mercredi 23 septembre 2015

All The Bright Places - Jennifer Niven

Theodore Finch is fascinated by death, and he constantly thinks of ways he might kill himself. But each time, something good, no matter how small, stops him.

Violet Markey lives for the future, counting the days until graduation, when she can escape her Indiana town and her aching grief in the wake of her sister’s recent death.

When Finch and Violet meet on the ledge of the bell tower at school, it’s unclear who saves whom. And when they pair up on a project to discover the “natural wonders” of their state, both Finch and Violet make more important discoveries: It’s only with Violet that Finch can be himself—a weird, funny, live-out-loud guy who’s not such a freak after all. And it’s only with Finch that Violet can forget to count away the days and start living them. But as Violet’s world grows, Finch’s begins to shrink.

J'ai décidé de reprendre le résumé en VO et de le traduire, car je n'aime pas le résumé VF...Il en révèle trop, à mon avis, tout en en disant trop peu sur ce qui fait de ce livre une perle rare. Bref, ne jugez pas trop ma traduction personnelle. 

Theodore Finch est fasciné par la mort et il pense constamment à la façon avec laquelle il pourrait mettre fin à ses jours. Mais chaque fois, quelque chose de bien, peu importe son importance, l'arrête au dernier moment. 

Violet Markey vit pour le futur, comptant les jours restants jusqu'à la graduation, ce jour merveilleux où elle pourra échapper à sa petite ville de l'Indiana et à la douleur du décès récent de sa sœur.

Quand Finch et Violet se rencontrent tout en haut de la tour de la cloche de l'école, personne ne sait vraiment qui a sauvé qui de la mort. Et quand ils sont mis en équipe pour travailler sur un projet visant la découverte des merveilles naturelles de l'Indiana, Finch et Violet font tous deux des découvertes encore plus importantes. C'est seulement en présence de Violet que Finch peut être lui-même - un garçon drôle, un peu étrange et qui aime profiter de la vie, pas du tout le freak que les autres croyaient connaître.  Et c'est seulement en présence de Finch que Violet peut oublier de compter les jours et de plutôt vivre pleinement chacun d'entre-eux. Malgré tout, alors que Violet s'épanouie, Finch se referme. 

  • Titre VF (lu en VO) : Tous nos jours parfaits
  • Auteur : Jennifer Niven
  • Éditeur : Knopf Books en VO, Gallimard en VF
  • Année de parution : 2015
  • Nombre de pages : 400 pages
Coup de 

Est-ce que je rêve ? Est-ce vraiment UN ARTICLE que je vois sur le blog de Sandrine ? Elle n'était pas disparue, celle-la ? J'ai entendu dire qu'elle avait été dévorée vivante par ses devoirs...

Oui, je peux présentement lire dans vos pensées. Et oui, vous avez presque raison, j'ai bien failli me faire engloutir vivante. Mais je me suis battue contre la bête communément appelée école et j'ai réussi, en ce mardi mercredi soir, à commencer continuer la rédaction d'un article qui me tenait à cœur, mais qui traînait depuis beaucoup trop longtemps. Alors voilà, non seulement je m'ennuyais énormément du blog et qu'il me démangeait d'écrire cette chronique, mais en plus, cette petite pépite est sortie en France la semaine dernière, donc il se trouve que mon article est totalement d’actualité !

All The Bright Places, c'est probablement mon plus gros coup de cœur de l'année. C'est un livre qui s'est laissé dévorer en très peu de temps, c'est un livre qui m'a pris aux tripes, qui m'a brisé le cœur, qui m'a coupé le souffle. Il m'avait été très, très fortement conseillé par ma meilleure amie, pour les mêmes raisons. Je me souviens qu'à la base, c'est moi qui lui avait conseillé de l'acheter, sans même connaître l'histoire. Je sentais juste que ce livre lui plairait, qu'il me plairait. Et voilà qu'il revenait vers moi, avec des critiques élogieuses en plus. Je n'ai pas résisté bien longtemps.

