son personnages, il m'avait l'air assez coureur de jupons et, bon, c'est le genre de défauts qui me refroidit pas mal. Néanmoins, il a fini par me toucher avec son amour pour Aluna et son désir de la protéger, J'ai aussi compris qu'il n'avait pas nécessairement eu la vie facile avec la mort de sa mère et celle de son frère. En plus, son père, le Roi William, n'avait pas l'air très compréhensif. Pour ce qui est de Siruth, on va se le dire, il me tapait sur les nerfs ! Je ne sais pas, on dirait qu'il se croyait au-dessus de tout !

C'est maintenant le temps de vous parler de mon aspect préféré du roman : l'univers d'Iriah. Dès le départ, je n'ai eu aucune difficulté à m'imaginer les royaumes fleurissants, riches et grandioses. Je ne sais pas pour vous, mais dans ma tête, c'était magnifique ! J'ai particulièrement adoré le royaume de Cristallia, fait de glace d'un bout à l'autre, et le tunnel traversant le pays des Orgades (peuple vivant dans la rivière sacrée...). Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'Iman Eyitayo sait faire de magnifiques descriptions !!

D'ailleurs, l'écriture était très bien ! Je ne pourrais pas la qualifier d’impeccable, parce que le surplus d'informations m'a souvent embrouillé le cerveau, mais quand on s'assure d'être dans un endroit calme pour se concentrer, je confirme qu'une très belle narration s'offre à nous !

Pour finir, juste un petit commentaire qui se veut constructif, ou plutôt d'opinion, absolument pas offensant : je ne suis pas trop fan de la couverture (notez toutefois que cela n'a en rien influencé la note attribuée au roman). Je reconnais que le dessin est très bien effectué, je n'ai rien contre le travail du dessinateur, mais, à mon goût personnel, j'aurais fait quelque chose mettant plus en valeur l'aspect de royauté (tout comme la magie, évidemment) du roman. Je ne sais pas trop pourquoi, mais la couverture actuelle m'évoque plus un manga avec des personnages un peu violent... En revanche, elle plaît à beaucoup d'autres personnes et je respecte leur opinion!

En conclusion, ce roman vaudrait facilement la note ♥♥♥, mais il ne se situe tout simplement pas dans mes goûts du moment (il y a des moments où le fantasy passe mieux :P). Néanmoins, il n'en reste pas moins qu'il a fait le bonheur de plusieurs blogueurs (descendre plus bas pour avoir les liens de certaines chroniques), alors je vous le recommande si le Fantasy vous allume ! 

Je suis aussi curieuse de lire la suite, premièrement parce que plusieurs questions et mystères restent en suspens, mais également parce que je me demande si la suite pourrait plus me plaire (ça arrive !).

Site de l'auteure : http://www.imaneyitayo.com/
Blog de l'auteure : http://imanbooks.blogspot.fr

Chroniques un peu plus positives :

 Et un avis mitigé, comme moi :

4 commentaires:

  1. Je n'ai que moyennement aimé Siruth également... j'ai l'impression qu'il cache quelque chose. A voir par la suite ^^
    Perso, la couverture m'avait beaucoup plu, je trouve qu'elle fait bien fantasy. Après, c'est sûr, chacun ses goûts ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement :3 Il est trop louche :P
      Ouais, on ne peut pas dire que je sois spécialiste des couvertures de fantasy après tout ;)

      Supprimer
  2. Je n'aime paaaas Willian, Siruth a l'air tellement plus intéressant ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai lu ça dans ta chronique ;)
      C'est vrai que Siruth a son côté mystérieux, voire louche, mais je n'aimais pas trop qu'il essaie de piquer Aluna à Willan juste pour rigoler... En tout cas, c'est l'impression que j'en ai eu ;)

      Supprimer