vendredi 20 janvier 2017

Une Flamme dans la nuit (T.2) - Sabaa Tahir

Tu as compris, Laia. 
Ils nous pourchassent. 
Il n’y a aucun moyen
 de quitter la ville. 
La peur est notre meilleur guide, 
elle nous maintiendra en vie. 

Elias a toujours voulu quitter Blackcliff pour enfin devenir libre. Mais ce rêve a un prix : Laia, une jeune résistante, lui permettra de fuir s’il l’aide à faire évader son frère, enfermé dans la pire prison de Blackcliff. Malgré le risque, Elias n’hésite pas une seconde et décide de forcer son destin. Traqués par les Martiaux, les fugitifs ignorent que ce voyage les conduira jusqu’au cœur de l’Empire, où des dangers plus périlleux encore les attendent…

  • Titre VO : A Torch against the Night
  • Auteur : Sabaa Tahir
  • Éditeur : Pocket Jeunesse
  • Année de parution : 2016
  • Nombre de pages : 541 pages
ATTENTION ! La chronique qui suit contient des spoilers majeurs sur le premier tome. 
Si jamais vous ne l'avez pas encore lu, il serait préférable que vous lisiez plutôt cette chronique

Coup de 
(ou 19/20)

Oh. Mon. Dieu. Mais qu'est-ce que je viens de lire ? Je veux dire... Quelqu'un peut m'aider ? Je ne sais plus quoi faire de mon corps, c'était juste trop excellent. Et dire qu'il n'y a même pas de date fixe annoncée pour le prochain tome...  Bref, je remercie Interforum Editis Canada pour m'avoir envoyé le livre responsable de mon attente ma torture jusqu'en 2018 (ou plus, qui sait 😭) (non, vraiment, merci ♥ :D ). 

Je ne veux pas trop vous en dire sur ce livre, car même les premières révélations qui y sont présentées seraient trop choquantes pour que vous puissiez les supporter sans lire immédiatement tout le reste du bouquin (en gros, ça veut dire : courrez acheter ledit roman). Néanmoins, si vous vous souvenez bien, à la fin d'Une Braise sous la cendre, Laia avait laissé son amie Izzi prendre sa place dans le bateau pour rejoindre Keenan et avait plutôt décidé de partir avec Elias, le traite #1 de l'Empire, pour aller sauver son frère de la prison Kauf. Nous les retrouvons donc dans les catacombes, tentant par tous les moyens de quitter Serra. Seulement voilà, la commandante ne voit pas les choses de la même manière, elle prend simplement un malin plaisir à gâcher leur vie. De son côté, Helene, qui pensait avoir vécu le pire en étant nommée seconde du détestable empereur Marcus, se voit assigner une tâche plus qu'ingrate : traquer son meilleur ami pour le mener à l'exécution publique. Décidément, les choses vont très mal.... Mais ce n'est rien comparé à la suite du bouquin, je vous assure. 

Une Flamme dans la nuit est un véritable piège. Vous ne pourrez rien faire d'autre que de parcourir les pages du roman avec des gros yeux exorbités, à passer d'une atrocité à une autre (bref, à vous faire volontairement du mal), mais vous terminerez tout de même l'histoire avec une terrible sensation de manque. J'aurais pu lire une version de 1000 pages de ce roman et je ne me serais quand même jamais ennuyée. Le suspense est insoutenable et ça, c'est sans compter l'attachement profond qui vous liera aux personnages. J'ai pleuré, j'ai ri, j'ai bien failli balancer mon livre par la fenêtre et j'ai eu froid dans la dos (il y a des personnages tellement terrifiants dans cette série). 

Je ne vous répéterai pas mon amour profond pour les personnages de cette série (ou ma haine profonde, selon le cas), mais dites-vous qu'il/elle a triplé depuis le premier livre (oui c'est possible). Les personnages ont tous une profondeur insoupçonnée et, même si j'avais l'impression de très bien les connaître, ils ont tous réussi à me surprendre. Évidemment, de nouveaux personnages se sont ajoutés aux originaux, notamment Afya, la chef d'une tribu, et son frère Gibran. J'ai adoré leur force, leur débrouillardise et leur franchise. De plus, Sabaa Tahir a réussi à créer un personnage plus ignoble et sadique que la mère d'Elias. Je n'en croyais pas mes yeux. Dire qu'elle avait l'air d'une débutante à côté de lui. 

Et sinon, on peut juste se parler d'une scène qui m'a particulièrement détruite ? Oui, c'est un SPOILER, désolée pour ceux qui n'ont pas lu le livre. Pour les autres : le moment où Helene retrouve Elias et le laisse partir. Ça m'a brisé le cœur en mille miettes. J'étais à peine à la moitié du livre et je ne pouvais plus m'arrêter de pleurer et de trembler, c'était ridicule. Mais bon sang. Dès le moment où elle a dit '' Tout le monde m'appelle Pie de sang. Mais pas toi'', j'ai su que je n'y survivrais pas. Bref, c'est tout, mais c'est trop. Je suis la seule à avoir craqué --' ? FIN DU SPOILER

Alors c'est tout. Je ne peux que vous supplier d'aller lire ce livre pour me joindre dans ma douleur. De toute manière, je sais d'avance que vous ne le regretterez pas. C'est trop prenant comme lecture ♥♥♥

Merci à Interforum Editis Canada pour cet envoi (douloureux ?). 

Interforum Canada

8 commentaires:

  1. J'avais adore le premier tome et j'ai hate de lire celui ci !ta chronique me donne encore plus envie de courir l'acheter !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. PARFAIT, c'est ça qu'il faut faire XD !

      Effacer
  2. Il faut viiiite que je le lise !! J'ai tellement aimé le premier tome en plus !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Eh bien, celui-là est tout aussi bon, sinon mieux ♥

      Effacer
  3. Wahou quelle chronique!! J'avais adoré le tome 1, tu me donnes envie de monter immédiatement dans ma voiture et de conduire jusqu'à la librairie la plus proche pour aller le chercher tout de suite :O

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Go go go, c'est ça que tu dois faire *-* (Je suis diabolique :P )

      Effacer
  4. Olalalalala :O J'avais déjà hâte de lire ce second tome mais avec un avis pareil, j'ai vraiment envie de me jeter dessus. J'ai du mal à imaginer un personnage plus ignoble que la commandante... J'ai hâte de lire tout ça :D

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Eh oui, ça existe. Je te jure, elle était presque aimable à côté de lui :o

      Effacer