Dès les premières pages, on sait que ce livre ne sera pas comme les autres. Quel genre de bouquin débute en haut d'une tour, avec deux parfaits inconnus sur le point de se suicider ? Seulement le genre de livre qui va chambouler votre vie, comme celle des personnages, c'est évident. Theodore Finch est ce qu'on peut appeler le freak de l'école. Pourtant, c'est presque s'il s'en moque. Non, ce n'est pas sa popularité ou son apparence qui l'obsède... C'est la mort. Chaque jour ou presque, Finch essaie une nouvelle technique pour se tuer, sans jamais compléter la manœuvre. Pendant ce temps, Violet, belle et populaire, s'efforce de survivre jusqu'à la remise de diplôme, jour fatidique où elle pourra enfin fuir cette ville, fuir sa vie, mais surtout, fuir les souvenirs trop douloureux de la mort de sa sœur. C'est donc au bord du gouffre, littéralement, que les deux adolescents se rencontrent. Pourtant, ils parviennent à s'aider l'un l'autre, le tout en découvrant les endroits les plus inusités de l'Indiana. Ce n'est pas qu'un voyage inspirant à travers l'Indiana que nous offre ce roman, mais bien un voyage inspirant à travers la vie, la mort et tout ce qui se trouve entre les deux, l'heureux comme le triste. 

Donc. DONC. J'ai peur, je suis terrifiée même, de ne pas avoir les mots juste pour décrire cette merveille. Vraiment. Mais je vais faire de mon mieux.

La première chose qui m'a frappée, ce n'est même pas la situation fâcheuse dans laquelle les deux personnages se tenaient. Non. C'étaient plutôt les personnages en eux-mêmes. Ils m'étaient à la fois si proches et si lointains. Je ne comprenais pas, évidemment, ce qui pouvait bien les avoir poussés à monter en haut de cette tour de malheur, d'où l'impression de mystère qui me poussai à dévorer une bonne partie du roman (pas que mon intérêt ne soit retombé par la suite !). Néanmoins, je me suis immédiatement attachée à eux. Non, ce n'est pas le mot juste. J'étais accrochée à eux, comme on peut l'être à une bouée de sauvetage en plein mer. Ils étaient vivants, vrais, peut-être même plus que je ne l'étaient, mais ils étaient aussi tellement rattachés à la mort, idée que je ne pouvais saisir que vaguement par moment. C'était des amis, presque des parts de moi-même, comme cela m'arrive très rarement avec les livres (à bien y penser, je pourrais presque affirmer que cela ne m'est arrivé qu'à trois reprises).

Finch était tellement attachant. Bon sang. Il était infiniment drôle, il me mettait constamment le sourire aux lèvres. Et puis, on ne pouvait PAS ne pas tomber en amour avec lui, c'est impossible. Sa façon de voir la vie était simplement... Magique et dévastatrice. Toutes ces petites choses, si près de nous, il savait les exploiter pour faire de chaque moment un grand événement. Mais il avait aussi ses parts sombres, qui l'entouraient d'un aura mystérieux et indéchiffrable.

Violet m'a tout de suite plu... et déplu. C'est drôle à dire, mais il faut avouer qu'elle s'était construit une sacrée façade de perfection pour cacher les apparences et s'arranger pour que les autres lui laissent la paix jusqu'à la graduation. Tellement, qu'elle a d'abord essayé de rejeter Finch, de l'expulser de son orbite, comme elle l'avait fait avec tous les autres, tous ceux qu'elle tenait à distance. Malgré tout, j'ai découvert qu'on avait tellement de points en commun. La littérature. La blogosphère. Des idéals. Des peurs. C'est de cette façon qu'elle a d'abord atteint mon cœur, avant de me faire craquer avec l'histoire de sa sœur. Je n'avais pas encore lu 50 pages qu'elle m'avait déjà fait pleurer, premières larmes d'une longue série. 

L'histoire comme telle n'est pas extrêmement innovatrice, comme certains rabat-joies diront. Un garçon et une fille brisée qui tombent en amour, ce n'est pas du jamais-vu. C'est qu'il faut regarder plus loin que le bout de votre nez, je répondrai avec conviction (ou alors j'irai me cacher dans mon coin parce que je serai trop intimidée). Non mais franchement, c'est l'une des plus belles histoires, des plus terribles qu'il m'ait été donné de lire. Ce livre est puissant. C'est une histoire sur les petites choses, sur l'émerveillement, sur la poésie de la vie (déjà, il faut être sensible à tout cela pour apprécier ce roman... Ou alors peut-être qu'il pourrait ouvrir les yeux de certains). Mais ce n'est pas un roman à l'eau de rose, alors là, pas du tout : Jennifer Niven y traite avec brio de la maladie mentale, du suicide, de toutes ces choses qu'on n'ose pas dire. C'est un livre percutant, qui a le pouvoir de remuer beaucoup de choses, d'aider beaucoup de gens, j'en suis convaincue. 

