samedi 9 mai 2015

The Catcher in the Rye - J.D. Salinger

Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J.D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains et son chef d'œuvre, L'attrape-cœurs, roman de l'adolescence le plus lu dans le monde entier, est l'histoire d'une fugue, celle d'un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n'ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents. Trois jours de vagabondage et d'aventures cocasses, sordides ou émouvantes, d'incertitude et d'anxiété , à la recherche de soi-même et des autres. L'histoire éternelle d'un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu.

  • Titre VF (livre lu en VO) : L'attrape-cœurs
  • Auteur : J.D. Salinger
  • Éditeur : Little, Brown and Company
  • Année de parution : 1951
  • Nombre de pages : 224 pages

ou 15/20

C'est en ne sachant absolument rien de ce roman que je me le suis procuré. Je n'avais jamais vraiment fait ça auparavant, mais j'avais vu, quelques jours avant d'aller en librairie, une ravissante photo sur Tumblr mettant en scène ce roman. Dans le style rétro torturé (ouais, c'est précis), j'en avais déduit que c'était un classique. Enfin bref, la couverture me plaisait bien et voilà que je me retrouvais devant lui à la librairie, avec la possibilité de l'obtenir pour 2$. 

Internet m'a confirmé quelques jours plus tard que j'avais raison. Je venais de me procurer la version originale de L'attrape-coeurs, un classique YA du XXe siècle. Bon bah, parfait, je me suis dit, ça fera du bien à ma culture.  

On se retrouve catapulté dans la tête du jeune Holden Caulfield, pensionnaire de la prestigieuse Pencey Prep School, Pennsylvanie. Les premières pages du roman sont claires : il n'a aucunement l'intention de vous raconter l'histoire larmoyante de se vie passée. Si vous voulez ce genre d'histoire, allez voir ailleurs. Voilà, le message est clair ! On vit plutôt son histoire dans le présent, durant les trois jours de divagation d'Holden à travers New-York, alors même qu'il vient de se faire jeter de son école... Encore. On comprend peu à peu qu'Holden est profondément perdu, déprimé et qu'il cherche désespérément le sens de sa vie. C'est un roman culte sur le passage à la vie adulte qui a traversé les générations et qui, à mon avis, touchera encore les gens pendant longtemps. 

Je ne vous cacherai pas que le roman est bourré de longueurs. Je me suis carrément ennuyée à certains moments... C'est pour cette raison que j'ai un avis mitigé (à tendance positive, néanmoins). S'il est vrai que cet ennui reflète la déprime du personnage principal, il n'en reste pas moins que cela m'a empêchée de mieux apprécier le roman. Malgré tout, l'histoire a un aspect intéressant, grâce aux thèmes, à certains événements qui nous font réfléchir. C'est un roman osé pour l'époque, tellement qu'il a été banni pendant de nombreuses années, alors on a quasiment une impression de culpabilité en le lisant. Autant vous dire tout de suite que ça ne m'arrive pas souvent en lisant ! 

Un aspect qui a fait la renommée de ce roman, c'est le concept d'antihéros. Si j'ai bien compris, The Catcher in the Rye est l'un des premiers romans à présenter un héros du genre et j'ai beaucoup aimé me plonger dans cette réalité étrange. Holden Caulfield n'est pas attachant. Il peut même être vraiment chiant quand on y pense. Rien n'est assez bon pour lui, il dénigre tout en parlant comme un charretier et puis rien n'a d'importance plus que son nombril. C'est à croire qu'il est le plus gros salaud de l'univers. Il parle des filles comme des objets ; ses amis, des nuisances collatérales (bon, j'avoue que ses amis sont aussi des salauds, voire des êtres complètement immondes). Pourtant, un lien complètement irréel nous lie avec Holden. Dans un autre contexte, j'aurais balancé le bouquin en insultant Holden, mais ici, je me suis même surprise à me soucier de lui. Il a même fini par me toucher, quand j'ai compris que toute cette haine était une (semi) façade : trois personnes ont su atteindre le cœur de Holden... Sa petite sœur, Phoebe ; son frère décédé, Allie ; et, finalement, la seule fille qu'il ait jamais aimée, Jane (enfin, c'est mon interprétation). Les moments où il parlait d'eux m'ont vraiment touchée, je pense même avoir eu les yeux pas mal humides quand j'ai lu la partie sur Allie.

