lundi 6 mai 2019

We Are Young - Cat Clarke

Trois personnes sont mortes et personne ne se demande pourquoi. 

Mais j'ai besoin de réponses.

Je dois découvrir ce qui s'est réellement passé cette nuit-là. 

  • Titre VO : We Are Young
  • Auteur : Cat Clarke
  • Éditeur : Collection R
  • Année de parution : 2018
  • Nombre de pages : 345 pages
♥♥♥
ou 17/20

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez peut-être que je suis une grande fan de Cat Clarke (j'ai l'impression que j'ai commencé tous mes avis sur ses romans comme ça, mais bon, ça reste vrai). Malheureusement, mes deux dernières incursions dans son univers, à savoir A Kiss in the Dark et Girlhood, m'avaient énormément déçue (en fait, je relis mon article sur Girlhood et je constate que j'avais beaucoup aimé... Le hic est que le livre ne m'a pratiquement laissé aucun souvenir). Je me suis demandé si c'était l'inspiration de l'auteure qui s'essoufflait ou si ce n'était pas plutôt mes goûts qui avaient changé au point de ne plus pouvoir apprécier le style de celle qui a un jour rédigé l'extraordinaire Revanche. Heureusement, j'ai l'impression qu'on remonte la pente avec We Are Young et je ne pourrais pas en être plus heureuse. Merci à Collection R Canada pour cette lecture ! 

La quatrième de couverture ne donne pas beaucoup de détails et j'aime souvent me plonger dans les romans de Cat Clarke sans en connaître trop, néanmoins je peux vous donner un aperçu pour ceux qui sont trop curieux. Le soir du deuxième mariage de la mère de Evan, on retrouve le corps de son nouveau demi-frère Lewis dans un accident de voiture impliquant quatre personnes. Lewis est le seul survivant, amputé d'un bras et plongé dans le coma. À cause de ses antécédents, les médias l'accusent aussitôt d'avoir fourni la drogue ayant causé l'accident et personne ne se pose davantage de questions. Il n'y a que Evan pour se demander comment il a bien pu se retrouver dans cette voiture, lui qui ne semblait avoir aucune vie sociale. Elle décidera donc de mener l'enquête, elle-même surprise d'obséder autant sur le cas d'un garçon avec qui le mépris avait toujours été partagé.

Résultats de recherche d'images pour « tumblr beach bonfire »

La plupart des thèmes abordés étaient assez bien développés et c'est peut-être ce qui faisait la force de ce roman, plus que le suspense installé autour de l'accident de Lewis. En amont de l'investigation de Evan concernant l'accident, l'auteure traite des maladies mentales, de la sexualité, de l'alcoolisme et de la famille. J'ai aimé la vision qui était partagée de ces thèmes, puisqu'ils n'étaient jamais complètement dramatisés; ils n'avaient généralement pas besoin d'explications ou de cause. Evan est bisexuelle, c'est évoqué et puis c'est tout. Certains ont des problèmes de santé mentale simplement parce qu'ils ont des problèmes de santé mentale. L'alcoolisme ne diabolise pas forcément le personnage qui en souffre. Avec du recul, j'apprécie également que le sujet principal du roman ne soit pas l'amour, ni même vraiment l'amitié, mais surtout la famille. 

Résultats de recherche d'images pour « guitar girl tumblr »

J'ai en somme dévoré le bouquin, n'ayant rien à redire sur la fluidité des romans de cette auteure. Par contre, j'ai trouvé que certains raccourcis étaient pris dans le développement des événements reliés au suspense (en opposition aux trames narratives secondaires plus humaines et sentimentales), notamment en ce qui concernait le dénouement. Les dénouements sont extrêmement importants dans les thrillers, or celui-ci m'a paru un peu surjoué, trop facile, comme si la situation n'impliquait pas plusieurs facteurs externes graves (c'est difficile à expliquer sans donner d'indices, mais c'est mon ressenti). Tout se règle curieusement dans une absence d'opposition de la part des antagonistes. De plus, la fin n'est pas ouverte, contrairement à ce qui est devenu la marque de commerce de Cat Clarke, et ça m'a déçue sur le coup... Toutefois, j'ai ensuite lu l'avis de Clara/The Bookworm of Notre-Dame sur Goodreads  et je dois dire que ça m'a fait voir les choses autrement. Vous pouvez aller lire son avis, mais, pour résumer, elle était ravie que le roman se termine de façon heureuse considérant que tellement de romans abordant la santémentale se terminent tragiquement (et il est certain qu'une fin ouverte n'aurait pas permis ce type d'épilogue). Bref, je trouve que c'est un beau sujet de réflexion, même si je n'ai pas été convaincue par le réalisme factuel de ce dénouement. 


Les personnages étaient géniaux, et pas forcément de la manière que je m'attendais, ce qui m'a plu. Evan était une narratrice intéressante à suivre parce qu'elle assumait qui elle est en plus d'être investie dans ce qu'elle entreprenait. Ses émotions m'ont toujours parues bien réelles et logiques. Contre toute attente, mon personnage préféré s'est avéré être Harry, le père de Evan. Ses efforts pour réparer les pots cassés étaient adorables. Billy était également trop chou, mais on ne s'attend jamais à moins de la part du membre de la famille beaucoup plus jeune que les autres, haha ! Les membres du groupe de musique de Evan étaient également chouettes. J'aurais peut-être aimé en savoir plus sur eux, mais quelques paragraphes plus haut, j'ai aussi dit que j'appréciais que le focus soit fait davantage sur la famille, alors... En fin de compte, les motivations du mépris entre Lewis et Evan aurait peut-être pu être expliquées de façon plus approfondie, mais il reste que j'ai apprécié la tension entre ces deux personnages. 

En conclusion, We Are Young a été pour moi une lecture très agréable bien que je sois ambivalente à propos de son dénouement. Les personnages attachants et l'absence de fatalisme quant aux sujets plus difficiles sont définitivement les raisons qui font de ce roman une réussite. Je suis ravie d'avoir retrouvé confiance en mon amour pour la plume de Cat Clarke et j'ai hâte de lire son prochain roman (et en attendant, je dois aussi penser à lire Opération Pantalon, publié chez Collection R Jeunesse !). 

Merci à Collection R Canada pour l'envoi de ce livre !
collection-r logo mini02 - La Bibliothèque de Glow

4 commentaires:

  1. Tu me donnes trop envie de le lire !! Belle chronique :D

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre me fait envie, par contre la couverture ne me plait pas du tout :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, et difficile d'y échapper vu que c'est là même qu'en VO ^^' Perso, je l'aime bien, mais c'est vrai que ce n'est pas le design le plus recherché, haha :P

      Supprimer