mardi 12 janvier 2016

Roi de pique - Kat Spears

Vous pouvez tout lui demander
Sauf de vous aimer
Jesse, 17 ans, est le roi du lycée. Besoin d’alcool pour une soirée ? De faire virer un élève ? D’éloigner un beau-père trop collant ? Jesse peut tout arranger. Ses combines sont habiles et il a la manipulation facile. Mais lorsque Ken, quarterback populaire du lycée, lui demande de lui arranger un rendez-vous avec une dénommée Bridget, une faille apparaît dans sa machine bien huilée. Parce que Jesse tombe immédiatement amoureux de Bridget. Pour lui, «business is business», et surtout, s’attacher c’est se fragiliser. Mais jusqu’où ira sa résistance aux sentiments ?

  • Titre VO : Sway
  • Auteur : Kat Spears
  • Éditeur : Nathan
  • Année de parution : 2015
  • Nombre de pages : 330 pages
(ou 11/20)

J'ai reçu ce livre de la part d'Interforum Editis Canada sans en avoir jamais entendu parler. Je ne l'avais jamais vu dans sa version VO (j'ai même eu de la difficulté à la trouver sur Instagram, par exemple), ni lors de sa sortie en Europe (qui es toujours avant la sortie québécoise)... Autant dire que ce fut donc une surprise de le retrouver dans ma boîte aux lettres ! J'étais intriguée, puisque je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, mais je le redoutais, puisque je me disais que son manque de succès devait cacher un flop important. Finalement, ces deux parties de moi avaient toutes les deux un peu raison, ce qui a donné une lecture agréable avec des défauts. 

Le lycée de Jesse a beau avoir des directeurs, des professeurs et des employés comme dans chaque école, il n'en reste pas moins que c'est lui qui tire les ficelles derrière tout ce système. Avec son talent inné pour la manipulation, il parvient à faire faire ce qu'il veut aux élèves comme aux profs afin de régler les problèmes des personnes qui lui confient des contrats. Que ce soit des problèmes sociaux, scolaires ou matériels, Jesse vous aidera. Mais n'oubliez pas que ses services ont un prix... 

L'empire de Jesse se porte à merveille, jusqu'au jour où Ken, un joueur de football possédant plus de muscles que de cervelle, lui demande de lui arranger un rendez-vous avec une certaine Bridget. Cette fille, c'est la douceur, la générosité et la beauté réunies en une seule personne. Et ça, Jesse s'en rend vite compte, malgré sa règle d'or : Ne. Jamais. S'attacher. Alors, Jesse se fait un devoir d'aider cet abruti de Ken à obtenir Bridget. Malgré et contre tous ses sentiments.

Le concept du business de Jesse m'a bien plu. C'était tiré par les cheveux qu'il ait autant de pouvoir, même sur les professeurs et le directeur, mais au moins, ça changeait de l'ordinaire. On a souvent affaire à des ''rois'' du lycée dans la littérature pour ados, mais on les voit rarement dealer de la drogue avec des néonazis (et autres) ! Les missions de Jesse étaient bien variées, alors on ne s'ennuyait pas à le suivre à travers ses aventures. Par contre, je dois signaler un manque de ligne directrice dans l'histoire. On effleurait souvent des sujets qu'il aurait été intéressant de développer plus en profondeur, comme le suicide ou le harcèlement, mais on sautait rapidement à autre chose. Cela créait un récit un peu décousu et superficiel. 

C'est la même chose pour les personnages. Il y avait tellement de personnages introduits que je devais faire une pause à l'apparition de chaque personnage pour essayer de me rappeler son lien avec Jesse et son parcours. C'était agaçant, surtout que j'aurais bien aimé entendre parler un peu plus de certains comme Joey ou Carter, des amis de Jesse. Néanmoins, Jesse était un protagoniste plutôt sympathique à suivre, même s'il aurait mérité qu'on rentre plus en profondeur dans sa tête. Bridget était adorable, ce serait difficile de la définir autrement, mais mes coups de cœur vont à Pete, le petit frère de Bridget tourmenté par ses différences (il a un handicap) et M. Dunkelman, un vieil homme choisi au hasard par Jesse pour lui servir de grand-père... Le fait que M. Dunkelman n'ait pas sa langue dans sa poche m'a bien fait rire ! 

L'écriture n'était pas fantastique, mais son côté cinglant était très drôle et il ne m'en fallait pas plus pour me satisfaire avec ce roman. Les dialogues acérés m'ont souvent fait sourire, parce qu'on ne peut pas résister au sens de la répartie de Jesse. Le roman se lisait très bien et les pages se tournaient toutes seules. 

En conclusion, Roi de pique est un roman à prendre si l'on cherche une lecture rapide, sans prise de tête. Si vous cherchez une histoire qui fait réfléchir ou dont la fin vous coupera le souffle, passez votre tour tout de suite, car ce bouquin s'apparente plus à l'une de ces comédies romantiques qu'on regarde avec plaisir pour se distraire un mardi soir. On rigole un bon coup, puis c'est fini. À vous de voir si c'est ce qu'il vous faut ;) 

Merci à Interforum Editis Canada pour l'envoi !

8 commentaires:

  1. Je ne pense pas lire ce livre ^^

    Camille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème ! Je n'aurais pas honnêtement choisi ce livre moi-même, mais j'ai quand même passé un bon moment ;)

      Supprimer
  2. Je l'ai reçu sans l'avoir demandé mais... Je manque de temps pour tout lire et il ne me fait pas spécialement envie -_-" mais peut-être qu'un jour ça changera, quand je voudrais une petite lecture du mardi soir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, c'est ça ;) Quand tu voudras un truc rapide et sympa ^^

      Supprimer
  3. Cette histoire à l'air pas mal à voir ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais ça se lit bien ;)

      Supprimer
  4. Je l'ai eu pour mon anniversaire et il me faisait très envie maintenant que j'ai enfin un avis il me donne encore plus envie de le lire

    RépondreSupprimer