dimanche 28 octobre 2018

Les mille visages de notre histoire - Jennifer Niven

Tout le monde croit connaître Libby Groby, pourtant, personne ne s'est jamais intéressé qu'à son obésité. Elle a longtemps vécu recluse dans sa chambre, cachant son corps et ses angoisses. Cette année, sa vie peut changer : Libby s'est inscrite au lycée.

Tout le monde croit connaître Jack Masselin : étudiant rebelle, sexy... aux réactions imprévisibles. Sous son arrogance, Jack a enfoui un secret douloureux.

Les milles visages de notre histoire - La Boîte à Histoires

  • Titre VO : Holding Up The Universe
  • Auteur : Jennifer Niven
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse
  • Année de parution : 2018
  • Nombre de pages : 464 pages
(ou 15/20)

Avant de commencer : non, je n'ai pas déserté le blog. Ça fait quelques fois que j'ouvre Blogger pour finalement refermer le site sans trouver l'inspiration, mais je sens que ça commence à revenir. La preuve, c'est que j'ai présentement un calepin à mes côtés que je remplis d'idées qui m'enthousiasment, oui oui. J'imagine que j'ai eu une panne de blog, peut-être causée par une panne de lecture de je-ne-lis-rien-d'autre-que-mes-livres-pour-l'université-damn-it (qu'ils soient bons ou mauvais, je n'ai pas tellement envie de parler de mes lectures scolaires après avoir passé 6h dessus en classe). 

Je ressors donc de mon hibernation avec ce roman de Jennifer Niven. Certes, il ne faisait pas partie de ma pile de services de presse, ce qui a réussi à me faire re-culpabiliser un peu, je l'admets, mais il a eu le mérite de me faire lire. Jennifer Niven, si vous ne le saviez pas encore, est l'auteure du plus qu'excellent roman Tous nos jours parfaits (fait cocasse : si vous allez lire mon article sur ce livre, vous constaterez qu'il commence de façon assez semblable à celui-ci, haha). Coïncidence ou non, TNJP s'avère être le roman qui m'a donné la plus grande poussée d'inspiration de toute ma vie. Jennifer Niven a peut-être le pouvoir secret de me faire redevenir créative, qui sait. 

OK, alors qu'ai-je pensé du roman Les mille visages de notre histoire, puisque c'est pour cette raison que nous sommes ici ? C'était bien, mais sans plus. Je ne peux pas m'empêcher de me dire que c'était tellement en-dessous de Tous nos jours parfait, toujours est-il que ça restait un bon roman. J'ai aimé le message qu'il véhiculait. J'ai appris des choses. J'ai passé un bon moment. Voilà. 

Un de mes comptes préférés sur Tumblr, j'adore les looks de cette fille et sa joie de vivre ^^ 

L'histoire se divise entre les points de vue de Libby et de Jack, deux adolescents qui, vous devez vous en douter, se rapprochent au cours de l'histoire. Tout commence par un jeu terrible, où les garçons populaires décident de sauter sur les plus grosses élèves du lycée. Sautez sur Libby Groby et vous obtiendrai le grand prix ! Tout le monde est persuadé que Jack le fait parce qu'il est le pire des salauds, mais en réalité, il essaie ainsi de mettre fin au jeu (stratégie douteuse, tout le monde en convient). Jack ne se souvient pas de Libby, celle qui a été surnommée cinq ans plus tôt la plus grosse ado d'Amérique après avoir dû être évacuée de chez elle à l'aide d'une grue. Il ne s'en souvient pas parce qu'il est atteint d'une maladie qui l'empêche de reconnaître les visages, même son propre visage. Toutefois, Jack se souviendra de sa rencontre avec Libby puisque la jeune fille en viendra à changer sa vie

En tant que tel, j'ai passé un bon moment en parcourant l'histoire. Les éléments de l'intrigue étaient bien mis en contexte et, bien que certains m'aient paru absurdes, la plupart ont fini par se placer. Je dois avouer que je trouvais la prémisse ''garçon à la maladie inconnue + obèse morbide extrême'' un peu improbable, mais Jennifer Niven a fini par me convaincre, surtout avec les remerciements (je n'en attendais pas moins de Jennifer Niven - ceux qui ont lu son autre roman comprendront). J'en ai d'ailleurs appris pas mal sur la maladie de Jack, la prosopagnosie, une maladie qui affecte entre autres Brad Pitt, figurez-vousJe dois cependant déplorer un ralentissement dans l'intrigue vers les 2/3 du roman, j'avais un peu l'impression qu'on tournait en rond pour pas grand-chose.  La fin était aussi pas mal prévisible, j'ai refermé le livre sans tellement d'émotions. 


J'ai lu quelques avis sur Goodreads de gens qui avaient trouvé le livre offensant, notamment sur la question du poids et de l'intimidation. Je ne suis pas de cet avis. Certes, Libby et ses amies se font intimider, mais ce n'est pas comme si le roman préconisait ce comportement au lieu d'en montrer les effets négatifs et la stupidité. Au contraire, j'ai trouvé que Libby était une héroïne qui passait un message fort et qui savait se tenir pour ses convictions. Plusieurs de mes passages préférés concernaient son combat pour l'acceptation de soi. Je n'irais pas jusqu'à dire que son discours était innovateur par rapport à toutes les citations motivantes que l'on peut lire sur Pinterest, mais il faisait du bien. 

Malgré tout, sans avoir trouvé les personnages antipathiques, je ne les ai pas trouvés particulièrement intéressants. Oui, j'ai beaucoup aimé Libby pour son discours et sa confiance, mais en dehors de cela, il lui manquait un peu de profondeur. J'aurais aimé que l'auteure développe davantage sur sa passion pour la danse et la littérature. Jack était pire et il manquait de cohérence, en plus de prendre 1000 ans pour prendre des décisions simplement logiques. Bref, j'ai eu du mal à vraiment croire à leur romance et à m'éprendre de leur couple. Au moins, il ne s'agissait pas là d'un coup de foudre instantané, sinon j'aurais eu encore plus de mal. Pour le reste, j'ai plutôt détesté les parents de Jack, ils étaient un peu trop concentrés sur leur nombril, mais sans cela, il n'y aurait pas vraiment eu d'histoire... Bailey, une amie de Libby, était plutôt chouette sans que je ne puisse vraiment expliquer pourquoi. 

En somme, c'est un roman que j'ai pris plaisir à lire, mais qui ne sera certainement pas inoubliable comme a pu l'être son prédécesseur. Je vous le conseille surtout si vous avez besoin d'une petite dose de force morale, d'une envie de danser peu importe la situation. Maintenant, je vais attendre sagement le film de Tous nos jours parfaits (LES PREMIÈRES IMAGES SONT SORTIES, ENFIN). 

6 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu encore de livre de cette auteure, mais si je comprends bien, je dois commencer plutôt par Nos jours parfaits ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je ne peux que recommander cet ordre de lecture XD

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais lu de livres de cette auteure mais je suis plutôt bien tentée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te la conseille fortement si tu aimes les YA contemporains ^^ !

      Supprimer
  3. Dommage par rapport à ton énorme coup de coeur pour TNJP <3 ... Je suis quand même bien tentée par ce titre car Jennifer Niven quoi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain qu'il vaut tout de même la peine ! Et le message derrière l'histoire est chouette :)

      Supprimer