Et comble du bonheur, ce livre est écrit À LA PERFECTION. Vous ne pouvez pas savoir le nombre de phrases que j'ai notées pour les conserver, parce que je ne voulais plus jamais m'en défaire. C'est fort, c'est grandiose et c'est dévastateur. C'est tellement beau. Avec All The Bright Places, j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai rêvé, j'ai tout ressenti. Juste à écrire cette chronique, j'ai eu le frisson à plusieurs reprises. ET ENCORE MIEUX : le roman est bourré de références littéraires. 

En résumé... Par pitié, lisez ce livre. Vous ne vous en remettrez pas avant plusieurs jours, voire plusieurs années. En fait, il risque de vous faire voir la vie différemment à tout jamais. Pour ma part, je ne pouvais tout simplement plus tenir en place quand je l'ai achevé. D'abord, je ne pouvais pas en parler avec mon amie car elle était partie en voyage, mais en plus, il m'avait donné envie de voyager, de découvrir les merveilles près de moi, de devenir une personne plus épanouie. Il m'a donné plein d'idées de projets, plein de nouvelles idées. Il m'a donné de l'espoir, il m'a fait grandir. C'est fou quand même ce qu'un livre peut faire. Je ne pourrai jamais remercier assez Jennifer Niven. 

Bref, comme je regrette amèrement de ne pas avoir acheté ce livre moi-même au lieu de le suggérer à mon amie, j'attends AVEC BEAUCOUP D'IMPATIENCE sa sortie au Québec en VF pour me jeter dessus...

Infos en vrac !!!

  • Les droits d'auteur ont déjà été achetés pour faire de ce livre... UN FILM !! Surpris ? Pas vraiment, mais je saute quand même au plafond à m'en éclater le crâne (super image). Il mettra en scène Elle Fanning dans le rôle de Violet. 
  • Dans le livre, Violet tenait un blog avec sa sœur, Eleanor. Eh bien, figurez-vous donc que Jennifer Niven s'est même donné la peine de réellement créer ce site !!!   http://www.eleanorandviolet.com/
  • Encore mieux : Violet crée aussi un site au concept fort intéressant et pertinent... Encore une fois, la fiction a pris vie dans la réalité ! Je vous conseille de tout cœur ce dernier site, car il est incroyablement bien fait et adorable ♥ http://www.germmagazine.com/


7 commentaires:

  1. Je suis contente que tu aies autant accroché, mais moi ça ne l'a pas fait... En fait, c'est surtout que je n'aime pas les romances, c'est tout. Sinon, je reconnais que c'est un bon livre dans l'ensemble.
    Bonne chance pour tes cours ! Je t'envoies plein de soutien moral !
    Ps : par contre, les blogs de violet et eleanor sont géniaux ! J'avais bcp aimé ce principe dans le livre ! Hum, mais Elle Fanning ne ressemble pas du tout à MA Violet ! Dommage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment dommage :/ Mais bon, c'est sûr que si tu n'aimes pas les romances, c'était perdu d'avance :P En tout cas, je suis contente que tu aies aimé leur blog !

      Haha, moi non plus, elle ne ressemblait pas tout à fait à Elle Fanning, mais j'aime bien cette actrice (enfin... Elle ou sa sœur Dakota... Je me mélange toujours :P ). Mais c'est vrai que ma Violet avait les cheveux plus blond vénitien que blond platine... ;)

      Oh, merci, j'en ai bien besoin de cette chance ♥

      Supprimer
  2. Tu m'as donné tellement envie de le lire *-* et puis le résumé m'interpelle un peu. Dire que j'ai tant de livres à lire !!!
    J'ai regardé le blog, ça m'a fait trop marrer leurs débats ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, ça me fait vraiment plaisir que tu me dises ça ♥ Je t'assure, surtout si tu te sens interpellée par le sujet, tu ne peux qu'adorer ce roman (du moins, je l'espère de tout mon cœur ^^ ).

      Supprimer
  3. Je le veux tellement mais tellement *o*

    RépondreSupprimer
  4. Quel est le nom officiel du livre en français ? Il me plait beaucoup mais ja n'arrive pas a le trouver en francais. Merci d'avance

    RépondreSupprimer