L'écriture est extrêmement particulière et constitue le deuxième aspect grandement intéressant dans ce roman. Et puis c'est complètement hallucinant que l'auteur ait osé écrire son roman comme ça quand on pense qu'il a été publié en 1951. Bref... C'est le roman le plus vulgaire que j'aie lu de ma vie. Le texte est très familier. voire en joual américain des années 50. On y voit du sonuvabitch (son of a bitch), du phony, du lousy, sûrement du fuck et du shit (je ne me souviens plus) à profusion. Ça peut devenir redondant à la longue, mais ça forme le personnage, que voulez-vous ! C'est pour ce texte si inusité que je vous conseille de lire le roman en anglais, parce qu'il me semble que la traduction n'est pas à la hauteur dans ce cas... Malgré tout, il y a au milieu de toutes ces insultes un deuxième sens que chacun peut interpréter comme bon lui semble. La fin, en particulier, m'a charmée pour cette raison !

En conclusion, The Catcher in the Rye est un roman absolument seul dans le genre, qu'il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie, je crois. Ce n'est pas un coup de cœur, mais je crois qu'il pourrait pratiquement rejoindre la liste de mes classiques préférés. Il ne vous reste plus qu'à tester le genre... Vous pourriez être surpris par le résultat !

13 commentaires:

  1. J'ai lu ce roman il y a pas mal de temps, je me souviens que très peu de l'histoire - même si ta chronique fait remonter quelques souvenirs. Tout ce que je sais, c'est que ça avait été un grand coup de coeur pour moi, j'avais adoré l'atmosphère du récit. Je suis contente qu'il ne t'ai pas déplu. (et je trouve ça super que tu aies eu l'idée de lire ce livre grâce à tumblr ahah! Tu as tumblr en passant?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'atmosphère y est très particulière :D C'est l'un de mes aspects préférés... Sans toutefois que ça en fasse un coup de cœur ^^ Ouuuui, les photos sont toujours géniales sur ce site, incluant les photos de livres :) J'ai un compte, mais je ne suis pas très active... Bref, si tu veux aller voir ;) http://lovebookforever.tumblr.com/

      Supprimer
  2. J'ai aussi connu ce livre sur tumblr et j'ai assez envie de le lire malgré tes remarques sur les longueurs et le personnage. Pourquoi pas à l'occasion :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le site regorge de magnifiques photos mettant en scène ce livre ^^ Oh, je t'assure... Si ce n'est pas le meilleur livre qui soit, c'est loin d'être le pire aussi :D Je crois que c'est l'un de mes classiques préférés !

      Supprimer
  3. Je savais au contraire un peu à quoi m'attendre : j'avais reçu des avis aussi bien positifs que négatifs ^^ du coup j'étais plutôt dans une optique neutre en le lisant ! Même si je n'ai pas aimé en tant que personnages, histoire et style comme les autres romans "normaux", j'ai aimé la visée de l'auteur. Oui je sais c'est bizarrement dit ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non, je comprends parfaitement :D Ça m'arrive parfois... C'est comme si on se disait ''Ne juge pas ce livre sur la façon dont il t'a divertie, mais sur la façon dont il a été pensé''. C'est un mode plus... Curieux !

      Supprimer
  4. J'ai vraiment , mais vraiment envie de lire ce roman maintenant ! Tant pis pour le vocabulaire, si ça ajoute quelque chose à l'ambiance, alors...
    Merci pour la découverte, il me tarde de le lire, et en plus, ça modernisera un peu mon répertoire ( et j'oubliais, je t'ai taguée ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici le lien : http://l-ame-des-mots.blogspot.fr/2015/05/le-tag-des-copines.html?showComment=1432379786008

      Supprimer
    2. Oui, ça s’agence bien à tout le reste et on finit par s'y faire... Tu verras :) Hihi, moi aussi, j'essaie de lire le plus de classiques possible... C'est sympa !
      Meeerci beaucoup de m'avoir taguée :) ♥ Ça me fait très plaisir et je vais le reprendre à coup sûr, mais je crois malheureusement que ça va devoir attendre à cet été, parce que je suis en plein rush d'examens :/ Désolée... Néanmoins, je suis allée faire un petit tour sur ton tag et ça avait l'air bien sympa ! Merci ♥

      Supprimer
  5. J'ai adoré ! et je suis d'accord, à mon avis ce livre est intemporel.
    Et je suis d'accord aussi sur ton interpréatation de ses sentiments pour Jane, j'ai eu le même sentiment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, génial :) J'avais peur d'être complètement dans le champ et d'être la seule à penser qu'Holden aimait pas mal Jane... Au moins comme ça, si on est dans le champ, on est deux :P

      Supprimer
  6. Je l'avais vraiment détesté moi. Le personne principal m'a insupportée du début à la fin, l'usage du langage vulgaire était hyper désagréable... Et je me suis ennuyée à un point... Bref, mauvais souvenir x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, ça arrive parfois :P C'est sûr que ce n'est pas un livre où tu t'attaches aux personnages, où tu rêves de vivre l'histoire, mais il faut croire que je m'étais mise dans un mode de curiosité où j'étais simplement intriguée par le style de l'auteur... ^^

      Supprimer