lundi 20 juin 2016

Les Ensorceleuses - Chloé Varin

Horoscope du jour 
Poissons : Les réponses à nos questions se trouvent parfois là où on s’y attend le moins. Faites confiance à votre instinct.

Clémentine est française. Flavie est québécoise. Un océan les sépare et pourtant, le temps d’un été magique en Provence, elles ont tout partagé.

Mais quand le séduisant Grégoire les a trahies, elles ont décidé de le lui faire payer… Depuis, elles ne se sont plus revues.

Un an plus tard, les deux complices décident de se retrouver là où tout a basculé. Jusqu’où seront-elles prêtes à aller pour réparer le mal qu’elles ont causé ?

  • Titre VO : Livre francophone...
  • Auteur : Chloé Varin
  • Éditeur : Michel Lafon
  • Année de parution : 2016
  • Nombre de pages : 220 pages
(ou 10/20)

J'étais très enthousiaste à lire ce livre. Non seulement l'histoire me paraissait très intrigante, mais, en plus, c'était la première fois que j'avais la chance de recevoir un livre d'une auteure québécoise en service de presse (merci à Michel Lafon Canada pour l'envoi !). Il était également annoncé que le roman serait écrit à 50% en français de France et à 50% en français du Québec, ce qui me semblait être un belle façon de faire le pont entre ces deux ''langues''. Malheureusement, ma lecture s'est avérée plutôt décevante, mais je crois que c'est d'abord et avant tout parce que le livre ne m'était pas destiné. Je vous explique pourquoi... 

Toute l'histoire alterne entre les points de vue de deux jeunes filles de 14 ans : Clémentine, française, et Flavie, québécoise. Le temps d'un été, les deux adolescentes s'étaient liées d'une amitié aussi spontanée qu'illimitée. Tout allait à merveille, jusqu'à ce qu'un garçon vienne tout briser entre elles et qu'elles le brisent en retour, à l'aide d'un rituel de sorcellerie que Flavie avait trouvé dans un vieux grimoire. Depuis, plus question qu'elles ne s'adressent la parole... Mais si elles devaient renouer pour que le karma cessent de les torturer ? 

Je ne dirais pas que l'histoire était mauvaise.... Seulement, elle restait uniquement au premier degré, avec une seule ligne directrice dans le schéma narratif. Tout tournait autour de la quête des deux filles pour rétablir la karma. On avait parfois droit à des retours dans le passé, mais rien de bien substantiel. J'aurais aimé en savoir plus sur leurs états d'âme, sur leur vie. Il aurait été agréable de rencontrer plus de personnages pendant leur quête. Néanmoins, je crois que c'est le genre d'histoire qui aurait pu beaucoup plaire à une Sandrine de 10 ans... Vraiment, je suis persuadée que l'histoire s'adresse plus à un public pré-adolescent qu'à de jeunes adultes, car il n'en reste pas moins que l'intrigue fonctionne, aussi simple qu'elle soit. 

Un aspect que j'ai trouvé vraiment intéressant est la façon avec laquelle la magie est amenée. Elle reste plutôt subtile tout au long du récit, mais le suspense demeure quant à sa véracité. Les événements qui se déroulent dans le livre peuvent aussi bien être le fruit du hasard que le résultat de véritables incantations. 

Flavie et Clémentine avaient tendance à me taper sur les nerfs, mais elles avaient aussi un bon fond. Je crois que je me serais plus attachée à elles si l'auteure nous en avait plus dit à propos de ces deux protagonistes. La différence d'âge (donc de mentalité et de maturité) n'a probablement pas aidé, mais je tiens à dire que j'entretiens un amour inconditionnel pour la saga des Filles au Chocolat, alors NON, je ne discrimine pas toutes les ados de 13/14 ans, haha ! J'ai bien aimé Grégoire... Non qu'il ait pu représenter un quelconque intérêt émotionnel (aucun book boyfriend à l'horizon, je vous assure), mais son personnage offrait un peu plus de complexité que les autres. Je n'arrivais pas à saisir si c'était un bon gars ou un parfait salaud. Mais j'aimais bien l'idée qu'il ait pu devenir égoïste et prétentieux avec les années, mais que Clémentine soit quand même restée à ses côtés. J'aurais aimé, pour tout vous dire, que l'histoire focalise un peu plus sur leur relation conflictuelle. La diseuse de bonne aventure aurait aussi pu être plus développée... Elle avait un beau potentiel. Sinon, les parents dans cette histoire étaient tous de superbes contenants vides. 

L'écriture de Chloé Varin ne m'a finalement pas plus soufflée que le reste. Elle restait très simple, tellement que ça faisait un peu production scolaire par endroit. Le concept d'intégrer des expressions québécoises ET françaises a peut-être plus nuit au récit qu’autrement, puisque je sentais parfois que le vocabulaire était forcé. Je veux dire par là qu'il y avait des expressions québécoises que je n'avais jamais entendues (je SUIS québécoise) et d'autres qui étaient utilisées très sérieusement, alors que je ne m'en sers que rarement et toujours dans un but plutôt ironique. Mais encore une fois, c'était peut-être plus adapté à un public entre 8 et 13 ans... 

En résumé... Définitivement pas la lecture du siècle, mais Les Ensorceleuses se lisait plutôt rapidement (si l'on omet la petit pause que j'ai prise pour lire La Dernière Étoile ♥♥♥). L'ensemble de l'histoire restait très simple, sans prise de tête. Je crois que je recommanderais surtout ce roman pour vos petites sœurs/filles/nièces...!

Merci quand même à Michel Lafon Canada pour ce premier SP québécois ;) 

7 commentaires:

  1. Il a l'air sympa à découvrir, même si je reste septique devant le québécois que je ne connais pas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais si c'est juste ça qui te bloque, je crois que l'histoire restait tout de même très, très claire et ce, malgré les quelques expressions québécoises que j'ai pu ne pas comprendre ;) Ce n'est pas en joual non plus...

      Supprimer
  2. Le résumé ne me tente pas du touut, et comme tu n'as pas été emballé plus que ça, je met ce livre de coté sans remords! Surtout que j'ai du mal à lire un livre si je trouve les protagonistes principaux insupportables...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème, je comprends parfaitement ;) De toute manière, si tu veux lire des romans québécois, il faut commencer par Aurélie Laflamme, du moins dans le YA ♥

      Supprimer
  3. Un livre qui ne me tente pas tellement, meme si le résumé a su m'intriguer ^^

    Camille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien tant pis, je dirais que ce n'est pas une priorité à mettre dans ta PAL ;)

      Supprimer
  4. Au vu du résumé et de la couverture j'aurais pu craquer, mais vu ton avis je vais passer mon chemin !

    RépondreSupprimer