samedi 8 mars 2014

Now Is The Time For Running - Michael Williams

« Just down the road from their families, Deo and his friends play soccer in the dusty fields of Zimbabwe, cheered on by Deo's older brother, Innocent. It is a day like any other . . . until the soldiers arrive and Deo and Innocent are forced to run for their lives, fleeing the wreckage of their village for the distant promise of safe haven. Along the way, they face the prejudice and poverty that await refugees everywhere, and must rely on the kindness of people they meet to make it through. But when tragedy strikes, Deo's love of soccer is all he has left. Can he use that gift to find hope once more? »

Traduction personnelle (désolée pour les éventuelles fautes de traduction...) :

 « Tout près de la route menant à leurs familles, Deo et ses amis jouent au soccer dans les champs poussiéreux du Zimbabwe, encouragés par le frère aîné de Deo, Innocent. C'est un jour comme les autres...  jusqu'à ce que les soldats arrivent et que Deo et Innocent soient forcés de courir pour leurs vies, fuyant les décombres de leur village pour la lointaine promesse d'un paradis. Tout au long du chemin, ils devront faire face aux préjugés et à la pauvreté qui attend partout les réfugiés et s'appuyer sur la gentillesse des gens qu'ils rencontrent pour passer au travers des épreuves. Mais quand la tragédie frappe, l'amour du soccer  est tout ce qui reste à Deo.  Peut-il utiliser ce don pour trouver l'espoir encore une fois ? »

  • Lu en VO
  • Auteur : Michael Williams
  • Éditeur : Little, Brown Books
  • Année de parution : 2011
  • Nombre de pages : 235 pages

(ou 17/20)

J'ai lu ce livre en version originale pour mon cours d'anglais. Je suis toujours un peu réticente face aux lectures obligatoires, particulièrement face à celles en anglais (Incarceron, l'an dernier, s'est révélé être ma pire lecture VO jusqu'à présent, alors...).

Contre toute attente, celle-ci s'est avérée être une excellente surprise pour moi ! Il faut dire que la couverture et le thème du soccer (foot en France... ;) ) ne m'inspiraient pas trop confiance, en tant que fille très peu sportive (et pas tant intéressée par le sport non plus).

Le petit village de Gutu est victime d'un massacre orchestré par le président de leur propre pays, le Zimbabwe, ne laissant que très peu de survivants. Parmi eux se trouvent deux frères, Deo et Innocent, qui devront maintenant se défendre contre le monde entier. Essayant de protéger son frère, Deo décide de fuir vers l'Afrique du Sud, symbole de liberté pour ces gens traumatisés des horreurs vécues. Cependant, le chemin pour s'y rendre est ardu et semé d’embûches...

L'histoire est percutante. On entend souvent parler des événements en Afrique, surtout aux nouvelles, mais sait-on réellement ce qui s'y passe ? On voit des tonnes de réfugiés, mais personne ne connaît l'histoire de chacun ! À de nombreuses reprises, j'ai été choquée par tant de violence et d'injustice, surtout que le livre est basé sur de vrais événements et témoignages. Ce livre m'a en quelque sorte ouvert les yeux sur les enjeux africains.

Je n'aurais pas pensé m'attacher autant à Deo et à Innocent. Deo aime plus son frère que sa propre vie et c'est vraiment touchant de le voir se démener ainsi pour le protéger. Innocent, lui, est carrément mon chouchou du roman. On pourrait croire qu'il est plus jeune que Deo, mais il est en fait son aîné. Seulement, Innocent a un handicap mental qui le rend un peu spécial (je crois qu'il a une forme d'autisme léger...). Il est tout simplement adorable. Il m'a souvent décroché un sourire... et même quelques larmes.

Bien que le livre soit en anglais, il est vraiment facile à lire, tant pour le vocabulaire que pour la fluidité de l'histoire. Je n'ai jamais eu à sortir mon dictionnaire anglais/français, mais j'ai quand même compris l'histoire presque parfaitement. À un certain point, je ne réalisais même plus que je lisais en anglais.

Le livre n'est malheureusement pas sorti en français, mais si jamais vous avez le goût d'un peu de VO, je le vous conseille vraiment. C'est le genre de livre qu'on termine avec l'envie de changer les choses, voire même de faire un voyage humanitaire !!  

2 commentaires:

  1. Malheureusement je suis vraiment nulle en livres VO.. :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est dommage :/ Surtout que les prix sont tellement avantageux (ça en devient révoltant :P) !!

      Supprimer