mardi 18 octobre 2016

À la place du cœur (Saison 1) - Arnaud Cathrine

Six jours dans la peau de Caumes qui vit son premier amour.
Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l'effroi.

  • Auteur : Arnaud Cathrine
  • Éditeur : Collection R
  • Année de parution : 2016
  • Nombre de pages : 243 pages
Coup de 
ou 18/20

Dès que j'ai vu que ce livre traitait des attentats de janvier en France, j'ai sauté dessus. À ma connaissance, c'est la première oeuvre de fiction, du moins pour la jeunesse, qui aborde cette tragédie et j'étais curieuse de voir comment l'auteur s'en sortirait pour aborder un sujet si lourd et si frais dans les mémoires. Je ressors de ma lecture complètement chamboulée, mais pas nécessairement pour les raisons auxquelles je m'attendais. Merci beaucoup à Collection R Canada pour l'envoi. 

À la place du cœur, c'est un condensé d'une des semaines les plus pénibles qu'ait eu à vivre la France depuis le début du millénaire. On suit un groupe d'amis, presque heure par heure, du mardi 6 janvier au dimanche 11 janvier 2015. Évidemment, il sera question de l'effroi du 7 janvier, des heures passées à regarder les infos sans comprendre, de la tension dans le pays. Mais tandis que la haine envahit le pays, le cœur de Caumes balance entre la tristesse et l'euphorie de son premier amour. Comment deux émotions si contradictoires peuvent-elles cohabiter en une seule personne ? 

L'antithèse est vraiment à l'honneur dans ce bouquin. D'un côté, on suit pas à pas les événements au Charlie Hebdo, l'incompréhension, la colère, la peur. On assiste à la montée de la xénophobie, surtout quand Hakim, le meilleur ami de Caumes, devient la cible des propos racistes de certains élèves dû à ses origines arabes et musulmanes. D'un autre côté, on ressent toute la jeunesse effervescente des personnages. Caumes, Esther, Hakim et Théo sont des ados comme les autres : ils se révoltent, ils boivent et fument parfois, ils tombent en amour et découvrent le sexe, ils souffrent. Toutes ces choses étaient pleinement présentes dans ce livre et étaient exploitées sans tabou, sans pudeur. C'était d'un réalisme désarmant et percutant. Par contre, je dois signaler un petit moment de flottement vers le milieu du livre. J'avais l'impression que le plus gros était terminé et je ne voyais pas vraiment où l'intrigue pouvait mener, alors j'ai légèrement décroché. 

Évidemment, n'importe qui s'emparant de ce bouquin et ayant été le moindrement sensible aux attentats du Charlie Hebdo s'attend à être déstabilisé et effroyablement attristé par l'histoire. Ça n'a pas manqué, j'ai terminé le livre en larmes. Parce que ce livre, cette fin surtout, est un véritable coup de poing. Elle est violente, crue et tellement injuste. Alors qu'on se dit que le pire est passé et qu'au final, bof, on aura échappé aux larmes, une bombe nous explose au visage (sans vouloir faire de mauvais jeu de mots). Pourtant, j'étais loin du compte quand je pensais savoir grosso modo le dénouement du livre en l'entamant. 

Les personnages sont incroyablement humains. Je me suis reconnue dès les premières pages en ces jeunes qui erraient dans le noir sur un terrain de foot, à gueuler des chansons et à boire. Pas que ça me soit arrivé si souvent ou que j'aie la même personnalité qu'eux, mais je pouvais me représenter la scène à la perfection et m'identifier à leur sentiment de liberté. Peut-être suis-je moins terre-à-terre que Caumes (non mais, quel nom !), moins audacieuse qu'Esther, moins paumée qu'Hakim et moins arrogante que Théo, mais nous n'en restons pas moins tous de la même espèce, de la même génération. Et c'est cette harmonie qui était belle avec cette lecture. Mon coup de cœur du livre doit aller à Hakim, qui était un personnage tout en complexité. en finesse et en émotions semi-camouflées. Bref. le gars mystérieusement adorable. Sinon, même si Théo était parfois un peu trop baveux, il était absolument hilarant quand venait le temps de faire des conversations de groupe sur Facebook ! 

J'ai beaucoup apprécié le style d'Arnaud Cathrine. L'histoire était menée avec assurance et conviction, les personnages étaient bien campés. L'écriture restait près du réel, de l'essentiel, mais il y a eu quelques moments particulièrement percutants, tant pour la forme que pour le fond. Certains passages de la fin étaient absolument sublimes, même s'ils m'ont pulvérisé le cœur par leur sincérité et leur humanité. Les émotions qui se dégageaient du livre étaient très fortes. 

En conclusion, À la place du cœur, par Arnaud Cathrine, est une lecture bouleversante et essentielle pour essayer de mettre des mots sur les atrocités commises de plus en plus fréquemment pour des idéologies extrémistes. Elle ne vous laissera pas indifférente et vous fera assurément réfléchir. 

La partie saison 1 du titre laisse entendre une saison 2, que je crois être à propos les attentats de novembre 2015, mais je ne suis absolument pas certaine de ce que j'avance. En tout cas, j'ai bien hâte de lire la suite, si suite il y a !

Merci à Collection R Canada pour cet envoi !

16 commentaires:

  1. J'aimerai vraiment bcp le découvrir :D

    RépondreEffacer
  2. En entendant le thème de ce livre, j'ai tout de suite eu envie de me plonger dans cette histoire. Mais en lisant ta chronique, cette envie a été multipliée par 10 ! C'est si agréable de te lire !! Continue comme ça ;) Bisous :*

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oh merci, ton commentaire me fait tellement plaisir ♥

      Effacer
  3. Je vois ce livre partout en ce moment !

    RépondreEffacer
  4. Ce livre à l'air vraiment pas mal et en plus, j'en entends beaucoup de bien.

    RépondreEffacer
  5. Que dire de ce livre que j'ai fini en cours de semaine ? Tout comme toi, il m'a énormément marqué. D'un réalisme autant dans la manière d'être écrit, que dans la manière de raconter les évènements, c'est une cruelle réalité que nous dépeint là Arnaud Cathrine.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Cruelle réalité, tu peux le dire :'( En tout cas, c'était vraiment une excellente lecture !

      Effacer
  6. Je ne sais pas s'il me plairait, mais en fait je crois que je n'ai juste pas envie de lire quelque chose sur les attentats récents. En tout cas je suis heureuse que des gens écrivent sur ce thème et je suis contente qu'il t'ai plu :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ouais, c'est sûr que ça peut-être dur/ que ça ne donne pas toujours très envie de se replonger dans ces événements ;) En tout cas, il était très bien fait, je trouve !

      Effacer
  7. J'ai très envie de le lire depuis sa sortie!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le lire !

      Effacer