jeudi 26 mars 2015

L'Affaire Amanda (T.1 et 2) - Stella Lennon


Amanda a disparu ! C'est ce qu'annonce le directeur adjoint du collège Endeavor à Callie, Nia et Hal. Chacun de ces trois élèves, qui se connaissent à peine, croyait être le seul à entretenir une relation privilégiée avec Amanda. Pourquoi leur a-t-elle menti? Suivant un fil qu'elle semble tissé à leur intention, Callie, Hal et Nia découvrent des indices troublants... Et les recherches se compliquent à cause des éléments contradictoires dont ils disposent: Amanda n'a pas raconté la même chose à tout le monde.Callie, Hal et Nia vont tout tenter pour retrouver leur camarade, et surtout, savoir qui elle est vraiment...

Couverture de L'Affaire Amanda, Tome 1 : InvisibleCouverture de L'Affaire Amanda, Tome 2 : Ensemble
  • Titre VO : The Amanda Project
  • Auteurs : Stella Lennon, Melissa Kantor
  • Éditeur : Bayard Jeunesse (France), Dominique et Martin (Québec)
  • Année de parution : 2011
  • Nombre de pages : 321 et 256 pages
et 1/2 pour le tome 1 (ou 6/20)
pour le tome 2 (ou 8/20)

Cette série est bizarre. Très bizarre. Déjà, on commence avec (sur la version québécoise, du moins) trois auteures différentes : sur un livre, on nous parle de Stella Lennon et de Melissa Kantor, mais elle, juste sur la première page du livre ; sur le deuxième livre, on nous parle toujours des deux auteures, pas nécessairement toutes sur la couverture, MAIS on ajoute Amanda Valentino à la liste. Ok. Parfait. Seulement, voilà, Amanda Valentino est un personnage. Qui n'est même pas la narratrice du deuxième tome. Ensuite, pour parfaire le tout, on a droit à la plus grosse erreur de graphisme jamais commise sur une couverture. Ça ne se voit pas sur la couverture française, mais la couverture québécoise contient ceci : 
C'est quoi ce pouce de merde ??
Enfin bref, tout ça pour dire que les éditions Dominique et Martin n'ont pas fait preuve d'un grand professionnalisme. 

Bon, passé outre ce désagrément, il y a quand même une histoire. Je ne vous présente que le résumé du tome un, pour ne pas vous spoiler, mais mon avis vaut pour les deux tomes. Alors... Un matin, Callie, Nia et Hal, trois adolescents qui ne se connaissent pas du tout, sont convoqués dans le bureau du directeur de leur école. La raison : ils sont soupçonnés d'avoir participé à un acte de vandalisme ayant pour cible la voiture du proviseur. La principale coupable serait une certaine Amanda Valentino, mais cette dernière a tout bonnement disparu avant même d'avoir pu être arrêtée. Évidement, les trois jeunes sont choqués : ils connaissaient effectivement Amanda, mais ils avaient tous toujours cru qu'elle ne parlait qu'à eux seuls. Dès lors, le mystère d'Amanda ne cesse de s'agrandir : qui était-elle vraiment ? Où est-elle passée ? Pourquoi les avoir rassemblés tous les trois avant de leur laisser des indices incompréhensibles ? Tout cela n'a aucun sens. 

Pour être honnête, après avoir vu toutes les erreurs commises par la maison d'édition et après avoir lu la quatrième de couverture un brin enfantine, je ne m'attendais plus à grand chose de ce roman. Et ça a empiré avec les 50 premières pages (environ), qui étaient ridicules. Toute cette intrigue n'était absolument pas crédible. Et pourtant ! J'ai fini par être agréablement surprise au fur et à mesure que le mystère s'intensifiait, au point d'avoir envie de continuer le premier tome et de lire avec un certain engouement le deuxième. C'est une belle remontée, non ? 

Les 50 premières pages détestées, c'est en partie la faute de Callie. C'est elle qui raconte le premier tome et, bon sang, je n'ai jamais vu plus pétasses qu'elle et ses copines. Elles étaient insupportables et superficielles, de vraies cruches quoi. En plus, elles avaient plus l'air de gamines qui se la pétaient que de vraies adolescentes. Heureusement, Callie s'est calmée après quelques chapitres, sans quoi j'aurais aussi bien pu jeter le livre par la fenêtre. Elle est même devenue assez intéressante.  Le deuxième tome est du point de vue de Hal, personnage nettement plus attachant. Il est réservé, rempli de talents cachés et très débrouillard. Finalement, il y a Nia, qu'on nous fait paraître comme la loser de l'école dans le premier tome (point de vue de Callie...), mais qui est pourtant parfaitement normale, gentille. Je l'ai bien aimée. 

Si les personnages, les péripéties, etc, semblaient complètement farfelus et sans fond au départ, je dois dire qu'il y a finalement pas mal de contenu. Rien de philosophique cependant, mais assez de suspense pour que je finisse ma lecture du tome deux en ayant envie de savoir la suite (c'est une tétralogie, je crois. Un autre truc de pas clair ). 

Par contre, ce n'est définitivement pas le livre à lire si vous cherchez une plume hors du commun. C'est fade, ça manque de style, de métaphores, de tout ce qui rend un texte joli. Ici, on a le strict minimum pour relater l'histoire, de quoi satisfaire les plus jeunes, mais sûrement pas assez pour les plus vieux...

En conclusion, ce fut une lecture bizarre d'un bout à l'autre. Le synopsis est inhabituel, mais il marche relativement bien. Il y a des personnages sympas, une fois qu'on en sait plus sur eux (et qu'on s'est débarrassé d'une certaine bande de copines). Et tout ça donne un avis fort mitigé. Voilà. Je ne sais pas si j'aurai l'occasion de lire la fin, étant donné que l'amie qui me les a passés n'a que ces deux-là et que même ma bibliothèque n'a pas la fin... 

2 commentaires:

  1. Je ne pense pas me laisser tenter désolé!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bof, ce n'est pas la fin du monde, c'est quand même loin d'être un coup de cœur ;)

      Effacer