lundi 23 avril 2018

Des livres pour la Terre - Jour de la Terre

D'ACCORD ce n'est plus le Jour de la Terre et je pourrais parfaitement m'en sortir en disant que c'est parce qu'on devrait toujours agir comme si c'était le Jour de la Terre, mais en vrai c'est seulement que je n'ai pas eu la motivation de finir cet article hier. Tant pis, hein. 

Je n'en parle pas énormément par ici, mais je me suis, depuis quelques temps, engagée dans une démarche écologique visant le zéro déchet. Pour la petite histoire, j'ai eu mon premier gros déclic à la fin de l'année 2015, quand j'ai vécu mon premier Noël sans neige (rappelons que j'habite au Québec) et que j'ai compris à quel point la surconsommation était à l'honneur pour cette célébration (même si cela ne part pas de mauvaises intentions). Bien sûr, j'avais déjà entendu parler de ces enjeux auparavant, mais combien de gens ne font que parler du problème sans changer un seul de leurs agissements ? 

Je ne suis pas instantanément devenue une sainte de l'écologie, mais je n'ai pratiquement plus rien acheté de superflu depuis ce jour. Aller passer des journées au centre d'achat faisait partie de mes sorties de fin de semaine, mais je n'ai acheté aucun vêtement neuf depuis 2015 (ou maximum deux morceaux, par nécessité). Je n'ai plus acheté de babioles de décoration, de gadgets ou de produits spéciaux juste ''parce que j'en ai les moyens''. Le pire, c'est que ça ne m'a même pas manqué un seul instant, preuve que ces besoins sont artificiels.


Je n'ai pas pour autant arrêté d'encourager la culture (dont les livres, hehe), mais je privilégie l'usagé. Je n'ai pas arrêté de suivre les modes vestimentaires, mais j'utilise les vêtements que mes proches ne veulent plus, je fréquente les friperies, je couds, je fais du bricolage (et ça m'amuse tellement plus que d'acheter neuf). Je n'ai pas arrêté d'acheter des cadeaux aux gens, mais je privilégie les produits locaux, les expériences, les objets culturels. 

En septembre 2017, j'ai emménagé à Montréal pour l'université, alors c'est à moi qu'est revenue la tâche de faire les courses, cuisiner, etc. J'ai réussi à faire en sorte qu'environ 40% de mon alimentation provienne des épiceries zéro déchet, qu'un autre 40% provienne des épiceries bio (en choisissant un maximum de produits non ou peu emballés) et que le 20% provienne des épiceries normales (toujours en choisissant le maximum de produits frais, bio, peu emballés...). Même démarche pour mes produits de beauté. 

Et alors ? J'ai constaté que ce n'était vraiment pas si difficile de passer à un mode de vie plus responsable et que c'est extrêmement gratifiant. J'ai limite l'impression de vivre dans un jeu vidéo où je dois éviter un maximum de déchets. Ce n'est pas un fardeau, mais bien un plaisir. Bien sûr, ça me coûte un peu plus cher, mais j'économise définitivement sur le long terme en achetant moins et mieux.    


Je ne dis pas ça pour me vanter, ni pour agacer (volontairement) qui que ce soit, mais seulement pour essayer de faire comprendre aux gens que c'est une démarche accessible et importante. Certaines personnes se sentent brimées quand d'autres essaient de leur faire comprendre à quel point il est nocif d'emballer un lunch dans du plastique et de systématiquement tout jeter à la fin. Pourtant, utiliser des tupperwares est à la portée de tous, alors oui, je me permets de vous le suggérer fortement. Pour résumer : j'ai la conviction que si l'on aborde l'écologie comme un tabou qui doit convenir à tout le monde, rien ne changera. 

BREF. Si je suis là aujourd'hui, c'est d'abord et avant tout pour vous partager les ressources qui m'ont guidée dans ma démarche et qui me guident encore. Rien ne vous oblige du jour au lendemain à tout arrêter, à vous priver (je n'ai d'ailleurs pas l'impression de me priver de quoi que ce soit), mais bien d'être conscient que de simples gestes peuvent déjà faire beaucoup et qu'on peut toujours s'améliorer

Livres d'information

Résultats de recherche d'images pour « béa johnson livre » Résultats de recherche d'images pour « zéro déchet livre » Résultats de recherche d'images pour « sauver la planète une bouchée à la fois »

