lundi 20 novembre 2017

A Kiss In The Dark - Cat Clarke

Lorsqu'Alex et Kate se rencontrent, l'attirance est immédiate. Il a de l'humour, un beau visage et un brin de timidité : tout ce que Kate recherche chez un petit ami. Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté : Alex ne peut résister à son charme. L'un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leur vie...

EXTRAIT : A KISS IN THE DARK de Cat Clarke (Collection R ...
  • Titre VO : A Kiss In The Dark
  • Auteur : Cat Clarke
  • Éditeur : Collection R
  • Année de parution : 2014
  • Nombre de pages : 414 pages
(ou 11/20)

Cette chronique sera plutôt courte, étant donné que je ne me rappelle déjà plus très bien mes impressions sur A Kiss in the Dark et son histoire. Vous devinerez que ce n'est pas bon signe, moi qui suis habituellement une grande fan de Cat Clarke (et je peux vous dire que je me souviens parfaitement de Revanche). Comme de fait, ce roman est celui qui m'a le moins plu de tous ceux que l'auteure a pu publier. Alors, qu'est-ce qui explique cette déception ? 

Ok. D'abord.... Je peux vous dire un mini-spoiler ? Ce n'est pas écrit sur la quatrième de couverture, mais je vous jure que c'est dans les premières pages. Sans ça, je n'ai aucune idée de la façon avec laquelle que je peux écrire cet article, je l'avoue !

Bon, alors, si vous ne voulez pas être spoilé, il ne faut PAS dépasser cette ligne. 

Pour les autres : Alex et Kate se rencontrent sur Internet. Tout est beau, ils se voient dans la vraie vie, tombent en amour et vivent heureux. Sauf que Kate est persuadée qu'Alex est un garçon, ce qui est faux. Et Alex ne fait rien pour dissiper le quiproquo, ce n'est pas de sa faute si elle a un look un peu tomboy... Puis c'est vrai qu'elle fait peut-être exprès d'en rajouter quand elle se rend compte qu'elle est réellement amoureuse de Kate. On se doute bien pourtant que les choses se compliqueront quand Kate voudra plus de rapprochements ! 

   

L'intrigue, ou la frustration, devrais-je dire, se tient donc dans le fait qu'on passe tout le roman à se demander quand la vérité va éclater. Il n'y a pas vraiment d'intrigue secondaire, Alex ne fait que s'embourber dans ses mensonges un peu plus à chaque page. Je sais bien que de révéler la vérité est une décision qui pourrait très bien tout gâcher et qui n'est pas facile, mais j'étais fâchée qu'elle ne le dise pas quand même. C'était clair que ce n'était pas en continuant de mentir que ça allait s'arranger. Bref, je ne peux pas me baser sur les décisions du personnage principal pour juger le roman, surtout qu'il n'y aurait tout simplement pas eu de roman sans ça, mais j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Alex pour cette raison. 

Les personnages en général m'indifféraient pour la plupart, bien que je n'en étais pas à les détester non plus. Kate était mignonne, sans plus. Elle était assez fade la plupart du temps et j'avoue l'avoir trouvée un peu molle à plusieurs reprises, notamment dans sa relation tordue avec sa soi-disant meilleure amie. Alex fait partie des aspects du roman dont je ne me souviens plus très bien. Je n'arrive juste pas à me détacher de la frustration que j'entretenais à son égard. J'ai bien aimé le grand frère d'Alex (Jamie ?), je ne sais pas, je finis toujours par craquer pour les frères dans les histoires, je dois avoir un fétichisme ou je sais pas quoi, haha. 

Bien sûr, les thèmes soulevés par la relation entre Alex et Kate étaient intéressants (homosexualité, notion de genre, etc.), mais je sentais qu'ils auraient pu être poussés plus loin. Je ne vais pas non plus m'étendre sur le sujet, car je ne suis pas la plus à l'aise par rapport à la communauté LGBT (pas par préjugés, loin de là, c'est surtout que je me perds dans les distinctions bi/pan/queer et compagnie. Comme ici je parle d'homosexualité, mais si ça se trouve je suis complètement dans le champ... Désolée si c'est le cas !). 


