lundi 15 juin 2015

Nuit - Stéphanie Lagalle (nouvelle)

Émilie se rend au bal du village avec ses amies. Du haut de ses dix-sept ans, elle espère que la soirée lui permettra de rencontrer un jeune homme ou, à défaut, de s'amuser. Mais la pleine lune en a décidé autrement, est-on vraiment maître de son destin ?

  • Auteur : Stéphanie Lagalle
  • Éditeur : Auto-édition (site web de l'auteure ici)
  • Année de parution : 2013
  • Nombre de pages : 9 pages (nouvelle)
♥ et 1/2 
ou 6/20

Je vous avertis : cette chronique ne sera pas bien longue... Dans la mesure où le livre (je devrais dire nouvelle) fait seulement 9 pages ! Merci à Stéphanie Lagalle, son auteure, pour l'envoi.

C'est l'histoire d'Émilie, une jeune fille de 17 ans, qui se rend à un bal au village dans l'espoir de rencontrer un éventuel amoureux. Malheureusement, si toutes ses amies se font inviter pour aller danser, Émilie reste seule sur le bord du plancher de danse. Elle décide donc, pour laisser ses amies profiter pleinement de la soirée, de quitter la soirée et de rentrer chez elle en vélo. Autant dire qu'elle ne s'attendait pas à rencontrer un loup sur son chemin !

Même si l'histoire fait très cliché, elle se lit bien. Évidemment, l'intrigue n'est absolument pas complexe, on peut aisément en deviner la fin. C'est un peu dommage, une fin originale aurait définitivement donné un bon coup de pouce à l'histoire. Malgré tout, je soutiens que cette histoire n'est pas désagréable à lire !

Passons aux personnages... À vrai dire, je vais me concentrer sur Émilie, car, en 9 pages, c'est la seule qu'on a le temps d'effleurer. Malheureusement, les aperçus que j'ai eus d'elle m'ont laissé de gros doutes sur sa conscience. Elle est exagérément naïve et aurait bien besoin d'un cours d'auto-défense (ou juste d'apprendre à développer son sens critique, ça pourrait être pas mal). Bref, je suis plus restée accrochée à son manque de jugement, au lieu de m'attacher à elle comme j'aurais dû.

L'écriture correspondait au reste de l'histoire. Oui, on comprend bien ce qui se passe, c'est clair, mais c'est tout. Ce qui aurait pu me plonger dans une ambiance glauque, effrayante ou idyllique m'a plutôt laissée de marbre alors qu'on survolait les événements. Le style de l'auteure est assez simpliste, voire saccadé par endroit. J'ai eu l'impression que le niveau aurait facilement pu être élevé encore avec un peu plus de travail sur le texte (surtout pour ce qui est des petites erreurs, des omissions de mots...).

Finalement, pour la défense de l'auteure, j'ai généralement tendance à me montrer encore plus dure avec les nouvelles qu'avec les romans, pour la simple et bonne raison que je mise tout sur la fin : en quelques pages, pas le temps de s'attacher, pas le temps de rêver, il faut que la fin me laisse sur le cul, voilà tout. Ce n'est pas exactement ce qui s'est passé avec Nuit, mais j'espère que mes commentaires sauront aider l'auteure. Je lui souhaite la meilleure des chances pour le futur.

Je tiens à dire que Stéphanie Lagalle a également écrit plein de petits romans pour enfants (à voir sur son site). Si son style n'est peut-être pas adapté à un public plus vieux, je crois qu'il conviendrait  aux enfants... À vérifier, si jamais vous cherchez un livre pour vos cousins/frères/sœurs/enfants :D

3 commentaires:

  1. C'est une nouvelle vraiment courte^^' Dommage pour la fin, qui ne t'ai pas laissé une grande impression =/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Bon, c'est vrai qu'on lit parfois des nouvelles plus courtes, mais elles sont généralement regroupées dans un recueil de nouvelles... Bref ! Effectivement...

      Supprimer
  2. D'autres avis sont consultables sur Babelio :
    http://www.babelio.com/livres/Lagalle-Nuit/343198

    RépondreSupprimer