dimanche 1 décembre 2013

Vango (T.2) - Timothée de Fombelle

« New York, 1936. Accroché au sommet des gratte-ciel, Vango poursuit l'homme qui a causé son malheur et détient le secret de sa naissance. Mais la fuite de Vango ne connait pas de trêve. Quel est le chasseur et quelle est la proie ? L'amour d'Ethel survivra-t-il à tant de tempêtes ? »

Couverture Vango, tome 2 : Un prince sans royaume
  • Auteur : Timothée de Fombelle
  • Éditeur : Gallimard
  • Année de parution : 2011
  • Nombre de pages : 393 pages

Coup de 
(ou 19/20)

Attention !! Cette critique peut vous révéler des spoilers si vous n'avez pas lu le premier tome... Si c'est le cas, il serait préférable que vous lisiez ceci : Vango (T.1)

C'est dans ce deuxième volume que la quête de Vango se complète enfin. Celui-ci s'exile en Amérique pour traquer Cafarello, l'homme qui a tué ses parents. À travers cette poursuite périlleuse, Vango cherche à percer le mystère de ses origines. Il s'associe également à Zefiro pour se débarrasser de Voloï Viktor, le bandit qui menace les moines du monastère invisible. Bref, je ne vous en dirai pas beaucoup plus pour ne pas vous dévoiler quelque chose que je ne devrais pas, mais vous comprendrez que ce roman déborde d'action!

J'ai bien aimé en apprendre plus sur ce qu'a été la vie du père de Vango. Je ne m'attendais vraiment pas à ça, même si je n'ai pas été subjuguée... N'empêche que ce fut très agréable à découvrir !

Même si ce roman fait toujours partie de mes coups de cœur, je ne vous cacherai pas avoir trouvé quelques petites longueurs, surtout vers la fin (désolée à toutes les adoratrices - que je sais nombreuses - de cette série !!!). Il n'en reste pas moins que c'est un livre plus que captivant grâce à ces personnages attachants et farfelus, à son intrigue superbement ficelée et à l'extraordinaire écriture de son auteur !

D'ailleurs, le roman est tellement bien écrit qu'on a pratiquement l'impression d'y être, de connaître les personnages... C'est dur à expliquer, mais ce bouquin a un petit quelque chose qui le rend irrésistible !

En résumé, n'hésitez pas à vous lancer dans cette série, si ce n'est pas déjà fait, ne serait-ce que pour la magnifique écriture de M. de Fombelle ou pour le voyage qu'il nous fait vivre. 

4 commentaires:

  1. Je vais peut être finir par lire le premier volet finalement. Ton "coup de cœur" ainsi que ta chronique, me laissent penser que je l'ai trop rapidement écarté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, la première fois que j'avais commencé le premier Vango, je l'avais rapidement abandonné (bon, il faut aussi avouer que j'étais beaucoup trop fatiguée quand je l'ai commencé, mais c'est une longue histoire ;) ...), mais finalement, je suis bien contente de l'avoir repris à la bibliothèque !! Bref, peut-être que tu n'as effectivement pas lu assez loin... Bonne lecture, si tu le recommences :)

      Supprimer
  2. Tu me rassures. Effectivement, j'en avais emprunté plusieurs à la bibliothèque et en relisant le quatrième de couverture je l'ai repoussé ainsi qu'un autre que tu as d'ailleurs chroniqué. Là c'est le sujet qui m'a finalement rebuté, la seconde guerre mondiale ... c'est une période tellement dure et tellement triste, que je ne le sentais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'il ne faut pas être déprimée pour lire ce genre de roman ;) ! Mais ce qui est bien avec Vango, c'est que l'histoire a un rapport avec la seconde guerre mondiale sans tourner juste autour de ce sujet... Il y a une intrigue beaucoup plus grande !!

      Supprimer