J'ai été déçue par la fin. Je ne pensais jamais dire ça d'un roman de Cat Clarke, mais j'étais à des années lumière des réactions que j'ai eues avec les autres romans de l'auteure. Cette fois, il n'y a eu ni suspense, ni tristesse infinie, ni fin ouverte, ni coup de poing, ni réflexion intense. C'était juste une fin un peu trop facile que j'avais vu venir d'avance. Et c'est tout. 

D'ailleurs, je n'ai pas été épatée par l'écriture. Je ne dis pas que Cat Clarke est la reine de la prose, c'est certain que je ne m'attendais à rien de particulièrement recherché de ce côté (enfin, vous voyez ce que je veux dire, je n'ouvrais pas un livre de Baricco, ni même de Timothée de Fombelle). N'EMPÊCHE, le premier chapitre de Revanche me hante encore au point où je le relis un peu trop souvent. Le dernier paragraphe de Perdue et Retrouvée m'avait fait un tel effet que j'ai dû passer 5 minutes à fixer la dernière ligne, à m'imaginer tout ce qu'elle impliquait. Et là, nada. Ce n'était pas mal écrit (comme certains romans où les phrases dramatiques font rire), mais c'était plat. 


En conclusion, je suis triste. Mais j'imagine que c'est l'exception qui vient confirmer la règle de mon adoration pour Cat Clarke (#cliché) ? Il ne faut pas croire non plus que j'ai passé un horrible moment à lire ce livre, c'était seulement bien inférieur à mes attentes. J'aurais probablement un avis beaucoup plus positif si c'était le premier roman que je lisais d'elle ! D'ailleurs je me rappelle avoir bien aimé certains passages, je ne me souviens juste plus lesquels. Breeeef, j'espère bien qu'on va remonter la pente avec son dernier roman, Girlhood, mais je l'ai commencé hier et j'ai bien l'impression que... OUI ♥ 

Toutefois, sachant qu'avec Cat Clarke c'est toujours noir ou blanc, je vous encourage à le lire pour vous faire votre propre avis ! Juste avec Revanche, il y a eu pas mal d'avis négatifs, alors peut-être que ces gens-là préféreraient A Kiss in the Dark :)  

Oh et mon avis n'était pas si court finalement. 

7 commentaires:

  1. Je suis moins tentée qu'avant par les romans de Cat Clarke, j'ai eu une révélation à un moment comme quoi ils ne me touchaient pas tant que ça x) mon préféré restera cruelles ! Tant mieux si girlhood te plaît plus ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant, je me suis fait plus ou moins la même réflexion il y a quelques mois: que les rares livres que j'ai lus de l'auteur (Revanche et A Kiss In The Dark) je me plaisaient finalement pas autant que ce que j'avais cru. Pour preuve: aucun souvenir, sinon un sentiment de gêne intense pour Revanche. Du coup Sandrine, je comprends que le livre ne t'ai pas plu plus que cela ;)

      Supprimer
    2. Je comprends, même si Revanche figure toujours au palmarès de mes romans préférés ! Mis à part A Kiss in the Dark, j'aime toujours autant les livres de cette auteure, mais j'ai l'impression que ses histoires commencent à se ressembler.... Bref, on verra bien !

      Supprimer
  2. Rien à voir avec l'article mais j'adore le nouveau design de ton blog, c'est canon :D J'avais bien aimé ce livre mais comme toi la fin m'avait déçue. Ce n'est clairement pas mon préféré de Cat Clarke.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, merci ^^ Non, définitivement ! Girlhood augure déjà mieux pour moi :)

      Supprimer
  3. C'est dommage que tu sois déçue par ce livre :/
    En tout cas, je n'ai jamais découvert Cat Clarke mais il faudrait que j'essaye :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Revanche reste mon préféré, si tu dois n'en choisir qu'un ^^ !

      Supprimer