samedi 1 mars 2014

L'Écume des jours - Boris Vian

L'Écume des jours : ce titre léger et lumineux annonce une histoire d'amour drôle ou grinçante, tendre ou grave, fascinante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans. C'est un conte de l'époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, merveilleux et fantastique, féerique et déchirant. Dans cette oeuvre d'une modernité insolente, l'une des plus célèbres du Xxe siècle et livre-culte depuis plus de trente ans, Duke Ellington croise le dessin animé, Sartre devient une marionnette burlesque, le cauchemar va jusqu'au bout du désespoir. Mais seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l'amour absolu et la musique des noirs américains...

Couverture L'Écume des jours
  • Auteur : Boris Vian
  • Éditeur : Le livre de Poche
  • Année de parution : 1947
  • Nombre de pages : 350 pages


(ou 1/20)

Ce livre était au programme des lectures obligatoires pour mon cours de français... Sinon, vous pouvez être sûrs que je l'aurais abandonné dès le premier chapitre !

Ce que Colin, riche jeune homme dans la vingtaine, désire plus que tout, c'est de trouver l'amour. Par chance, il rencontre Chloé lors d'une fête organisée par son amie Isis. Bercés par les airs de jazz de Duke Ellington ou par les textes du philosophe Sartre (ici renommé Partre...), les deux amoureux espèrent faire un mariage heureux, mais la maladie sévit dans leur couple sous la forme d'un nénuphar...

Bon, j'ai beau savoir que c'est un classique de la littérature, je n'ai pas pour autant apprécié ce livre. Je dirais même que je ne l'ai pas du tout aimé ! Décidément, le genre absurde n'est pas fait pour moi ! L'Écume des jours n'est rien d'autre que de l'absurde, d'un bout à l'autre. Rendues là, les phrases n'ont plus aucun sens. Au début, j'y cherchais une signification, un peu comme si c'était une métaphore, mais IL N'Y A PAS DE SENS dans une phrase comme celle-ci : « S'armant du coupe-ongle, (il) tailla en biseau les coins de ses paupières mates.»  Bref, tout le non-sens qu'il y a au cours de l'histoire m'a tuée, je n'avais plus aucun plaisir à lire ce roman.

Sinon,  l'écriture... N'était pas spécialement belle, à mon avis. Certains considèrent peut-être tout cela comme de la poésie, mais pour moi, il n'y a rien de poétique là-dedans, ni même de drôle ou de touchant.

Comme vous vous en doutez, les personnages ne m'ont pas plu eux non plus. Je ne me suis tout simplement pas attachée à eux à travers les bizarreries du roman. J'irais même jusqu'à dire que Chick, le meilleur ami de Colin, m'a paru pathétique avec sa dépendance à Partre !

Pour finir, je dirais que ce livre n'est, je crois, même plus d'actualité, contrairement à ce que clame le quatrième de couverture... Il y a tellement d'allusions à la culture de l'époque qu'on passe la moitié de notre lecture sur les petites notes en bas de page, qui de toute façon, n'aident même pas (sauf si on a une culture générale hors du commun).

Je ne crois vraiment pas relire de cet auteur un jour, sauf si on m'y oblige encore une fois. Par contre, si vous êtes adeptes de l'absurde, lancez-vous, car vous serez comblés !

Dans le rôle de la cerise sur le gâteau, nous avons l'affreuse couverture de mon livre ! Alors que la plupart des élèves dans ma classe avait des éditions avec ces jolies couvertures :
    
Moi j'ai eu...
Sérieux, les personnages me font quasiment peur !!!

8 commentaires:

  1. Ah tu me rappelles mes bons souvenirs des lectures pour le cours de français ^^
    Dommage si tu n'as pas aimé mais je suis également pas très fan de l'absurde donc je te comprends :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais... Les lectures de cours pas toujours palpitantes :P Au moins, l'année prochaine, on va lire La voleuse de livres ♥
      Disons que l'absurde n'est vraiment pas un genre qui plaît à tous ^^ !

      Supprimer
  2. J'ai du mal avec l'absurde aussi, souvent je ne comprends pas ce que l'auteur a voulu dire^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, eh bien, au moins je ne suis pas la seule ;) !

      Supprimer
  3. C'est sûr que c'est un livre assez... chelou ^^
    Mais j'avais quand même passé un bon moment =)

    RépondreSupprimer
  4. Moi je l'ai beaucoup aimé au contraire ! Je l'ai trouvé passionnant et plutôt que détester l'absurde, ça m'a beaucoup fait rire :)
    (bon il y a aussi que c'est mon copain, qui n'était pas encore mon copain, qui me l'a prêté, sinon je t'avoue que je ne l'aurai peut-être jamais lu :p) mais je ne regrette pas cette lecture ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais là, ça ne compte pas, tu avais une bonne raison d'aimer, haha ;) !! C'est vrai qu'il y a quand même des bouts rigolos, mais il y en a d'autres tellement... violents !! Le passage où Colin décapitait un homme avec son patin m'a perturbée... En tout cas, contente que tu fasses partie de ceux qui aiment bien :D

      Supprimer