jeudi 8 mai 2014

Frangine - Marion Brunet

"Il faut que je vous dise... J'aimerais annoncer que je suis le héros de cette histoire, mais ce serait faux. Je ne suis qu'un morceau du gâteau, même pas la cerise. Je suis un bout du tout, un quart de la famille. Laquelle est mon nid, mon univers depuis l'enfance, et mes racines, même coupées. Tandis que ma frangine découvrait le monde, le cruel, le normal et la guerre, ma mère et ma mère, chacune pour soi mais ensemble, vivaient de leur côté des heures délicates. C'est à moi que revient de conter nos quatre chemins. Comment comprendre, sinon ?"
Couverture Frangine
  • Auteur : Marion Brunet
  • Éditeur : Éditions Sarbacane (Exprim')
  • Année de parution : 2013
  • Nombre de pages : 262 pages
Coup de 
(ou 18/20)

Tout d'abord, j'aimerais remercier les Éditions Sarbacane et Lucie pour l'envoi de ce service de presse fort plaisant !! En plus, mention spéciale à la couverture, qui est juste sublime ! C'est d'ailleurs elle qui m'a d'abord attirée vers le livre... 

Joachim et Pauline ont deux mères, aucun papa. Pourtant, aucun des deux enfants n'a jamais manqué d'amour, si ce n'est même qu'ils ont été chouchoutés toute leur enfance, comme dans un monde où la haine n'existerait pas. Pourtant, on ne peut pas y échapper toute sa vie... et une telle situation familiale ne peut que créer controverse chez certaines personnes plus fermées! Pour Joachim, les moqueries ne durent pas trop longtemps : c'est un garçon, il est grand et il sait se défendre. Mais pour Pauline, la rentrée au lycée ne passe pas aussi facilement. Rapidement, humiliation et intimidation deviennent aussi choses du commun qu'insupportables pour Pauline. Un magnifique roman sur l'homophobie et les relations familiales.

Ce qui m'a le plus marquée avec ce livre, c'est la douceur. En un clin d’œil, on est passé au travers, sans accrochage. L'écriture est posée, facile à lire et légère, malgré le sujet lourd. De plus, l'action - si l'on veut, car c'est plus un roman psychologique - est très bien dosée. En fait, ce n'est pas par suspense qu'on se rend à la fin en un rien de temps, mais plus parce qu'on est tranquillement porté par le rythme des mots et du temps, si vous voyez ce que je veux dire. En plus, l'univers en lui-même dans la maison familiale est tout doux et j'ai beaucoup apprécié. Breeeef.

Malgré la facilité qu'on a à lire le roman, il n'en est pas moins que le sujet est dur à porter. L'homophobie, ce n'est vraiment pas une chose à prendre à la légère, parce que ça peut détruire beaucoup de gens, de vies aussi. C'est d'ailleurs ce que l'on veut nous passer comme message dans ce roman, la façon dont même les gens en lien avec les homosexuels souffrent parfois du tort qu'on leur fait. La manière avec laquelle Pauline est traitée est abominable et ce n'est encore que ses mères qui sont homosexuelles. Imaginez ceux qui subissent cela parce qu'ils le sont réellement!! En tout cas, l'homophobie est un sujet qui est vraiment d'actualité, surtout que je n'en reviens pas des commentaires homophobes qu'on peut encore entendre même si l'on vit au 21ième siècle !!!

L'histoire est racontée par un narrateur extérieur, c'est-à-dire par Joachim, le frère de Pauline. C'est un excellent choix, fort original. On voit pour une fois un peu l'incompréhension des gens face à la souffrance de ceux qui vivent ce genre d’intimidation. Dans son cas, on voit qu'il ne sait pas comment réagir, même s'il vit un peu dans la même situation qu'elle, et comment il en vient à la comprendre. Son personnage m'a bien plu, notamment avec sa relation avec Blandine, que j'ai trouvée touchante (la relation...). Pour ce qui est de Pauline, je ne peux pas dire m'être sentie près d'elle par contre... C'est un désavantage de la narration plus extérieure, mais qui a aussi son penchant positif.

Côté émotions, je me serais peut-être attendue à quelque chose de plus larmoyant, à vous fendre le cœur. Ça ne m'a tout de même pas dérangée d'y aller plus tranquillement et de me laisser porter par la vague de l'histoire... En plus, avec le peu de pages que contient l'histoire, on mise surtout sur la façon dont Pauline se sortira de son malheur.

En résumé, j'ai beaucoup aimé cette histoire, sans toutefois avoir un énorme coup de cœur. Petit coup de cœur, voilà ^^. Si je peux me permettre de résumer ce bouquin en quelques mots, je dirais « faire passer un message grave avec douceur » !!
Encore merci aux éditions Sarbacane ♥

16 commentaires:

  1. Un joli coup de coeur pour moi aussi. J'ai également adoré le choix du narrateur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça fait changement de ne pas avoir seulement que le point de vue de celui qui se fait intimider !!

      Supprimer
  2. +1, coup de coeur pour moi également ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, je crois que c'est clair : tout le monde adore, haha :P !!

      Supprimer
  3. Il a l'air bien, je le lirais si je le trouve ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon choix ;) J'espère que tu aimeras autant que moi !!

      Supprimer
  4. J'ai vraiment envie de le lire celui-là !

    RépondreSupprimer
  5. Tu donnes très envie de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors lance-toi, tu ne devrais pas être déçue ;)

      Supprimer
  6. J'ai vraiment beaucoup apprécié ce roman, outefois sans avoir de coup de coeur, même petit ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être trop relax comme déroulement d'histoire ;) ? Il faut dire qu'il n'y a pas une tonne d'action...

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Alors tu devrais essayer de le lire, il est sympa ^^

      Supprimer