mercredi 15 août 2018

Thunderhead (T.2) - Neal Shusterman

'' Les humains apprennent de leurs erreurs. Moi pas. Je ne commets jamais d'erreurs.'' 

Le Thunderhead, l'intelligence artificielle qui gouverne le monde, a interdiction de se mêler des affaires de la communauté des faucheurs.

Il ne peut qu'observer...
Et il n'aime pas ce qu'il voit. 

  • Titre VO : Thunderhead
  • Auteur : Neal Shusterman
  • Éditeur : Collection R
  • Année de parution : 2018
  • Nombre de pages : 570 pages

(ou 15/20)

Attention ! Cet article contient des spoilers sur le tome 1 ! 
Si vous ne l'avez pas lu, allez plutôt lire ma chronique de ce dernier

Alors, je ne sais pas pour vous, mais je gardais en tête une très bonne impression du premier tome de La Faucheuse.... Sans pour autant me souvenir de quoi que ce soit. Il ne me restait que de vagues images de batailles et de fuite, je n'aurais même pas pu vous dire le prénom des deux personnages principaux. Enfin bref, parce que je gardais un souvenir plaisant du premier, il m'a été tout naturel de demander le deuxième tome à Collection R Canada (merci pour l'envoi !), mais je me suis un peu cognée à un mur en voulant entamer le deuxième, faute d'une mémoire concrète de l'intrigue. Heureusement, j'ai fini par me remettre dans le bain, pour découvrir un livre à saveur étonnamment politique et philosophique, mais toujours teinté du meilleur (et du pire ?) des traditions young adult

L'histoire reprend quelques temps après que nous l'ayons laissée. Citra, maintenant nommée Dame Anastasia, commence à être bien établie dans la communauté des faucheurs et à attirer l'attention par ses techniques innovatrices et attentionnées. Rowan, pour sa part recalé de la promotion, a décidé d'en profiter pour se débarrasser des faucheurs dont la ligne de conduite était loin de se coller à l'éthique de la profession. Ensemble, ils sèment le chaos et soulèvent les questionnements dans la communauté, sans compter les étranges attentats qui surviennent ou les citoyens lambda qui se voient attribuer des missions par le Thunderhead, cette intelligence virtuelle omniprésente, mais interdite de toute ingérence mortelle.


Comme le laisse entrevoir le résumé, ce nouvel opus est résolument tourné vers l'aspect politique du monde, les magouilles qui s'y jouent et les réflexions qui en découlent. Bien sûr, l'amplification des ruses est évidente pour mettre un peu d'action au menu, mais j'ai été particulièrement frappée par cette tournure qu'a prise la série. Les sages réflexions du Thunderhead, autant politiques que philosophiques, ont vraiment attiré mon attention sur ce propos, faisant de ce livre une critique relativement bien articulée de notre société actuelle et de ses dérives, du moins au sens large. 

Toutefois, il faut bien avouer qu'en dehors des réflexions sur la société, l'intrigue avait tendance à battre de l'aile ou à tomber dans les clichés du genre. J'arrivais facilement à percevoir les mécanismes mis en place pour que l'on ait pitié des personnages, ce qui n'est jamais bon signe. Souvent, je voyais venir les retournements de situation et je n'en étais pas tellement impressionnée, ce qui fait que je n'étais pas accrochée à l'histoire autant que je l'aurais voulu. La fin, quant à elle véritablement surprenante sur certains aspects, arrive trop tard pour que la lecture soit complètement addictive. 


Les personnages m'ont globalement plu, même si de façon surprenante, ce n'est ni Citra ni Rowan qui a volé mon cœur : c'est le Thunderhead. Ses remarques étaient excellentes, aussi profondes que bad ass, tandis que ses rares interventions dans la société étaient totalement brillantes (pas qu'elles étaient forcément efficaces, mais leur mise en place l'était). Pour le reste, j'ai beaucoup apprécié Greyson, un nouveau personnage dont le parcours est très diversifié et permet de mieux comprendre le monde. Sa foi envers le Thunderhead était touchante et j'ai adoré sa capacité d'adaptation. Pour le reste, les personnages horripilants l'étaient toujours tout autant. 

En conclusion, Thunderhead n'avait pas la meilleure trame narrative qu'il m'ait été donné de lire, mais les réflexions qui en découlaient étaient réellement pertinentes à plusieurs niveaux. De l'action moins prévisible et un peu plus d'émotions n'auraient pas fait de mal, mais c'est avec joie que je lirai la suite de la série, surtout après une fin aussi intrigante. 

Merci à Collection R Canada pour l'envoi ! 


6 commentaires:

  1. Je n'ai lu que la fin pour ne pas me spoiler ^^' c'est une série qui me fait toujours aussi envie !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai toujours pas lu le tome 1, du coup, j'ai lu ton avis en diagonal... Faut vraiment que je le lise le tome 1 ! lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une série qui vaut la peine d'être découverte ;)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. C'est plutôt vrai d'un point de vue ''action'', mais j'ai été assez intéressée par la réflexion derrière l'histoire pour que la lecture me plaise :) Après c'est vrai que la fin était un peu longue, mais elle laisse sur un tel suspense que je ne peux que lire le dernier tome !

      Supprimer