  • Zéro Déchet, de Béa Johnson : C'est un peu la bible du zéro déchet. À ma connaissance, cette femme est la ''fondatrice'' du mouvement, ou du moins l'une des personnes qui ont énormément contribué à ce qu'on en parle. Certes, le livre est un peu dense et je ne l'ai pas lu au complet, mais il m'a été très utile de le feuilleter et d'aller directement aux chapitres qui m'intéressaient. 
  • Famille (presque) zéro déchet, de Bénédicte Moret et Jérémie Pichon : On s'en fout que vous ayez des enfants ou non, ce livre est un véritable coup de cœur. Il est très utile, réaliste, simple et facile à lire. MAIS SURTOUT, il est bourré de superbes illustrations, de jolies couleurs et d'une belle touche d'humour. À lire ♥
  • Sauver la planète une bouchée à la fois, de Bernard Lavallée : Un livre qui se concentre essentiellement sur l'impact environnemental qu'a notre alimentation. Il aborde le ZD, mais il s'agit surtout d'effleurer le sujet. Je dirais que c'est un excellent livre d'introduction, pour réfléchir à son alimentation, mais que le livre est un peu moins pertinent si l'on s'est déjà bien informé sur l'écologie/est déjà dans une démarche écologique. 
Livre ayant moyennement rapport, mais qui a rapport dans ma tête

Résultats de recherche d'images pour « livre du hygge »


  • Le livre du Hygge, de Meik Wiking : Je l'avoue, j'ai tendance à juger les livres de développement personnel/psychologie populaire. Beaucoup sentent l'arnaque à plein nez (#lesecret)... Mais d'une façon ou d'une autre, celui-là a fini par m'attirer. Serait-ce les jolies photographies à l'intérieur ? Ma passion pour les pays scandinaves ? Nul ne saura jamais. Toujours est-il qu'il m'a beaucoup plu, notamment par sa façon de prôner la lenteur, la douceur, le minimalisme et les expérience significatives. Plein de choses que suggère également le mode de vie ZD. Coïncidence ? Je ne crois pas. 

Livres de fiction qui font réfléchir

Résultats de recherche d'images pour « céleste ma planète » Résultats de recherche d'images pour « l'homme qui plantait des arbres » 

Constatation : il y en a/j'en ai lu beaucoup moins que ce que je pensais.

  • Céleste, ma planète, de Timothée de Fombelle : Une autre perle signée Fombelle, qui s'adresse aux plus jeunes, mais qui devrait toucher tout le monde. Je vous laisse ma chronique ici (écrite il y a plus de 4 ans, pardonnez-moi les erreurs). 
  • L'homme qui plantait des arbres, de Jean Giono : Grand classique, vous en avez sûrement déjà entendu parler. Vous pouvez aussi regarder le court-métrage qui en a été fait, magnifiquement illustré par Frédéric Back !

Documentaires (tous disponibles sur Netflix, entre autres)

Résultats de recherche d'images pour « the true cost » Résultats de recherche d'images pour « cowspiracy » Résultats de recherche d'images pour « sustainable documentary »
Image associée

  • The True Cost : Sur l'industrie de la mode. On n'y parle pas tellement de l'aspect écologique que de l'aspect humain, mais ce documentaire a réellement été révélateur pour moi. (et j'ai rarement autant pleuré sur un documentaire)
  • Cowspiracy : Je ne l'ai même pas encore regardé, mais il est un peu considéré comme LE documentaire écologique (et comme celui qui a encouragé plusieurs personnes à devenir végétariennes). 
  • Sustainable : Un documentaire qui nous fait réaliser à quel point on est maintenant déconnecté de ce que l'on mange. 
  • Minimalism : Tenez-vous bien.... Ce documentaire parle de minimalisme ! (J'en garde un souvenir assez faiblard, mais je me souviens l'avoir apprécié) 

Sur Internet (Youtube, sites Internet...)

10 Ways to Reduce Waste | Zero Waste for Beginners

5 Easy Zero Waste Tips for TEENS | living at Home
+ tous les vidéos de la chaîne Sustainably Vegan

25 façons FACILES de réduire ses déchets - Zéro déchet

Voilà, si cet article a pu avoir un impact sur au moins une personne, j'en suis déjà heureuse ! Et si vous vous intéressiez déjà à la cause environnementale et que vous avez des ressources à me conseiller, je suis preneuse :) 

12 commentaires:

  1. C'est une superbe idée d'article ! :D

    RépondreSupprimer
  2. J'aime ce genre d'articles qui partagent et font connaître :) merci pour les découvertes, notamment des documentaires, je vais profiter de Netflix pour en apprendre plus ! J'ai lu un autre avis sur la famille zéro déchet que je ne connaissais pas du tout et j'essaye maintenant de le trouver quelque part ! Pour ma part j'avais adoré le documentaire demain, je l'avais trouvé très inspiré :)
    Merci Sandrine pour tout ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Ninon, contente que ça t'aie plu ^^ (et j'espère que les documentaires te plairont aussi !) J'ai entendu parler de Demain, mais je ne crois pas qu'il soit sur Netflix Canada, en tout cas, je regarderai pour voir si je ne le trouve pas ailleurs ^^

      Supprimer
  3. Une très chouette idée d'article ! Dans ma famille, j'ai l'impression qu'on a toujours fait attention à ne pas trop acheter: pas forcément à la qualité mais plutôt à la quantité de ce qu'on achetait (en nourriture en tous cas, pour les autres domaines, on mise plutôt sur la qualité). Et même si on fait déjà beaucoup d'efforts naturellement (la preuve, je ne fais jamais les magasins, tout simplement parce-que je n'y pense pas, j'ai depuis longtemps le réflexe de faire les cadeaux moi-même et je n'achète que le strict minimum niveau "produits de beauté genre savon/shampoing) je sais qu'il y a encore beaucoup à faire: sur la qualité de la nourriture par exemple, et aussi sur les emballages. On emballe depuis que je suis toute petite nos courses avec les mêmes sacs en plastique que l'on réutilise au lieu de jeter, mais ça ne suffit pas à supprimer les emballages inclus dans les produits que l'on achète.
    Enfin bref. Tout ce blabla pour dire quoi ? J'ai perdu le fil moi-même. Je crois que c'était à la fois un "témoignage" et un "je veux continuer sur la lancée" je crois... Enfin bref, merci pour ce chouette article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, merci pour ce témoignage et contente que ça t'ait plu ^^ En tout cas, continue à faire ce que tu fais, tu as effectivement l'air bien partie et si jamais mon article a pu t'apporter quelques nouvelles idées, eh bien tant mieux :D

      Supprimer
  4. Autant je ne pense pas acheter ou lire des livres sur le sujet, autant j'essaie de faire attention dans ma consommation au quotidien. Difficile pour moi au niveau de l'alimentaire. Je le fournis azéri maximum au marché, mais vu qu'il tige dans ma vie sur des jours où je travaille, ça reste compliqué. Par contre, niveau cosmétique et produits d'entretien, je fais de plus en plus moi-même. C'est gratifiant et économique en plus d'être écolo, donc c'est parfait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis rendu compte que juste en allant au supermarché et en regardant les aliments, j'étais capable de choisir en évitant le plastique, ce qui est déjà bien, mais bon j'avoue que j'y vais rarement avec une recette en tête, alors c'est plus facile de prendre n'importe quoi, comme les légumes où je fais juste prendre ce qui n'est pas emballé :P ! Moi ce sont les produits ménagers qui me restent à régler ^^' En tout cas, continue sur ta lancée :)

      Supprimer
  5. Coucou ! Je trouve ça super comme article. J'essaye aussi de faire attention à ce que j'achète et de réduire ma consommation. C'est vrai que ce n'est pas toujours facile, étant étudiante comme toi j'ai un peu trop tendance à me tourner vers le moins cher possible ! En tout cas j'ai bien envie de découvrir les livres que tu as présenté, notamment celui sur la famille zéro déchet :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, contente que ça t'ait plu ! Oui, je comprends que c'est pas toujours évident de ce point de vue et qu'il y a des semaines où ça me revient un peu plus cher ^^' Mais ce qui m'aide beaucoup et que j'essaie d'intégrer plus, c'est de cuisiner le plus possible ! J'en fais beaucoup et après je congèle :)

      Supprimer
  6. Très intéressant ton article ! C'est moi on a toujours fait quelques gestes simples : trier et recycler nos déchets, utiliser des tote bag et pas de sacs en plastique, éteindre la lumière, utiliser peu d'eau, acheter bio, local et de saison etc etc. Mais il y a encore beaucoup de points où je pourrais m'améliorer; par exemple j'essaye de moins consommer mais c'est vraiment super difficile, j'aime trop acheter des choses :( (oui c'est la remarque débile mais tellement vraie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) Ah mais c'est déjà pas mal, surtout si vous prenez la peine d'acheter local, bio, etc :D ! Pour les achats, la solution ce serait peut-être d'essayer de prendre un maximum d'objets usagés, en tout cas, je sais que dans mon cas, je me suis prise de passion pour les missions en friperie, haha !

      Supprimer