vendredi 4 octobre 2013

Pretties (T. 2 ) - Scott Westerfield

«Tally est enfin devenue une sublime Pretty. Elle a de grands yeux pailletés, un visage et un corps parfaits ; tout le monde l'apprécie, et son petit copain est craquant. Ses rêves les plus fous sont devenus réalités. Mais au cœur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise : quelque chose ne va pas, quelque chose d'important. Un jour, Tally reçoit un message, écrit de sa propre main lorsqu'elle était Ugly... A mesure qu'elle le lit, les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité. Désormais pour Tally un choix cruel s'impose: oublier à tout prix cette vérité ou fuir la cité pour sauver sa peau.»

                       
  • Titre VO : Pretties
  • Auteur : Scott Westerfield
  • Éditeur : Pocket jeunesse
  • Année de parution : 2007
  • Nombre de pages : 400 pages


                                ♥♥
                                (ou 11/20)

Un peu partout sur Internet, j'ai vu plusieurs critiques (ou commentaires ) négatives à propos de ce livre, ou même sur la série au grand complet. Je dois avouer que je ne comprends pas vraiment pourquoi. Certes, ce n'est pas le meilleur livre qu'il m'ait été donné de lire, mais je ne crois pas que l'histoire soit si mauvaise...

Bref, allons-y pour les bons côtés : comme je disais, l'histoire en général est bonne. Nous sommes projetés dans le futur. Une bactérie s'en prenant au pétrole a bien failli détruire toutes traces de vie humaine sur Terre. Pour remédier aux problèmes de l'espèce humaine (pollution, maladies, violence... ), les survivants instaurent des nouvelles technologies écologiques et créent l'opération. Celle-ci sert à rendre les gens plus beaux (ils deviennent alors Pretties ), anéantissant les inégalités raciales, les troubles alimentaires, etc. Ce que les gens ne savent pas, c'est que l'opération modifie aussi leur cerveau, les rendant plus dociles et idiots.

Ça, Tally Youngblood le découvre en fuguant d'Uglyville, quelques temps avant son opération, pour rejoindre La Fumée, un village de personnes qui se révoltent contre l'opération. Malheureusement, les autorités découvrent La Fumée et détruisent tout avant que les Fumants ne puissent tester un remède contre les lésions causées au cerveau par l'opération. C'est pourquoi Tally se rend aux autorités, devenant ainsi Pretty, pour servir de cobaye. Enfin, c'est seulement ce qui se passe dans le premier livre !

Lorsque le deuxième livre commence, Tally ne se souvient plus de rien, elle ne pense qu'à faire la fête. Jusqu'au jour où Croy, un Fumant, lui amène une lettre qu'elle a elle-même écrite, lui expliquant qu'elle doit prendre un remède pour que son cerveau redevienne «intense». Trop effrayée pour prendre le traitement seule, elle le partage avec Zane, un garçon de New Pretty Town, dont elle est tombée amoureuse.

Le remède fonctionne, mais semble avoir des effets secondaires sur Zane qui a des maux de tête de plus en plus graves. C'est alors une course contre la montre pour rendre d'autres gens «intenses» et fuir la ville au plus vite pour essayer de sauver Zane.

En somme, l'ajout de nouveaux personnages à l'histoire, comme Zane, m'a plu. Il est aussi intéressant d'en apprendre plus sur le fonctionnement de cette société.

Maintenant, les points faibles : l'écriture n'est pas particulièrement belle. Ni poétique, ni plus humoristique, elle n'a pas vraiment d'atouts qui rajoutent à l'histoire... Mais ce qui m'a réellement dérangé, c'est que l'auteur utilise au moins 200 fois le mots «foireux». Alors que ce mot n'apparaît pas une seule fois dans le premier livre, il est beaucoup trop récurant dans le deuxième.

En conclusion, je suis assez contente de l'avoir lu malgré les commentaires négatifs ! J'espère toutefois que les prochains ne me feront pas changer d'avis... 

2 commentaires:

  1. Je fais partie des critiques négatives ^^ J'ai beaucoup moins apprécié ce deuxième tome que le premier et j'ai été cruellement déçue, tout d'abord parce qu'on ne retrouvait pas les personnages si merveilleux de Uglies, et que ceux qui apparaissaient étaient les coîes conformes de ceux qui avaient disparus. De plus, le charme de la plume de Scott Westerfeld avait totalement disparu... Et pour finir, David (si je me souviens bien de son nom ^^) n'était quasiment pas présent dans ce roman. Alors négatif pour moi, mais je peux comprendre que tu l'aies apprécié ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas grave, chacun son avis ;) ! Mais, merci, maintenant je comprends mieux pourquoi vous aviez été déçues... En tout cas, je suis du même avis pour la disparition du «charme de la plume» !

      Supprimer